Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La simulation sexuelle. Un mal ou une nécessité


Par . Pagesafrik | Jeudi 22 Avril 2010 | Lu 804 fois | 0 Commentaire



Ce ne sont pas tous ceux (ou toutes celles) qui crient « Ouh ! Ah ! »qui ont véritablement un plaisir intense lors des rapports sexuels.Selon les témoignages reçus par le biais des courriers que nous envoient souvent les lecteurs, la simulation semble faire partie de la vie sexuelle ( ?) de nombreux couples. En somme, beaucoup font semblant d’avoir du plaisir. Pourquoi ? Comment ? Est-ce bien ou mal de se comporter ainsi ? Réponse.

Mais pourquoi fait-on semblant ?


La plupart des gens qui font semblant d’avoir du plaisir sexuel ont une principale motivation : épargner leur couple d’un éventuel problème lié au sexe. On le sait, parler de sexualité reste un sujet tabou en Afrique même si les choses semblent évoluer en la matière.

Mais, dire à son partenaire qu’on ne ressent rien (ou pas grand-chose) pendant les rapports sexuels équivaut un peu à lui balancer qu’il ne « vaut rien au lit» et ça, c’est encore plus délicat. Car, elles sont nombreuses les personnes qui se vexent quand on ose leur avouer qu’on n’a pas eu d’orgasme durant le rapport sexuel. Alors, pour préserver l’équilibre ( ?) du couple, rassurer son conjoint sur ses potentialités sexuelles, ne pas courir le risque de se retrouver seule et avoir soi-même un peu de tranquillité, on se tait sur ce qui fait mal (le manque d’orgasme) et on pousse des gémissements pour faire plaisir à l’autre (simulation).Mais ce qu’il faut savoir aussi, c’est qu’au-delà de tout ce cinéma, simuler peut être une porte de sortie rapide pour celles qui souffrent en bas de leurs hommes, lors des rapports !« On crie, on gémit pour que l’homme se dise qu’il est en train de faire du bon boulot ! Ça le met en condition psychologiquement pour qu’il se libère vite en jouissant et ça nous libère aussi du calvaire. Parce que se laisser faire quand l’organisme n’est pas bien préparé, quand il n’est pas excité peut être bien douloureux pour une femme. Les séquelles étant d’ailleurs nombreuses », révèle une de nos lectrices.En somme, en simulant, les femmes évitent bien des conflits qu’elles jugent inutiles ! Et leur dicton préféré dans ce cas-là c’est : « Toute vérité n’est pas bonne à dire… »Entre petits mensonges et conflits, le choix est très vite
fait !

Est-ce une bonne chose ?

Oui : Si on le fait une fois en passant, il n’y a pas de quoi tirer sur la sonnette d’alarme. Parfois, pour faire plaisir à celui qu’on aime, on peut sacrifier le sien. Cela arrive, par exemple, dans les cas où monsieur a envie d’un truc vite fait dans la cuisine alors que vous êtes en train de découper de la viande. Il vous courbe, remonte votre robe ou votre jupe et hop !Il y a aussi des moments où on est fatiguée, stressée, mais l’autre en a tellement envie qu’on se laisse faire pour le contenter.Dans ce cadre-là, on ne peut pas demander la barbe au Bon Dieu. Pas toujours évident d’avoir un orgasme (pour les femmes) dans ces conditions puisqu’on sait que le plaisir féminin est lent à venir. Il se dit aussi que le côté positif de la simulation sexuelle, c’est de mettre l’homme en confiance ! Quand voit le fruit de ses œuvres, il est encore plus motivé, il se sent viril et pourrait adopter un comportement plus audacieux les fois à venir s’il se dit qu’il doit faire encore plus pour maintenir le rythme et vous rendre heureuse ( ?).Pour certaines femmes d’ailleurs, simuler peut stimuler leur propre plaisir. C’est une façon de faire appel à l’imagination, au fantasme en vue d’obtenir des sensations plus fortes, même si l’homme n’est pas à la hauteur des espérances.

Non : Si c’est pour simuler de façon prolongée, à chaque fois que vous avez une rencontre sexuelle avec votre homme, il y a un souci. Et inévitablement, ce n’est pas une bonne chose. Franchement, vous pensez tenir comme ça durant combien de temps ? C’est juste une solution de facilité qui ne vous permet pas de faire les réglages adéquats dans votre couple et votre vie sexuelle. Attention, danger. parce que à ce rythme, vous risquez de vous enfermer dans un cercle vicieux d’où vous ne pourriez en sortir.Entre nous, comment pourrez-vous expliquer à votre homme, après cinq ou dix ans de mariage que vousn’avez jamais eu de plaisir sexuel, si vous décidez un jour de lui dire la vérité ? pas évident. ce qui fera que vous vous sentirez obligée de garder ce secret pour vous seule toute votre vie en passant, bien entendu, à côté de bons moments qui étaient pourtant à votre portée. En imitant l’orgasme, vous vous bloquez à tous les niveaux !

Ce qu’il faut faire

Crevez l’abcès, même si c’est dur ! Vous vous sentirez mieux quand vous aurez essayé d’aborder le sujet avec votre partenaire. De toutes les façons, à bien y voir, en vous comportant ainsi, vous ne rendez service à personne ! Ni à lui, ni à vous !Lui, il ne saura jamais (peut-être) que sa manière de faire au lit ne vous convient pas et bien entendu, il ne fera jamais l’effort qu’il faut pour vous faire plaisir, puisqu’avec vos semblants de cris jouissifs, vous arrivez à le convaincre qu’il est le meilleur !De votre côté, vous passerez le temps à subir ses assauts en souffrant, en connaissant la frustration, toute chose qui peut avoir des répercussions négatives sur votre histoire d’amour.Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec bien des femmes aigries dans le foyer.A ce rythme, l’infidélité n’est souvent pas loin. Mais plus, faire semblant peut se ressentir un jour ou l’autre dans votre histoire. Puisque vous n’éprouvez aucun plaisir, vous ne trouvez pas non plus important de développer des tas de techniques pour bonifier vos rapports sexuels. En général d’ailleurs, les simulatrices adoptent une ou deux positions : celles dans lesquelles elles se sentent un peu à l’aise malgré les frottements douloureux. On évite même de faire des «chichis» pour ne pas que le partenaire ait encore envie de rester bien au chaud, entre les cuisses. Mais, à la longue, ce dernier pourrait avoir l’impression qu’avec vous, c’est toujours la même chose. Il vous trouvera froide, fade et recherchera, cela va sans dire, un peu plus de chaleur ailleurs !Parlez avec l’autre, votre moitié, votre amour ! Si vous n’y arrivez pas, communiquez simplement par des gestes. S’il faut qu’il vous tripote allègrement le clitoris pour que vous ayez un orgasme, n’ayez pas honte de lui tenir la main pendant vos échanges sexuels, de la poser là où il faut et de vous caresser à cet endroit. En le faisant, d’ailleurs, émettez de petits cris (simulation encore, mais c’est pour la bonne cause). Le message pourrait bien passer et la prochaine fois, il se rappellera que lors de votre dernier rapport, il y a un truc que vous lui avez montré et qui semblait vous faire plaisir.Revoyez aussi les conditions dans lesquelles vous faites l’amour. Il vous faut du temps et de l’espace pour ça. Le stress, le travail que vous ramenez à la maison, le manque d’innovation dans le couple sont des facteurs pouvant conduire rapidement à un manque de désir et de plaisir par ricochet alors, bonjour les simulations quand le partenaire a besoin de se réchauffer.

Par Stéphie Joyce
stephiejoyce1@yahoo.fr
(Top Visages)
Lu 804 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes