Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La compagnie Baninga présente sa nouvelle création chorégraphique au CCF de Brazzaville


Par acorem2002@yahoo.fr | Lundi 15 Septembre 2008 | Lu 1155 fois | 0 Commentaire

« Empreintes / On posera les mots après », tel est le titre de la chorégraphie de danse que DeLaVallet Bidiefono et sa compagnie Baninga, mise en scène par cinq acteurs, ont proposé au public la soirée du samedi 12 septembre 2008 dans la grande salle de spectacle du Centre culturel français (CCF) de Brazzaville.



La compagnie Baninga présente sa nouvelle création chorégraphique au CCF de Brazzaville
De l'avis général des spectateurs, cette présentation, en comparaison des précédentes de la même compagnie, deuxième prix des septièmes rencontres chorégraphiques de l'Afrique et de l'océan Indien « Danse l'Afrique danse » de Tunis, a connu une nette amélioration.

« Empreintes d'abord / On posera les mots après », doit laisser le temps au public de s'habituer à la nouvelle création de cette compagnie de danse contemporaine. « Beaucoup de gens attendaient de moi la même chose que d'habitude, probablement en raison du prix que j'ai reçu dernièrement. Ils ont été au contraire surpris de voir une autre création. Je dois dire que petit à petit cette danse est en train de trouver sa place au Congo-Brazzaville », a souligné le responsable de la compagnie « Baninga », qui se traduit en lingala, l'une des deux langues nationales congolaises, par « les amis ».

Ce groupe d'amis, qui s'accordent tant dans l'harmonie du geste et l'occupation da la scène, a donné une autre perception du vécu. Lorsque le public fait son entrée dans la salle, chaque acteur en cours d'échauffement se sent comme isolé et concentré. Ella Ganga (l'unique femme au sein du groupe), Brice Mingouolo, Bobie M'foumou et Florent Mahoukou occupent l'espace en attendant le top qui sera lancé sur fond instrumental. Des « empreintes » qui, en réalité, et ici les avis sont divers, pourraient représenter la volonté qui devrait animer tous ceux qui ne se croient pas inutiles dans la société. Pour créer une identité existentielle et pour être reconnu, on se doit de laisser des empreintes.

Il s'est agi d'une action qui interpelle chacun des intervenants, lesquels comprennent que l'on naît et grandit pour laisser une empreinte. Un spectacle engagé dans lequel DelaVallet Bidiefono veut mettre en avant l'action plutôt que des paroles, comme c'est souvent le cas au Congo ou en Afrique. « Pour l'instant, on ne parle pas mais on laisse nos empreintes. Généralement on est plus dans le désir de vouloir paraître pour impressionner en négligeant l'action. Imaginons que chaque Congolais décide d'arrêter de parler pour se lancer dans l'action, le Congo, qui dispose de tellement d'atouts, connaîtrait une croissance retentissante. »

La création chorégraphique, qui suppose un travail intense de recherche, n'est cependant pas vraiment perçue par le commun des Congolais. C'est ainsi qu'à la fin du spectacle, on n'a pas manqué d'entendre des réactions telles que celles-ci : « On n'a rien compris » ou encore « C'était trop court... ». « Mon but dès le départ n'était pas de réaliser une création que les gens comprennent. La création "Les Empreintes", c'est aussi amener les gens à réfléchir. Ce spectacle n'est ni africain, ni européen mais une création d'un artiste congolais qui amène les gens à se poser des questions. Car pour moi il s'agit de la mise en valeur du corps », souligne l'auteur.

À noter qu'après la première étape de la tournée de la compagnie Baninga, entreprise en juin et juillet derniers notamment en Allemagne, en France et en Hollande, la troupe se prépare pour une autre tournée dès le 19 septembre 2008. La deuxième étape de cette tournée va concerner l'Espagne, New York, l'île Maurice, Jérusalem, Bethléem, la Réunion, Paris... Le retour à Brazzaville est prévu pour le début du mois de novembre prochain.

Jean Dany Ebouélé (Brazzaville-adiac)
Lu 1155 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes