Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Les «Fauves» de Dolisie. Un départ en demi-teinte


Par Lepatriote-congo.com | Mardi 7 Août 2012 | Lu 352 fois | 0 Commentaire



Dolisie, capitale du football congolais. C’est, de plus en plus, une certitude. Car là-bas, depuis un moment, les «Fauves» étaient parvenus à bâtir une citadelle qui devenait imprenable. De grosses cylindrées n’en finissaient pas, à tour de rôle, de laisser leur peau. Mais, cette fois, il y a plutôt eu « panne sèche ». Les Léopards ont plutôt été tenus en échec par le Wydad Athletic de Casablanca (1-1). Le championnat des quarts de finale de la coupe de la C.A.F a mal commencé pour les Léopards.

Le début de match fut plutôt confus avec beaucoup de précipitation côté congo-lais. Une folle envie sans doute d’en finir très vite mais qui a don-né lieu à beaucoup de déchets et d’approximation. Il a donc manqué la lucidité et la précision avec beaucoup de ballons balancés s ans discernement. Néanmoins, le match resta ouvert avec d’assez nombreuses oppor-tunités de part et d’autre. C’est ainsi qu’à la dixième minute Eric Nyemba, bien servi à la limite du hors-jeu, parvient à battre imparablement le gardien marocain (1-0).

Mais cela n’a suffi à libérer totalement les «Fauves» du Niari qui, malgré une légère domination, pêchent dans la passe décisive. Ce qui, évidemment, finit par redonner confiance aux Marocains. Mais, eux aussi ne sont pas vraiment à leur aise. Ils privilégient leurs qualités individuelles au lieu de construire dans la perspective de déstabiliser le solide rideau défensif congolais. La conséquence, c’est que le spectacle a été un peu haché et notre compatriote Lys Mouithys, dans le camp d’en face, a éprouvé énormément de mal à trouver ses marques.

On l’a vu un peu partout sur l’aire de jeu sans qu’il ne soit capable de peser véritablement sur le match. C’est ainsi que, de part et d’autre, on va se résigner à s’accrocher à Dame chance en misant essentiellement sur les coups de dés. La mi-temps interviendra sur ce score d’un but à zéro au bénéfice des Congolais. Après les citrons, le match reprend sous de meilleurs auspices pour les marocains qui posent le ballon et se mettent à mettre en mal leurs adversaires. Les joueurs du W.A.C sont plus pré-sents sur le ballon, plus audacieux et surtout plus imaginatifs. Alors, on croise les doigts mais parvenir à empêcher une belle action de se développer du côté gauche de l’attaque marocaine. Le ballon atterrit fina-lement sur Abderhamane lequel profite de la sortie hasardeuse du gardien congolais pour propulser le ballon au fond des filets (1-1) dans un silence glacial.

Ce but a pour effet de couper les jambes aux Congolais qui deviennent imprécis et de plus en plus confus dans leur organisation. On dit qu’à force de forger, on finit par devenir forgeron. Ils ont donc font appel à l’expérience accumulée depuis quelques temps. Car, au cours de leurs dernières sorties africaines, les victoires ne se sont dessinées que dans les arrêts de jeu. Seulement, le W.A.C n’est pas une équipe née de la dernière pluie. Il a sûrement bénéficié de précieux tuyaux de la part de de l’équipe du M.A.S de Fès, battue dernièrement à Dolisie. C’est ainsi qu’au lieu de se recroqueviller en défense, il s’est mis à jouer ses chances à fond en tenant compte de ce que la meilleure défense, c’est l’attaque. Les « rouges blanc » ont même renoncé à leur roublardise habituelle, à savoir la perte du temps par des blessures imaginaires. On assiste alors à une vraie partie de football avec une grosse part de suspense. C’est alors, comme on s’y atten-dait, que le public s’est tu, aban-donnant son équipe représen-tative seule devant ses difficultés. Mais, en sport, il y a des jours comme celui-là où la réussite s’efface de votre registre. Car, finalement, les deux équipes se séparent sur le score nul d’un but partout. Ce n’est pas pour autant une mauvaise affaire même si l’idéal aurait été de faire le plein de points à domicile. Il s’agit, à présent, d’aller chercher les points perdus à domicile à Bamako où les Léopards joueront le 18 Août contre Djoliba AC et le 2 septembre contre le Stade malien. Mais avant cela, les Léopards vont devoir jouer la finale de la coupe du Congo contre Diables-Noirs le 14 Août à Kinkala. Ce sera déjà là une belle séance de préparation pour nos «Fauves».

G.E
Lu 352 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes