Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le bureau de Bana Diables rouges visite Dominique Malonga en Italie


Par SDC, Starducongo.com | Samedi 22 Janvier 2011 | Lu 2669 fois | 0 Commentaire



Dominique Malonga
Dominique Malonga
Soul Fortuné et Théo Salomon, les deux hommes à tout faire en Europe de Bana Diables rouges, apres leur derniere visite en Angleterre, ont été visité les 15 et 16 décembre 2011 Dominique Malonga, le prometeur avant-centre de Cesena, pensionnaire de la serie A. Pendant 48 heures les deux dirigeants de notre fan club, mordus du football et des Diables rouges ont discuté avec le Bleuet, assisté de son agent et frère ainé, M. Arlet Malonga. Ce premier contact direct entre le Congo du football et le jeune Franco-Congolais suivait la visite dans les Hauts Seines d’il y a deux ans par le bureau de Bana Diables rouges au domicile des parents de l’espoir français. La visite de Cesena en Italie a permis un échange simple et clair qui permet à chacun de se faire une idée sur les intentions du jeune Malonga. Sa fierté et son attachement au Congo, le pays qui vu naître ses deux parents ne souffre d’aucun doute. Tout comme son doux rêve de gosse de jouer pour la France est aussi vivace. Mais le jeune footballeur est loin d’être naïf.

Préparé de longue date mais souvent reporté pour diverses raisons par le bureau du fan club Bana Diables rouges, le voyage à Cesena en Italie clos en quelque sorte la série des visites du bureau provisoire du fan club auprès des footballeurs congolais de la diaspora entamées avec des visites dans les provinces françaises et à Blackburn, en Angleterre l’année 2010. Accompagnés de Monsieur Arlet Malonga, le frère ainé et agent de Dominique Malonga, les deux membres du Bana Daibles rouges ont été bien accueillis. Courtois et chaleureux, le jeune revenait des entrainements à la veille du match Cesena -vs- As Roma (16 janvier 2011). Quand nos représentants le rencontrent, tout de suite, Dominique Malonga, sourire dans un coin, explique son immense joie de voir le Congo manifesté concrètement un intérêt pour lui. Mais son expression corporelle semblait aussi traduire sa petite déception sur la manière qu’il est utilisée depuis le début de la saison en cours. Lui qui a pourtant contribué a faire monter le club en série A ne comprend pas les choix du staff, même s’il les respecte.

« On n’est pas mis en concurrence. Je ne suis pas encore le premier choix au poste d‘attaquant. Ceux qui ont déjà joué plus de 20 matches comme titulaires, n’ont marqué qu’un seul but! », explique l’avant-centre. Et de poursuivre un peu plus loin, « j’ai fait mes preuves de buteur dans cette équipe. Ceux qu’on a fait venir ne semblent pas à la hauteur, comme le montrent leurs statistiques. Bien que je sois déçu, comme tout bon compétiteur, je continue malgré tout à travailler dur aux entrainements ».

En effet, le travail énorme et la détermination de Malonga Dominique à l’entraînement force le respect de ses dirigeants comme peuvent le témoigner ses convocations régulières dans les 14. Le fait de ne pas jouer, loin de le décourager, le motive plutôt. « Certes, je ne suis pas encore dans les premiers choix du staff. Mais je crois en moi et en mes qualités. J’ai du potentiel. Mais bon, je finirai par avoir ma chance, en jouant un peu plus souvent», commente Malonga.

Assis dans les tribunes du stade Dino Manuzzi, les mousquetaires de Bana Diables rouges et leur accompagnateur, M. Arlet Malonga, le frère aîné de Dominique Malonga, assistent à l’ovation nourrie qui accompagne sa montée sur le rectangle vert à la 90ème minute. Le but prit à la 89ème a précipité le technicien de Cesena de tenter un coup de poker en lançant le Franco-Congolais dans le pré. Mais les trois minutes du temps additionnel qu’il joue ne changeront rien au sort de son club. Le miracle espéré par le coach ne se produira pas. Cet entre-faït donnera raison aux propos tenus par le puissant attaquant la veille du match devant Soul Fortuné et Théo Salomon.

La veille du match, en bons ainés Africains, Soul et Théo prêchent la bonne parole du « grand frère » au « cadet », demandant au jeune footballeur de garder la foi en ses qualités et continuer à travailler dur et son jour viendra. Les deux dirigeants du fan club Bana Diables rouges Congo vont lui dire de ne pas surtout se faire de soucis ou se mettre une quelconque pression par leur présence. « S’il arrivait que tu ne joues pas ou si tu es mis en tribune demain, sois toi-même. Notre présence ici est aussi une manière de t’apporter notre soutien dans cette période difficile que tu traverses du fait d’un temps de jeu famélique», diront nos amis.

Le lendemain dimanche 16 Janvier, la délégation s’est donc rendue au stade de Cesena pour assister à la belle affiche Cesena vs AS Roma. « De ce que nous avons vu dans le jeu de Cesena, il sied d’affirmer sans aucune difficulté de l’œil de footeux que tout ce que le petit Dominique Malonga nous a dit à la veille était fondé. Devant une équipe de l’AS Roma prenable cet après-midi, n’étant peut-être pas à son meilleur jour, l’attaque de Cesena était inefficace. Il était difficile pour nous de comprendre que Dominique Malonga qui pouvait apporter sa vitesse, sa percussion et son sens de but et de dribbles restait toujours sur le banc », s’indigne Soul Fortuné. Passé la déception, en vrai fan, assis dans une tribune d’honneur mise à leur disposition par Dominique Malonga, nos amis brandissaient le drapeau vert-Jaune-rouge pour saluer la rentrée du jeune Franco-Congolais.

Le plat de Sakasaka et le manioc, j’en raffole !

Pour leur permettre de discuter calmement du but principal de leur visite, Malonga Dominique invite nos deux amis dans un restaurant huppé de Cesena. A défault de commander son plat préféré congolais, le sakasaka, Dominique Malonga s'est contenté d'un plat italien. Après le discours sur les projets de l’équipe nationale du Congo pour la qualification de la CAN 2012 et la coupe du monde 2014, les objectifs du Fan Club Bana Diables rouges Congo d’assister et de mettre à la disposition du staff technique et de la Fédération Congolaise de Football tous les joueurs talentueux congolais où qu’ils soient afin de bâtir une équipe forte, susceptible de redorer l'image du football congolais. Dominique Malonga était visiblement très content du projet et du discours de Bana Diables rouges. Prenant la parole, après avoir écouté le discours du fan club dans les moindres détails, Malonga Dominique dira qu’il avait l’impression qu’au Congo les choses étaient en train de bouger, et la présence de la délégation en était comme un signe !

« En effet, depuis votre passage chez mes parents, ils ne cessent d’ailleurs de me parler des opportunités qu’offre l’équipe nationale du Congo. Je suis très fier de constater que je suis suivi par le Congo. Et d’ailleurs c’est toujours un honneur et un plaisir immense de recevoir à chaque fois les convocations du Congo. Ça me fait chaud au coeur. Je comprends que j’ai deux options à saisir pour faire une carrière internationale. Je veux dire la France et le Congo. Comprenez que ce n’est pas une décision facile tout de suite pour moi à prendre. J’ai tout fait en France. Le rêve depuis le bas âge était de jouer pour ce pays. Mon idole c’est Zidane. Et j’ai eu cette opportunité d’être appelé en équipe des jeunes qui est déjà l’accomplissement en partie de mes rêves. Et le but ce n’est pas de s’arrêter à cette étape. Le Congo je pense et je continue à y penser ».

Malonga Dominique continue: « Je dois bien réfléchir pour prendre la meilleure décision possible pour ma carrière internationale et assumer ce qu’adviendra. Si je choisis le Congo ça doit être une décision irréversible et surtout de non regret. Je ne ferme pas la porte à l’équipe nationale du Congo. Je vais me donner encore un peu du temps. Ce n’est pas une décision facile pour moi. Le rêve de gosse est toujours dans ma tête. Je connais des noms de quelques joueurs de l’équipe du Congo, David Louhoungou, Prince Oniangué, Francis Nganga, Samba Christopher, Delvin Ndinga, Matt Moussilou, Chris Malonga… Je vois qu’il y a un bon groupe en place. De tous ces joueurs j’ai eu seulement à discuter un peu avec Chris Malonga qui est actuellement à Monaco. J’ai toujours des amis là-bas sur le Rocher et j’ai eu l’occasion récemment de discuter un peu avec Chris Malonga qui m’a d’ailleurs demandé de venir en équipe nationale. Vous savez je suis bien conscient des opportunités qu’on peut avoir après avoir joué une CAN ou une coupe du monde. Les illustrations que vous m’avez données sur certains binationaux comme Prince Botaeng qui ont signé dans les grands clubs après avoir joué une CAN ou une coupe du monde sont très importantes. Mais je pense aussi que c’était plus facile pour ces joueurs de prendre une décision sans trop avoir à réfléchir longtemps parce que ce sont des équipes nationales qui sont constamment à la CAN. Je pense au Ghana, au Cameroun, au Mali et à la Côte d’Ivoire par exemple …»

Les dirigeants de Bana Diables rouges Congo n’ont pas nier le constat du jeune Malonga Dominique. Au contraire cela leur a permis d’apprécier le pouvoir de réflexion et d’analyse de Dominique. Toutefois, ils lui ont fait comprendre que ces équipes nationales africaines sont constamment dans ces compétitions parce qu’elles jouent régulièrement depuis longtemps avec leurs meilleurs joueurs. Contrairement au Congo qui n’a jamais fait la totalité des matches d’une campagne de la CAN ou du Mondial avec tous ses meilleurs éléments.




Le bureau de Bana Diables rouges visite Dominique Malonga en Italie
Bref, nos amis ont compris que le jeune a encore besoin d’un peu de temps, sachant que c'était son premier contact. Après le travail bénévole de Bana Diables rouges Congo, si le nouveau bureau de la Fécofoot poursuit là où le fan club a laissé, nous pensons que le jeune pourrait écourter sa période réflexion. A l’issue de la discussion au restaurant, les Malonga et nos deux amis sont allés chez Dominique MALONGA junior pour la séance photo, la remise des cadeaux (maillot du Congo, drapeau et l’hymne national, les photos de notre passage chez ses parents, une liste des joueurs professionnels congolais).

D’après les notes de voyage de Soul Fortuné et Théo Salomon.
Lu 2669 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes