Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’Afrique peut-elle gagner le Mondial ?


Par SDC, Starducongo.com | Jeudi 10 Juin 2010 | Lu 569 fois | 0 Commentaire

Six équipes africaines rêvent de briller sur leur continent à l'occasion de la Coupe du Monde 2010. Pas impossible vu leurs progrès.



La Cote d'Ivoire de Kolo Touré rêve de briller à la Coupe du Monde 2010 (Reuters)
La Cote d'Ivoire de Kolo Touré rêve de briller à la Coupe du Monde 2010 (Reuters)
Un record de participation, pour un rêve. Depuis le 15 mai 2004 et l’annonce historique par Joseph Blatter de l’attribution du Mondial à l’Afrique du Sud, tout un continent s’est mis à rêver. L’attente était énorme. Depuis 1934, treize pays africains seulement ont disputé une phase finale jusqu’à l’avènement de l’Afrique du Sud en tant que pays organisateur. Deux ont atteint les quarts de finale, le Cameroun en 1990 et le Sénégal en 2002.

Invitée en 1934 au Mondial italien, l’Égypte, sortie dès le premier tour, avait été la première équipe du continent à disputer la compétition. Il a fallu attendre 1970 pour revoir une équipe africaine en Coupe du monde. Au Mexique, le Maroc ne franchit pas le premier tour. En 1974 en Allemagne, le Zaïre devient la première sélection d’Afrique noire à participer à un Mondial. Sans succès. En 1978 en Argentine, les Tunisiens ne dépassent pas le premier tour, mais remportent face au Mexique (3-1) la toute première victoire africaine. À partir de 1982 avec le passage de 16 à 24 équipes, deux sélections participent à la phase finale. Et les Marocains sont les premiers à disputer un 8e de finale en 1986 au Mexique. Quatre ans plus tard en Italie, le Cameroun écrit alors la plus belle page du football africain avec un succès sur le champion du monde argentin en ouverture de l’épreuve. L’épopée des Lions indomptables s’achevant par une défaite face à l’Angleterre en quart de finale.

Douze ans plus tard, le Sénégal, tombeur des champions du monde français au premier tour, parvient également à ce stade de la compétition mais échoue face à la Turquie. Représenté depuis 1998 par cinq nations avec l’ouverture à 32 équipes, le football africain ne fait plus de complexes. Depuis une quinzaine d’années, ses meilleurs éléments évoluent dans les grands clubs européens. Les sélections bénéficient également d’une meilleure préparation. Témoignage du Camerounais Rigobert Song : «On a longtemps été pénalisé par l’organisation. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. On nous met dans de bonnes conditions. On nous loue des avions privés, on dort dans des hôtels à 4 ou 5 étoiles. Avant il nous arrivait de dormir dans des aéroports.» Mieux préparés et mieux armés, les sélections africaines brillent ces dernières années dans les épreuves de jeunes. Reste désormais à confirmer chez les grands.

De nombreux forfaits

Les Nigérians, sacrés champions olympiques en 1996, avaient échoué en 8e de finale face au Danemark au Mondial 98. Le Ghana est le champion du monde en titre des moins de 20 ans. Une première. «Les jeunes joueurs évoluent très tôt en Europe. Ils apprennent plus vite et acquièrent beaucoup d’expérience. C’est ce qui fait la différence. On a remporté le Mondial chez les jeunes, pourquoi pas chez les seniors ?» avance au Figaro André Ayew, le fils d’Abedi Pelé.

Le rêve n’est pas impossible. Même si ces derniers jours les mauvaises nouvelles se sont accumulées. À l’instar du Ghana, privé de Michael Essien blessé, les autres équipes n’ont pas non plus été épargnées. Le Nigeria devra aussi faire sans son capitaine John Obi Mickel, forfait. Sur le papier, la Côte d’Ivoire a les moyens d’aller très loin mais l’incertitude planant autour de la participation de son capitaine Didier Drogba n’incite guère à l’optimisme. Et l’état de forme de Samuel Eto’o, la star des Lions indomptables, suscite des interrogations. Pas rassurant non plus les sept buts encaissés lors des deux derniers matchs contre le Portugal (1-3) et la Serbie (3-4). Sans Mourad Meghni, forfait, l’Algérie n’a pas non plus convaincu lors des matchs préparatoires. Balayés par l’Irlande 3-0, les Fennecs restent sur un succès poussif face aux Émirats arabes unis (1-0). Et si finalement la meilleure équipe africaine était celle dont on attendait le moins au départ ? Guère séduisante sur le papier, l’Afrique du Sud reste sur une série de douze matchs sans défaite. La France est prévenue.

Par Romain Schneider ( Rédaction Sport24.com)
Lu 569 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Juillet 2010 - 12:40 Mundial 2010, pari gagné pour l'Afrique du sud

Samedi 26 Juin 2010 - 15:32 Le Ghana ou le rêve africain

Mercredi 23 Juin 2010 - 16:53 Henry s'invite à l'Elysée

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes