Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'Amérique vote pour choisir son président


Par Alain JEAN-ROBERT | Mardi 4 Novembre 2008 | Lu 928 fois | 0 Commentaire

Les Américains formaient de longues files d'attente mardi pour choisir leur 44e président à l'occasion d'une élection historique devant départager le démocrate Barack Obama, qui pourrait être le premier président noir des Etats-Unis, et le républicain John McCain. Evènement Lire la suite l'article



L'Amérique vote pour choisir son président
Des électeurs attendaient patiemment dès les petites heures de la matinée pour déposer leur bulletin de vote, parfois sous la pluie comme en Virginie (est), ont constaté des journalistes de l'AFP. A 07H00 dans l'est du pays (12H00 GMT), les bureaux de vote étaient ouverts dans la moitié des Etats américains.

"Les huit dernières années ont été une horreur", a expliqué à un journaliste de l'AFP Michael Smith, en faisant la queue avec des centaines d'autres personnes à New York. "En fin de compte, c'est pour cela que les gens votent aujourd'hui: une nouvelle direction", a ajouté ce représentant de 54 ans en précisant qu'il allait voter pour M. Obama, le favori des sondages.

Les gros titres des journaux américains insistaient sur l'importance historique de cette élection. "A deux doigts d'entrer dans l'histoire", titrait ainsi le tabloïd New York Post, illustré d'une grande photo de Barack Obama, tandis que le quotidien national USA Today affirmait: "L'histoire va se faire aujourd'hui".

Les premiers résultats pourraient être annoncés vers 23H00 GMT par les grandes chaînes de télévision américaines.

Obama Comme le veut la tradition aux Etats-Unis, deux villages du New Hampshire (nord-est) avaient déjà commencé à voter à minuit: à Dixville Notch, les électeurs ont choisi pour Barack Obama par 15 voix contre 6 pour John McCain. A Hart's Location, le candidat démocrate l'a emporté par 17 voix contre 10.

Tard lundi soir, devant quelque 90.000 personnes réunies à Manassas (Virginie, est), M. Obama a encouragé ses partisans à ne pas "ralentir, s'asseoir ou s'arrêter, même pour une heure, même pour une seconde" avant la fin du scrutin.

McCain "Nous allons gagner", a assuré de son côté John McCain dans un meeting près de Las Vegas (Nevada, ouest). "N'abandonnez pas l'espoir, soyez forts, ayez du courage et combattez", a-t-il lancé, la voix éraillée.

Après avoir visité pas moins de sept Etats lundi, le candidat républicain a décidé à la dernière minute de se rendre mardi dans le Colorado (ouest) et le Nouveau-Mexique (sud-ouest), deux Etats républicains qui pourraient changer de camp.

Outre leur président, les Américains sont appelés à renouveler un tiers du Sénat et la totalité de la Chambre des représentants. Selon les sondages, les démocrates devraient conforter leur majorité au Congrès.

Le prochain président héritera d'une situation économique extrêmement difficile. Les Etats-Unis sont au bord de la récession et traversent leur plus grave crise financière depuis celle de 1929. Le pays demeure engagé dans deux guerres, en Irak et en Afghanistan.

Les deux candidats représentent deux générations: Barack Obama a 47 ans et John McCain 72. Leurs valeurs et leurs visions sont très différentes même si tous deux affirment incarner le changement.

Le facteur racial demeure une inconnue majeure du scrutin qui devrait être marqué par une participation importante. Certains experts estiment qu'entre 130 et 135 millions d'électeurs pourraient voter contre 120 millions en 2004 et 105 millions en 2000.

Les démocrates espèrent tirer profit de cet engouement, notamment grâce aux Noirs et aux jeunes qui votent pour la première fois. Les républicains comptent sur les électeurs indécis pour renverser la tendance.

Le vote par anticipation était permis dans une trentaine d'Etats et, selon une étude de l'université George Mason, plus de 29 millions d'électeurs, en majorité démocrates, en ont profité avant mardi.

M. Obama a promis de baisser les impôts pour 95% des salariés américains, d'engager une politique de grands travaux d'infrastructure et de garantir une couverture santé pour tous. M. McCain veut pérenniser les baisses d'impôts - y compris pour les très hauts revenus - mises en chantier par George W. Bush.

Sur le plan international, M. Obama a promis de retirer les soldats américains d'Irak "de façon responsable" dans un délai de 16 mois et de concentrer les efforts à la lutte contre Al-Qaïda et les talibans. M. McCain a indiqué que les soldats américains ne partiront d'Irak qu'après la victoire qui, selon lui, est "en vue".

AFP
Lu 928 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes