Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le Crooner Parfait Young. Une voix riche, en pleine ébullition


Par | Lundi 26 Août 2013 | Lu 1258 fois | 0 Commentaire



Parfait Young
Parfait Young
Le vrai visage d’une musique tournée vers une recherche…

Après avoir marqué ces derniers mois, sa présence sur l’échiquier national, grâce à son premier opus « Le vrai visage », Parfait Young continue à avoir le vent en poupe. Premier album d’une carrière qui s’annonce extrêmement passionnant et riche. On retrouve ici, sous des formes musicales variées, l’essentiel de son apport au folk dans le choix des thèmes et des tempos. Musique ambitieuse, chaude et belle, toujours tournée vers une recherche qui sait rester à portée du public.

Maniement exceptionnel des mots, de la guitare et des percussions

Le nombre des consommateurs de sa musique augmente au Congo comme à l’extérieur, touchant le cœur de tous ceux qui aiment les chansons portant des idées qui collent davantage au quotidien urbain.
Le maintien de son activité à travers ses prestations dans la capitale, est bien sûr la meilleure solution. Car, le fort soutien que lui accorde les brazzavillois, est un levier de loisirs considérables. Il est un des rares jeunes auteurs-compositeurs-interprètes congolais, en raison de son maniement exceptionnel des mots, de la guitare et des percussions.

La petite histoire de Parfait Young

Ce musicien urbain a déjà une histoire considérable. Imprégné dans la musique de recherche, il a progressivement dégagé son propre style, tout en se référant de manière poétique aux musiciens qu’il apprécie beaucoup, à l’instar du camerounais Richard Bona et du congolais Lokwa Kanza. Il demeure un talent original, très en marge des courants actuels de la musique congolaise.

Né le 1er octobre 1978 à Brazzaville (Congo), Parfait Olivier Yong Monkofena Mbolo de son vrai nom, a partagé son enfance entre les bancs de l’école et ceux de l’Eglise Evangélique du Congo, véritable école des beaux-arts où il fait ses premiers pas dans le monde de la musique en tant que chantre et percussionniste. Enfant du Révérant pasteur, Aimé Albert Mbolo, à six ans, il participe à plusieurs activités culturelles de son église, et se fait souvent distingué comme un vrai chanteur de variétés en interprétant les meilleurs cantiques liturgiques. Tout comme il fait partie tout au long de son cycle primaire de différents groupes vocaux de son entourage.

Admis au collège d’enseignement secondaire, il suit parallèlement une formation à la guitare auprès d’un grand de son quartier surnommé Bongo Wende et se sert de sa chorale et groupes vocaux de son école comme un moyen de mettre en pratique ses enseignements.

En 1993, il intègre un jeune orchestre de son quartier comme guitariste et devient en même temps l’encadreur et l’espoir des chanteurs de cette formation. Parfait Young évolue progressivement, avant de faire la connaissance de Martial Sasa (Maestro) qui lui donne quelques cours de prise de son et de programmation en studio. Un an, plus tard, à la fin de l’année 1999, il se rapproche de Mike Samba, bassiste jazz, arrangeur et preneur de son, qu’il ne quittera plus du regard, jusqu’après avoir été suffisamment formé dans le domaine acoustique et obtenu quelques notions sur la musique de jazz.

Fin 2007, Parfait Young quitte Mike Samba pour ouvrir alors un Home studio dénommé : Salle d’enregistrement « Promius », qui lui donne l’occasion d’enregistrer, puis de sortir son disque : Le vrai visage. C’est aussi, le début d’une nouvelle carrière de preneur de son.

Un palmarès digne d’éloges

Outre ses qualités musicales évidentes (folk, afro beat, rock dru et parfois grandiose, recherche de climats et utilisation habile de toutes les possibilités vocales actuelles), Parfait Young a eu l’audace et le privilège de participer à plusieurs manifestations de musiques diverses :

1998-2002 : Premières scènes dans le milieu de la musique professionnelle

- Première partie de Werrasson, stade marchand et à la congolaise , Brazzaville
- Première partie de Magic Systhème, Palais du parlement, Brazzaville
- Accompagne l’orchestre magestique Bamba au concours des orchestres amateur Paulo Kamba et au FESPAM

2003-2007 : Participe dans le disque « Rumba lolango » de Balou Canta et Luciana.

- Participe dans l’album « Terre sacrée Vol.1 » de lumière d’Afrique produit par Ferréol Ngassakiss, ex- Président d’Extra Musica
- Accompagne le rappeur Mike G au FESPAM
- Accompagne Jacky Rapon comme guitariste, lors de son concert à Brazzaville
- Accompagne Rovias Adampot, comme chanteur guitariste…

2008-2013 :

- Membre du juri concours Primusik
- Membre de juri MTN Ziks Tar
- Concours au Centre culturel Russe pour la présentation de l’album
- Concert à l’IFC suite promo de l’album le vrai visage

Enfin, une fois de plus, son dernier album, le « vrai visage », est un test. il est fascinant, parce qu’il mêle étroitement le classicisme et l’expérimentation, la dureté et l’émotion. Parfait Young nous ouvre les horizons nouveaux (textes qui passent très bien, etc.) et surtout possède une voix absolument riche, imprévisible, qui se joue de l’étendue des gammes et des timbres.

Clément Ossinondé
clementossinonde@starducongo.com

Contacts Parfait Young :
Salle d’arrangement Promius, 1296, rue Nko,
Plateaux des 15 ans, Brazzaville
Tél : 00242 525 63 36/ 00242 630 89 50
Email : parfaityoung1@yahoo.fr/ facebook parfaityoung1@yahoo.fr

Lu 1258 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes