Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La ville d’Oyo connectée au réseau national à fibre optique


Par Congo-site.com | Lundi 27 Janvier 2014 | Lu 800 fois | 0 Commentaire

La fibre optique est désormais fonctionnelle à Oyo, localité située dans le département de la Cuvette, à plus de 400km au nord de Brazzaville. Elle devrait permettre aux usagers de disposer d’une connexion internet de bonne qualité et de tirer profit des services connexes.



Des internautes dans un cyber café à Oyo
Des internautes dans un cyber café à Oyo
«Nous éprouvions des difficultés à télécharger des fichiers à cause de la lenteur de la connexion. L’arrivée de la fibre optique représente une bonne chose pour nous et elle fera accroître le nombre d’internautes», estime Cyriaque Elaka, élève en terminale D.

La ville d’Oyo qui accueille déjà un jeune tissu industriel sera au cours des prochaines années parmi des pôles économiques nationaux. La fibre optique sera bénéfique pour les structures bancaires et autres sociétés implantées dans la localité.

«Les choses marchent bien même si nous sommes en phase d’essai. Les équipements appartiennent à la troisième génération. Pour l’heure, ils sont encore aux mains de la société chinoise Huawei», a signifié Aurélien Dzongo, responsable de Congo Telecom à Oyo.

La République du Congo fait partie des pays dont la station terminale a été fonctionnelle dans le premier périmètre. Ce, dans le cadre du projet de câble sous-marin à fibre optique de la côte ouest de l’Afrique dénommé en anglais West Africa cable system (WACS).

La station terminale congolaise est basée à Matombi dans le département du Kouilou. La fibre optique est déployée de Pointe-Noire à Oyo en traversant les villes de Dolisie, Nkayi, Mindouli et Brazzaville grâce aux pylônes des lignes électriques haute tension des barrages de Moukoukoulou et d’Imboulou.

Il est prévu des bretelles de Ngo à Djambala (Plateaux), d’Obouya à Boundji (Cuvette). De la Cuvette, la fibre s’étendra à la ville de Ouesso, chef-lieu du département de la Sangha.

La fibre optique est l’appendice du projet de couverture nationale en télécommunications (PCN) réalisé par Huawei, dans la partie CDMA (mobile) pour un coût d’environ 100 millions de dollars US. La première phase du projet concerne Brazzaville, Pointe-Noire et Oyo, et porte sur le CDMA.

La deuxième phase est estimée à 73 millions de dollars US. Elle consiste à connecter les chefs-lieux de régions au backbone qui est réalisé par la société sud-africaine Alcatel Lucent. Quant à la troisième phase, d’un montant de 36 millions de dollars US, elle porte sur la connexion des chefs-lieux de districts et des grands villages.

«Notre société fonctionne au Congo depuis environ 5 ans comme ingénieur conseil dans le PCN. Notre rôle est d’accompagner le gouvernement congolais à optimiser au maximum la qualité des services et des équipements. Nous vérifions la qualité et la pérennité des installations et accompagnons également le Congo dans la formation des cadres», a indiqué Nadia Daoud, directrice générale de la société Neoventech chargée du contrôle du projet.

Ce projet permettra de disposer des services téléphoniques de qualité, d’une connexion internet à haut débit, ainsi que d’autres services liés aux technologies de l’information et de la communication (TIC) tels la télé médecine, la télé éducation, e-gouvernement. Le câble sous-marin à fibre optique est un système établi pour une durée maximum de 25 ans, garantissant une grande fiabilité de la connexion Internet et des communications.

En rappel, c’est en février 2011 que le Congo a installé sa bretelle qui a été connectée au câble sous-marin à fibre optique situé à 300km au large de la côte congolaise. Long de 14.400 km, ce câble longe la côte ouest africaine entre le Portugal et l’Afrique du Sud.

Le consortium WACS regroupe les pays qui ont raté la connexion au câble sous-marin SAT 3, notamment la Guinée équatoriale, la République démocratique du Congo (RDC), la République du Congo, le Togo, le Cameroun, l’Angola, le Botswana et le Gabon. Piloté par l’Afrique du Sud, le projet devrait permettre aux pays concernés de rattraper la connexion au câble.

Christian Brice Elion
Lu 800 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes