Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Koffi Olomide livre ses impressions sur l’expulsion de ses compatriotes de Brazzaville


Par | Jeudi 1 Mai 2014 | Lu 4440 fois | 10 Commentaires

Kinshasa, (Starducongo.com) - La star congolaise a récemment donné son opinion sur l’expulsion de ses compatriotes de Brazzaville dans le cadre de l’opération dite « Mbata ya bakolo ».



Koffi Olomide
Koffi Olomide
Dans un bref message d’1’30, Koffi Olomide a déclaré qu’il y a « des jours où j’ai mal à la conscience, je ne suis pas à l’aise, où je me pose des questions que je voudrais bien vous poser, parce que je suis assez troublé ».

Sur un ton plutôt modéré, le patron du groupe Quartier Latin s’est demandé : « Pourquoi en RDC, on devait se plaindre de ce que nos frères du Congo-Brazzaville ont décidé d’expulser nos compatriotes qui vivaient là-bas ? Pourquoi devrions-nous pleurer ? ». Avant d’ajouter qu’il trouvait cette attitude « d’inexplicable et d’indigne ».

Plus généralement, le Grand Mopao se « demande aussi pourquoi nos compatriotes devaient se sentir obligés de vivre là-bas dans des conditions plus ou moins contestables avec des activités plus ou moins contestables. Où est la fierté congolaise ? Je suis malheureux moi, j’en souffre », lance-t-il.
S’agissant des conditions dans lesquelles les Congolais de la RDC ont été expulsés, la star congolaise s’explique en ces termes : « Evidemment, je ne peux pas accepter qu’on expulse des gens sans délais ni préavis. Mais je me dis s’ils ont décidé d’expulser les Congolais de notre pays de chez eux, qu’on accepte cela dans la dignité sans manifester nos états d’âme ou que nous avons mal. Car, le temps fera le reste. C’est mon point de vue », conclut-il. Avant d’adresser ses condoléances aux frères de Kikwit qui ont perdu parents et amis dans la bousculade survenue lors d'un festival organisé en hommage à feu King Kester Emeneya.

Martin KAM
redaction@starducongo.com
Lu 4440 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Eric Church NAWAMONAWO le 02/05/2014 13:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
koffi Olomide passe pour être l'artiste musicien qui tarife ses prestations le plus chèrement à Brazza. Il se fait du blé le gars. Y a-t-il une seule fois rencontré de l'animosité en dépit des folles rumeurs de magouilles nauséabondes qui entourent sa personne?
Il se sent bien sans conteste à Brazzaville au point qu'il a naguère exprimé sa ferme intention de s'offrir un pied-à-terre à Brazza. Mais lui qui se targue d'avoir été à l'école est surement sans ignorer les conditions d'établissement dans un pays tiers. Lui qui s'est carapaté de Paris dernièrement sait que tout n'est pas permis à l'étranger.
Voyons 8/100 d'irréguliers rien qu'à Brazzaville, c'est à dire 50 000 refoulés, à l'échelle du pays, c'est une colonie de peuplement si l'on considère que ses compatriotes ont élu domicile chez nous dans toutes les grandes villes, dans les localités moyennes, dans le moindre village;*
Mais est ce un mal de rester chez soi? Le mal c'est cet esprit expansionniste, impérialiste qui les poussent à,penser qu'il n'y a pas de mal à en imposer aux autres contre leur avis? Nous sommes également frères aux gabonais, camerounais, angolais, mais ces gens ne se croit pas être en droit de nous envahir et de se conduire chez nous comme en territoire conquis.

2.Posté par nzete ekuba le 05/05/2014 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Woooooooooo ! frangin Éric Church, pourquoi toutes ces paroles pleines de haines et d'animosités envers la RDC ?
pourquoi ne pas se calmé et laisser les autorités exercés les fonctions pour lesquelles elles ont été élues.
je vois que tu en a sur le coeur contre la RDC sans dire le Congo-Brazza au complet. le pays a raison de faire le mal comme le bien sur son territoire. Néamoins, dans le cas de 2 Congo cela devrait se faire avec dignité et respect. modérons nos propos et respectons-nous mutuellement car les occidentaux nous observent et constatent qu'encore une fois, l'Afrique n'a rien compris. les insultes, les mépris et autres, ne nous avancent pas. si nos frères sont fautifs alors, faites appel à votre indulgence et expulsés sans trops de bla bla bla c'est net. LIZUAKA KAKA MOTO, LIZUAKA EBENDE TE. MERCI DE VOTRE HOSPITALITÉ. DE RIEN !

3.Posté par Eric Church NAWAMONAWO le 06/05/2014 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Frangin Nzete
Si je pouvais le faire discrètement, je t'aurais fournis une liste non exhaustive de fonctionnaires (médecins, professeurs, agents des impôts, travailleurs du pétrole) originaires de RDC qui travaillent chez nos depuis plus de trente ans sans jamais être effarouchés. J'admire ta pondération, en même temps que je comprends que ta naïveté tient de ce que tu vis outremer. Tu ne suis donc pas les injures et autres imprécations déversées journellement sur nous par les grands parlementaires de RDC (Z. BABABASE), de grands journalistes (JMK) sur toutes les chaines de télé de Kinshasa. Tu ne suis pas ce que ces gens vilipendent le Chef de notre Etat simplement suite au ras le bol consécutif au grand banditisme (kuluna) qui nous est venu de Kinshasa.
En fait d'hospitalité, as-tu souvenance de l'école de RDC cycle complet hébergée chez nous à Impfondo pendant votre guerre avec le MLC? si il y eu école tu imagine la population concernée. Et cet établissement récent dans la ville d'Impfondo suite conflit pour la terre dan l'équateur dont les derniers rapatriements volontaires datent d'il y a trois mois. Ce n'est dont pas la peine de faire la comptabilité des faits d'hospitalité entre les deux Congo. BU SOBA NSI, SOBA NA NDIATULU, SOBA NA NZONZOLO

4.Posté par mobini ya zoba le 07/05/2014 03:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je retiens deux moments: Koffi et certains musiciens font taxer treschers leurs prestations, a ceci je repondrais que chaqueartiste a son cachet.c'est au consommateur d'accepter ou non ce prix. les zairois vivent a cfa irregulierement, je ne lie pas mais aimerais faire observer ceci ma propre petite soeur avait ete marie a un brazzavilois pour son malheur a vecu dans ce pays sans que so mari ne songe un seul instant a regulariser ces papiers et ce 10 ans durant avant que je ne tappe du point sur la table lorsque je l'ai appris! a qui la faute? combien des personnes etaient dans un cas pareil? non chers messieurs vous voulez refoulez des gens? faites le comme il se doit car avec des declarations pareils vous pourriez etre accuses de genocide et ce ne sera pas vain car combien des fois n'a-t'on pas entendu "boma zairois tika nyoka"? toujours a propos de 'hospitalite, je reste a jamais marque par lefait que j'ai du debourser, en 1994 a Maya maya, la somme de 200$ pour que l'on me laisse embarquer alors que j'etais tout a fait en regle. ma betise a ete de voyager avec beaucoup d'argent en liquide et pour passer il me fallait "beta libanga, oza zairois oyebi de quoi je parle" dixit un certain colonel(ou capitaine, je ne me souviens plus)Nzouzi.pour cequi me concerne, je suis adepte de la rupture totale avec vous et on verra si le mal est zairois car quand je vois des ouest-af vivant chez moi sans papiers, et pas seulement eux, j'ai de la peine a croire qu'ils ne font pas la meme chose de l'autre cote.boma zairois? ngomba na ngomba ekutanaka te!

5.Posté par Eric Church NAWAMONAWO le 07/05/2014 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vos propos traduisent bien l'esprit "Zaïrois" qui nous insupporte présentement. Ta sœur a épousé un congolais-B, 10 ans durant? Mariage ou atterrissage forcé? Sinon pourquoi ne le as-tu pas encouragé à se marier devant l'Etat? De cette façon, chez nous la loi cinq ans après aurait automatiquement conféré la nationalité congolaise à ta sœur et la régularité.
Par ailleurs, le premier ouest africain s'est établi chez nous en 1800. Ils habitent chez nous et nous contrôlons leur carte de séjour. Mieux, ils ne se livrent pas au grand banditisme, au vol en bande organisé, aux assassinats crapuleux genre kuluna, mais cela vous ça ne vous gêne pas, c'est à nous de subir? Non, c'est fini

6.Posté par mobini ya zoba le 07/05/2014 16:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ils etaient officiellement maries depuis l'Europe et si ca ne tenait qu'a moi, ce mariage n'aurait jamais eulieucar votre compatriote n'est qu'un bon a rien.devinez ou sont les deux enfants qu'is ont eu avec ma soeur? ne me croirez pa a Kinshasa! devinez ou etaient ses parents lors de a guerre Saasou-Lissouba? a Kin, chez moi! non, decidement esila! si mes propos denotent l'esprit zairois, je l'assume et suis fier que l'on puisse reconnaitre en moi le zairois que je suis,vos propos a vous denotent l'esprit tribacongoais qui est deja oppose a son frere.je ne suis mem pas etonne de cette haine et prejuge contre le zairois.comme je ledisais plus haut,soki kaka pona nga esili.vous savez quoi?j'ai deux congolaisqui travaillent chez moi. devinez ce qui va leur arriver!

7.Posté par pigeon vert le 11/05/2014 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mopao!

8.Posté par SEBOP le 20/05/2014 23:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eric "Church"! Au lieu de se targuer d'un si grossier patronyme, dénotant votre côté coincé, complexé et non assumé de vos origines bantu ou lari , plutôt que de trouver jouissif que vos copains de Bas-Congo vous compare à une paire de chaussures, vous auriez plus grande renommée en cherchant à breveter la chikwangue "YAKA DIA MAMA" de Madame Wadiabantu, votre voisine de cour.

On critique Koffi tout en dansant sur sa musique et tout en rêvant d'être comme lui, c'est cela le paradoxe congolais. Le passé, c'est dont on se souvient! Le danger est celui d'écrire un souvenir indélébile dans la mémoire de vos frères et soeurs d'en face..

9.Posté par SEBOP le 20/05/2014 23:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eric "Church"! Au lieu de se targuer d'un si grossier patronyme, dénotant votre côté coincé, complexé et non assumé de vos origines bantu ou lari , plutôt que de trouver jouissif que vos copains de Bas-Congo vous comparent à une paire de chaussures, vous auriez une plus grande renommée en cherchant à breveter la chikwangue "YAKA DIA MAMA" de Madame Wadiabantu, votre voisine de cour.

On critique Koffi tout en dansant sur sa musique et tout en rêvant d'être comme lui, c'est cela le paradoxe congolais. Le passé, c'est dont on se souvient! Le danger est celui d'écrire un souvenir indélébile dans la mémoire de vos frères et soeurs d'en face..

10.Posté par Frère de tous le 22/05/2014 13:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme c'est ahurissant de voir que l'opération "gifle des ainés" a ressuscité les haines au cœur des congolais. Je suis du Congo Brazza, mais je vis à l'étranger. Cependant, j'ai vécu à Brazzaville et à Kinshasa. Ce qui est vrai, c'est que le Congolais de la RDC a toujours été mal vu à Brazza. La preuve, c'est que le congolais de Brazza n'a jamais reconnu en son voisin le nom de congolais. Il continue de l'appeler zairois! J'invite mes compatriotes à un peu de respect.
Pour parler de ce qui se passe, je crois que le gouvernement de Brazza a péché à plus d'un titre. Certes, il y avait des kulunas, il y a eu des brigands qui ont fui Kin et instauré leur loi à Brazza. Certes, la vie étéait devenue insupportable. Mais était-ce la raison pour rapatrier les gens dans des conditions ne respectant pas leurs droits et leur dignité, pour un pays qui se dit pays de droit? Aujourd'hui nous les chassons, mais hier, pour gagner des élections, pour faire des petits métiers, etc, nous avons eu besoin d'eux, y compris même pour exécuter des basses besognes.
Et peut-on soutenir que ce sont tous les sans papiers qui semaient la terreur à Brazza? ne devrions-nous pas regarder le problème de notre côté, si notre pays a d'abord permis aux gens d'y séjourner illégalement, et maintenant qu'ils ont fondé des familles et se sont construits une vie, ne devrait-on pas leur demander de se mettre plutôt en règle, en leur accordant un délai au terme duquel on aurait pu expulser les récalcitrants? Que les Kulunas se terrent chez ceux qui vivent sans problème à Brazza, est-ce là matière à légitimer toute cette haine? cette opération aurait pu être menée en collaboration avec le gouvernement de la RDC afin d'éviter ces dérapages et les mauvais traitements subis de part et d'autre.
De toutes les faèons, que nous l'admettions ou pas, nous avons aujourd'hui un destin très lié avec nos voisins que nous appelons Zairois. Des mariages se sont faits, et nous faisons plus de mal que de bien à nous-mêmes en menant cette opération telle que nous le constatons.
Aux USA, il y a un fort taux de criminalité et une forte colonie des Latino, mais est-ce pour autant qu'on refoule tous les Latino?
Je termine en réaffirmant ceci: quel que soit les limites de ma pensée et l'angle sous lequel je vois les choses, on ne saurait mélanger et généraliser au nom d'une chasse aux bandits toute une population déjà installée depuis des années sans les en avoir avertis et demandé de régulariser leur situation. Et sachons que celui que nous appelons sans respect "Zairois" a besoin de dignité et de considération. Je vous informe que bientôt le Gabon nous fera la même chose, à nos compatriotes immigrants économiques qui y vivent, car malgré la cessation du statut de réfugié, il y a encore près d'un millier de congolais de Brazza vivant en situation irrégulière au Gabon. Et vous comprendrez la douleur que ressentent les Kinois lorsque vous vous en prenez à leurs frères et sœurs sans pitié. A nos voisins de la RDC, il y a certes eu exagération, et les dommages sont énormes, mais vous devez vous en prendre un tant soit peu à vos frères kuluna à cause de qui vous vous retrouvez ainsi.
Pour finir je pense qu'il faut que les autorités des deux pays s'entendent et fixent des conditions pour un retour régularisé avec dossier complet des Kinois désireux de vivre à Brazza et vice versa.
ET QUE CESSE ENFIN LA HAINE, je vous en prie. Cela ne nous avance guère!

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes