Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Laudert Londala irremplaçable


Par SDC, Starducongo.com | Mercredi 25 Mai 2011 | Lu 1132 fois | 0 Commentaire



Kinshasa. Décédé à fleur d’âge au moment où la culture con­golaise et tous les congo­lais avaient encore besoin de lui, François Londala Bongwalanga est jusqu’à présent irremplaçable dans le métier de la pro­duction du spectacle en RDC.

Personne ne peut mettre en doute qu’à l’époque de Monsieur François Londala Bongwalanga mieux connu sous le nom de Laudert Production la concurrence dans le secteur des productions de spectacles était au top et loyale.

La RDC était devenue un pays hôte de grandes stars de renommée internationale qui ve­naient donner des grands spectacles à Kinshasa. Les producteurs comme Henry Wanya Mave Production Jean-Louis Tshimbalanga La Promotion SPRL et Jean Pierre Eale « ATL Plus » avait également contri­bué à l’évolution et au dé­veloppement de la musi­que congolaise sur le plan de la production du spec­tacle.

La Maison « Promotion SPRL » de Jean-Louis Tshimbalanga, par exem­ple, avait organisé de grands spectacles au stade Tata Raphaël avec le groupe Zouk Machine et la chanteuse Sud-africaine Yvonne Chaka Chaka. Jean-Louis avait égale­ment contribué à l’éclosion du groupe Wenge Musica formule originel et organisé le concert du siècle avec es groupes tradi­modernes « Swede-Swede » de Kintambo et celui de Boketshu 1er à l’esplanade du Palais du Peuple. C’est lui qui avait valorisé ces deux groupes et leurs vedettes.

Quant à Laudert Productiobn, de son vi­vant, François Londala fut un self- man. Avec son es­prit créatif, il avait organisé des grands événement comme, le 16ème anniversaire de Zaïko Langa Langa, trois concerts à Kinshasa avec les Kassav, plusieurs concerts-chocs avec « Zaïko » à travers la ville de Kinshasa, le retour de Papa Wemba à Kins­hasa après un long séjour en Europe y compris une série de concerts avec Viva-la-Musica à Brazza­ville, à Matadi et à Kins­hasa.

Il avait créé les émis­sions télévisées « Clip Inter et Galaxy. François Londala produisait aussi les séries télévisées qui passaient à la RTNC comme « Falcn Crest », « 2 Flics à Miami », « Le Nord et le Sud », « Un Flic à la mafia »... Sa dernière création était le Tro­phée Ngwomo Africa « qui n’était organisé qu’en trois éditions seulement. Ce grand événement africain réunissait sur la même scène les meilleures stars du continent de chaque année choisie par des critères des organisateurs.

Ce big event valorisait même la culture congo­laise vis-à-vis des étran­gers qui après la mort de François Londala, le 23 mars 1996 à Kinshasa et du « Groupe Laudert », se sont inspirés sur « Ngwomo Africa ». Décédé à fleur d’âge au moment où la culture con­golaise et tous les congo­lais avaient encore besoin de lui, François Londala Bongwalanga est jusqu’à présent irremplaçable dans le métier de la pro­duction du spectacle en RDC. Présentement, se sont des sponsors qui sont de­venus des organisateurs et producteurs des specta­cles. La production musi­cale congolaise sur le plan du spectacle ou phonogra­phique n’a pas des produc­teurs dynamiques, créatifs et d’expériences. « Mawa trop » et bravo à Laudert Production.

José Mpaka Ikombe/Visa (Digitalcongo)
Lu 1132 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes