Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le fondateur de «Liberty Reserve» interpellé avec la coopération du Maroc

Arthur Budovsky jugé pour blanchiment


Par | Vendredi 17 Octobre 2014 | Lu 191 fois | 0 Commentaire

Etats-Unis, (Starducongo.com) - Extradé le week-end dernier vers les Etats-Unis, où il était recherché pour blanchiment d’argent, Arthur Budovsky a comparu mardi pour la première fois devant le tribunal fédéral de Manhattan. Sa cavale s’est achevée en mai dernier à Madrid en Espagne.



Ph: nacion.com
Ph: nacion.com
Arthur Budovsky est considéré comme le principal fondateur de « Liberty Reserve », une plate-forme financière numérique enregistrée au Costa Rica et devenue « la plaque tournante financière de la cybercriminalité ».

Selon les autorités américaines, cette entreprise aurait mis en place un système illégal de transfert de fonds permettant «d'envoyer sans trace de l'argent de n'importe qui, n'importe où dans le monde, en dehors de toute réglementation », rapporte l’AFP. Outre le vol d'identité, la pornographie infantile, le trafic de drogue et la fraude aux cartes bancaires, entre autres.

Grâce à ce système, Arthur Budovsky aurait ainsi blanchi plus de 6 milliards de dollars à travers le monde entre 2006 et 2013, écrit l’AFP, soulignant que ce dernier «est inculpé de complot de blanchiment d'argent, de complot et d'exploitation d'une entreprise illégale de transfert de fonds ».

Il est à souligner que la plate-forme «Liberty Reserve» comptait jusqu’à sa fermeture en 2013 plus d'un million d'utilisateurs dans le monde.

Le prévenu, qui a plaidé non coupable lors de sa première comparution au tribunal, a été interpellé en mai dernier lors d'une escale dans un aéroport madrilène en provenance du Maroc. L’accusé, 40 ans, comptait se rendre au Costa Rica, pays de son épouse, quand il a été interpellé.
L’arrestation de ce dernier a été rendue possible grâce à la coopération de 17 pays dont le Maroc.
Selon l’AFP, Arthur Budovsky avait renoncé à sa citoyenneté américaine et adopté celle de sa femme costaricaine, pour essayer d'éviter les poursuites judiciaires aux Etats-Unis.

Arthur Budovsky dont le procès a été fixé au 21 septembre 2015 risque jusqu'à 30 ans de prison. Six autres de ses complices ont également été inculpés.

Alain Bouithy
Lu 191 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes