Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Le virtuose guitariste-solo Michélino Mavatiku Visi


Par | Vendredi 29 Mai 2015 | Lu 926 fois | 1 Commentaire

RDC, (Starducongo.com) - Un du trio légendaire « Lisanga ya banganga » (Luambo-Tabu Ley-Mavatiku) - continue à concilier mieux que personne la plénitude de la guitare-solo.



Techniquement, Michélino n’a pas son modèle. Avec lui la guitare solo a repris ses droits, pour cet acharné du « Soumndjum » et de la rumba inspiré par Django Reinhardt et les grands maîtres du « Sebene »
Guitariste, auteur compositeur et interprète, Michélino Mavatiku Visi constitue à lui seul toute une école qui a su marquer plusieurs générations. A travers des chansons mémorables et raffinées, il a accumulé les exploits internationales et a été un des rares musiciens qui a su s’imposer distinctement d’un orchestre à un autre et selon le style de chacun.

Au commencement était Matadi

C’est à Matadi au Congo-Kinshasa que Mavatiku entreprend sa carrière de guitariste-solo, successivement dans les orchestres Jazz Négro, Comique, Comet Mambo et Grand Micky, entre 1961-1965

Au fil du temps : 1967-1968

A Matadi, Michélino parvient à créer des mondes sonores homogènes, des œuvres qui s’enchainent les unes aux autres, chacune teintée de sa propre couleur, au point d’attirer l’attention de Tabu Ley qui l’intègre dans l’African Fiesta National en 1967. Il participe avec cet orchestre à l’exposition universelle de Montréal « Expo 67 » au Canada. En 1968 Michélino se joint avec Sam Mangwana, Guvano Vangu, Ntesa Dalients… pour créer l’orchestre Festival des Maquisards, qui succédera peu après à l’orchestre Les Grands Maquisards, entre 1968-1969.

Les actions phares du parcours de Michélino entre 1969-1981

L’évolution de la carrière musicale de Mavatiku a permis l’émergence de son talent, développé et mené avec beaucoup d’intensité à travers plusieurs innovations rythmiques et harmoniques exceptionnelles, une invention intarissable.

Initiateur en 1970 du système de jouer à la guitare d’accompagnement en « Mi-composé » (interversion des cordes)

1970 La consécration de Tabu-Ley et le triomphe extraordinaire du « lead guitare » Mavatiku pour son titre « Moussa » lors du passage de l’Afrisa à l’Olympia du 12 au 31 Décembre 1970 (avec en première partie le chanteur français Julien Clerc)

1971-1973, Mavatiku est au nombre des vedettes qui effectuent la grande tournée en 1971 au Sénégal puis la participation en 1973 au 2eme Festival Panafricain de la Jeunesse à Tunis
1975, la présence de Mavatiku dans l’OK Jazz est un évènement majeur dans l’orchestre de Luambo qui se place désormais en mode Michélino, dont l’album « 20ème anniversaire » bat tous le records de popularité et de vente. « Salima » la chanson phare de l’album va constituer la marque de fabrique de son auteur Michélino.

1977 – Le Festival des arts et de la culture noire « Festac 77 » à Lagos consacre Michélino au rang de meilleurs guitaristes du continent. Sous-chef de l’orchestre OK Jazz, responsable des répétitions, Michélino jouera également un rôle important dans la gestion du bar-dancing « Un-deux-trois » -

Michélino Mavatiku Visi
Michélino Mavatiku Visi
1978 – Makfe, est le nom du groupe créer par Michélino et qui va élire domicile le bar « Type K », avant d’effectuer une tournée en Afrique de l’Est pour le compte de « Phonogramme » (Nairobi au Kenya : 1980-1981)
Enfin, en France depuis la fin des années 80, Michélino a fait les cours de guitare, solfège et arpège à l’école Paul Beuscher, puis les cours de guitare classique au conservatoire de Paris. Il mène une carrière solo qui lui permet de sillonner le monde, les festivals et de contribuer à la réussite des enregistrements en studio de plusieurs musiciens.

Clément Ossinondé
clementossinonde@starducongo.com

Contact artiste: Mail: michelino.mava@gmail.com
Tel +33 616312078.

Lu 926 fois


Vos commentaires:

1.Posté par MBOMO le 29/05/2015 18:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Très modeste, ce très grand guitariste -solo qui a transformé les styles Afrisa et OK Jazz , parle très peu - Il occupe une place prépondérante dans l'histoire de la musique congolaise.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes