Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La salle de spectacle du Centre de formation et de recherche en art dramatique a été remise au ministre de la Culture et des arts


Par Jean Dany Ebouélé | Mercredi 11 Mars 2009 | Lu 983 fois | 0 Commentaire



La salle de spectacle du Centre de formation et de recherche en art dramatique a été remise au ministre de la Culture et des arts
Le ministre de la Culture et des arts, Jean-Claude Gakosso, a officiellement réceptionné le mardi 10 mars, la salle de spectacles et le salon Vip du Centre de formation et de recherche en art dramatique (Cfrad) de Brazzaville, deux ouvrages réhabilités par la Société à responsabilité limitée (Sarl) « Le que faire ».

Les travaux de réfection ont duré près de cinq mois. Le coût global des travaux, a précisé Jean Patrice Gnanga, gérant de la Sarl, sont estimés à plus de soixante millions de Fcfa et s'inscrivent dans le cadre du budget d'investissement au titre de l'année 2008.


La salle de spectacle du Centre de formation et de recherche en art dramatique a été remise au ministre de la Culture et des arts
Ces travaux (réhabilitation du plafond, étanchéité, planchettes, peinture, électricité et autres accessoires notamment), n'ont pas manqué de susciter l'admiration du ministre Jean-Claude Gakosso qui était accompagné de ses collaborateurs. Situé juste derrière l'ex-Trésor, le Cfrad voit ainsi réhabilitée une partie de son patrimoine, ce qui va lui redonner du souffle, même si un avenant est toujours attendu pour sa réhabilitation totale.

La vétusté et la redéfinition des missions assignées à ce centre créé en 1969, ont toujours compté parmi les préoccupations du ministère de la Culture et des arts pour donner à celui-ci un élan moderne afin qu'il puisse s'imposer comme un espace culturel digne de ce nom.

Le président de la République, Denis Sassou N'Guesso, grand mécène qui tient à redonner une nouvelle impulsion à la culture congolaise, attend beaucoup de la réhabilitation de cet espace chargé d'histoire et de mémoire. Le Cfrad depuis un moment posait de nombreux problèmes liés à la gestion de ses dysfonctionnements et à la désaffection du public. Aujourd'hui sa réhabilitation architecturale devrait avoir un impact sur la redéfinition du projet culturel au Congo.

Le ministre Jean-Claude Gakosso a ensuite visité le Cercle culturel Sony Labou-Tansi à Bacongo, deuxième arrondissement de Brazzaville, qui a également subi des travaux de réhabilitation tant à l'intérieur qu'à l'extérieur. Exécutés par la société « La Congolaise de construction », ils ont consisté essentiellement en la réfection des étanchéités, de l'espace scénique, des balustres de la terrasse, du plafond et de la peinture.

«Ces travaux ont duré plus de trois semaines. Il reste que cet espace soit équipé de moquettes et de rideaux pour réduire l'écho de la salle et des projecteurs», a fait savoir au ministre le directeur du centre, Prosper Bassaboukila. Visiblement satisfait, le ministre a rappelé le rôle de Brazzaville en tant que capitale du Festival panafricain de la musique. D'ici peu de temps, les espaces culturels de Brazzaville retrouveront leurs lettres de noblesse d'antan.

BRAZZAVILLE-ADIAC

Lu 983 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes