Connectez-vous S'inscrire





Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le tour de force de ROGA-ROGA « MISSILE »


Par SDC, Starducongo.com | Jeudi 5 Mai 2011 | 15:34 | Lu 2251 fois



Roga Roga
Roga Roga
Fragilisé un moment par les nombreuses défections qui ont failli mettre fin à la riche existence du célèbre orchestre «Etra-Musica», le grand compositeur, arrangeur, guitariste et interprète a réussi l’exploit de redynamiser un ensemble que beaucoup croyaient à bout de souffle.
Son dernier opus « Sorcellerie (Kindoki)» qui se vend comme des bouts de pains place désormais à sa portée un disque d’or amplement mérité.

DDC’est un véritable missile qui a transpercé le ciel musical congolais quelque peu morose ces derniers temps, un météore dont la chute a provoqué un énorme cratère dans lequel une vie nouvelle prend corps. Celle de Roga-Roga qui veut, à l’instar de beaucoup d’autres grandes vedettes du continent, devenir un label, une marque. Dans l’entourage du musicien légendaire, on ne se gêne nullement de citer quelques exemples tout proches, géographiquement s’entend. Celui de Koffi Olomidé qui éclipse mais tire «Quartier Latin», celui de Werrason qui trône malgré l’affaiblissement de «Wengue Musica» Maison Mère», celui également de Papa Wemba qui trace désormais le sillage de «Viva La Musica».

Naturellement l’exploit de Roga-Roga apporte un sacré second souffle à l’orchestre qu’il a créé il y a près de deux décennies et dont il demeure contre vents et marées l’incontournable leader. Secoué par deux schismes majeurs dont le premier fut à l’origine du départ de Quentin Moyasco et de ses amis et le deuxième qui consacra la rupture avec Oxygène, Papy Bastins, Doudou Copa et plus tard Her-man Ngassackys et autres Arafat, l’orchestre a su retrouver, dans un ultime élan, la force né-cessaire à un redécollage qui se veut définitif. La stratégie patiemment mise en place par Roga-Roga a consisté à la préparation puis la mise en orbite d’une doublure pour les grandes voix de l’orchestre aujourd’hui en retrait. Une entre-prise hardie qui s’est révélée payante au re-gard des résultats obtenus.

L’ossature instrumentale n’ayant pas été touchée, Roga-Roga a ainsi réussi à recréer puis à stabiliser la couleur sonore d’Extra Musica telle qu’elle s’est imposée au fil des ans, depuis sa création. Cette régénération structurelle a été rendue possible grâce à l’arrivée d’une nouvelle couvée de jeunes musiciens parmi lesquels Kassoumba Leza (Kassoul), une merveille découverte il y a juste quelques années et qui s’impo-se par une voix gutturale d’une suavité hors du commun.

Kassoul, doté d’un souffle hors pair est actuellement considéré comme une valeur sûre de la musique con-golaise (les deux rives du majes-tueux fleuve Congo confondues). C’est sans doute la greffe la plus réussie entre la sève originale d’Extra-Musica et un nouveau sang rendu indispensable par l’évolution, au pas de course, de la musique au plan régional et planétaire.

L’album «Sorcellerie», le phyltre magique d’une extraordinaire renaissance

Le nouvel opus de Roga-Roga intitulé «Sorcellerie (Kindoki)» est une mixture diablement ensorcel-lante dont les ingrédients occultes demeurent la voix envoûtante de l’auteur lui-même qui confirme, à l’occasion, sa double casquette de guitariste et de chanteur, alliée à une « animation » d’un genre nouveau, menée de main de maître par le trio Zaparo, Etats-Unis et De Brazza. Ces trois artistes ont su apporter une touche plus intimiste, plus naturelle, à un art qui se perdait dans des circonvolutions sonores finalement puériles.

Dans les génériques dont regorge le double album, tout comme dans les autres titres phares de l’opus qui compte 18 chansons, l’ambiance est éclectique, le rythme entraînant. Les percussions syncopées qui cadencent les différentes chansons vous conduisent dans un paradis sonore où se mêlent mystique et réalité, le duo exceptionnel avec Passy dans Congo United constituant la cerise sur le gâteau.hh

A peine quatre mois après sa sortie,»Sorcellerie Kindoki» bouscule le paysage musical et comble les mélomanes, mêmes les plus exigeants. Les ventes effectuées dans l’hexagone (c’est-à-dire en France) se chiffrent déjà à 40.000 exemplaires. Si l’on y ajoute les chiffres obtenus au Congo, en Afrique et dans le reste du monde, l’on n’est plus loin du chiffre mythique de 75.000 disques vendus, nécessaire à l’octroi d’un disque d’or. Roga-Roga et son producteur se veulent confiants : le disque d’or est à portée de main. Ce n’est peut-être plus qu’une affaire de semaines.

De son vrai nom Ibambi Okombi Rogatien, Roga-Roga, né en 1974 près d’Owando deviendrait ainsi le premier artiste congolais à décrocher la précieuse distinction. Excellent guitariste, chanteur de charme et arrangeur émérite, Roga-Roga, attendu en février prochain dans la salle mythique de l’Olympia, voit s’ouvrir devant lui une carrière internationale extrêmement prometteuse. Dans sa croisade pour la renaissance de la musique congolaise moderne, «le Patriote» ne peut que lui souhaiter bon vent

Aimé Raymond Nzango (Le Patriote)
Lu 2251 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Mack le 09/05/2011 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chanteur de charme ???? Non,grand et bon guitariste,oui.Ne faisons pas d'amalgame.Les chanteurs ce sont Oxygene,Doudou Copa,Kevin de patrouille des stars...Roga,Durell sont des guitaristes.!

2.Posté par rod le 19/05/2011 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rien ne justifie que roga soit toujours un simple instrumentaliste,car la musique est un tout.
grand oui je le dirais car de compositeur à guitariste et enfin de chanteur,pourquoi les gens ont cette manie de rabaisser toujours les gens. il chante, danse,joue à la guitare,arrange eh bien c'est un grand sa place ne se resume pas en simple guitariste.

3.Posté par OBOUCKANG le 27/12/2011 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Roga roga est l'un des meilleurs guitaristes africains qui a pu s'imposer au micro. A vrai dire, au départ il y existait quelques imperfections mais aujourd

4.Posté par J3 le 18/01/2012 15:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous congolais sommes très bêtes excusez moi mais c'est vrai à Kinshasa de l'autre coté ils savent encourager leurs artistes et voilà pourquoi ils prospèrent nous en premier c'est la critique et les bâtons dans les roues changeons un peu et nos artistes rempliront aussi des salles comme les autres ils sont tous artistes et c'est grâce à eux que l on danse pendant les différentes fêtes mais ils manquent d soutien et d'encouragement.....

Nouveau commentaire :
Twitter

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Dans la même rubrique :
< >

Beauté et Mode | Football | RD Congo | Actualités | Les arts | Handball | Gouvernement | Monde | High Tech | Arts martiaux | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Autres Sports | Portraits | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Nouveaute | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Organisations Int. | Sante | A l'Affiche | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes



RADIO STARDUCONGO