Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La dernière chance de Raymond Domenech


Par SDC, Starducongo.com | Vendredi 4 Juin 2010 | Lu 580 fois | 0 Commentaire



La dernière chance de Raymond Domenech
Mal aimé comme rarement un sélectionneur français l'a été avant lui, Raymond Domenech ne possède même pas le moindre titre majeur à opposer à ses détracteurs avant la Coupe du monde de football.

Ce Lyonnais de 58 ans a pourtant fait mieux que tous ses prédécesseurs sur deux points: il est le premier à avoir qualifié les Bleus pour trois grandes compétitions internationales consécutives et il les aura dirigés pendant au moins 79 matches, quoi qu'il arrive au Mondial, après avoir égalé contre la Tunisie le record de 75 rencontres établi par Michel Hidalgo.

Cette longévité ne compte guère et elle est même incompréhensible aux yeux d'une grande partie du public, qui lui intente un procès en incompétence dont le verdict tombera en Afrique du Sud.

Après une place de vice-champion du monde en 2006 et un échec retentissant au premier tour de l'Euro 2008, la trace de Raymond Domenech dans le football français dépend désormais entièrement du parcours des Bleus à partir du 11 juin.

Après six ans de mandat, il laissera ensuite les rênes à Laurent Blanc, dont l'image consensuelle et l'aura de joueur champion du monde tranchent avec la personnalité contestée et l'absence de palmarès de l'actuel sélectionneur.

POLÉMIQUES

Raymond Domenech a régulièrement échoué aux places d'honneur, passant souvent de peu à côté de la gloire hormis un titre de champion de France de deuxième division avec Lyon en 1989.

Cela a encore été le cas à la Coupe du monde 2006, sa première grande compétition internationale à la tête de l'équipe de France, conclue par une défaite frustrante en finale face à l'Italie, aux tirs au but.

Avant sa nomination au poste de sélectionneur en 2004, Raymond Domenech a dirigé pendant 11 ans la sélection Espoirs, avec des résultats constants, notamment une place de vice-champion d'Europe en 2002, mais déjà aucun titre.

Féru d'astrologie, il se taille alors une réputation d'entraîneur intransigeant, voire obstiné, et provocateur.

A dessein, il déclenche ou alimente des polémiques avec les Italiens, que les Bleuets croisent plusieurs fois sur leur route.

Peu lui importe de plaire, il veut gagner. C'était déjà le cas lorsqu'il était joueur, à Lyon, Bordeaux, Paris ou avec l'équipe de France (huit sélections), quand il se plaisait à entretenir une réputation de défenseur rugueux, voire violent.

CONDAMNÉ À MORT

Une telle posture ne peut tenir que dans la victoire. En l'absence de titre, Raymond Domenech paie le prix d'une personnalité déconcertante en public, qui ne semble jamais aussi à l'aise que dans le conflit.

Son mode de communication lui permet, à l'aide de pirouettes, de ne quasiment jamais fournir d'explications à ses choix quand il ne se contente pas de hausser ses sourcils broussailleux d'étonnement.

Depuis six ans, Raymond Domenech encaisse les coups sans broncher. Sauf quand ce passionné de théâtre se compare publiquement à un condamné à mort face aux critiques qui s'abattent sur lui après sa reconduction en 2008, sans que personne ne sache vraiment si son indignation est feinte ou calculée.

Ses détracteurs le disent manipulateur, retors et frileux dans ses choix sportifs. Raymond Domenech a pourtant souvent fait preuve de souplesse et d'audace.

Après le départ de Zinedine Zidane, celui qui a inspiré les Bleus pendant plus de 10 ans et conduit l'équipe de France aux titres de championne du monde et d'Europe, il a tenté de donner leur chance aux représentants d'une nouvelle génération - Hatem Ben Arfa, Samir Nasri et Karim Benzema - qui n'ont pas encore su la saisir.

En pleine tourmente au début des qualifications pour le Mondial, il a eu le courage de confier le jeu des Bleus à Yoann Gourcuff, un choix immédiatement payant.

Un entraîneur n'est pas grand-chose sans ses joueurs. Raymond Domenech a prévenu les Bleus avant le départ en Afrique du Sud: c'est avant tout à eux d'aller conquérir le titre de champions du monde. Pour eux, mais aussi un peu pour lui.

Source: Reuters
Lu 580 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes