Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lettre ouverte à l’attention de Monsieur John Kerry Secrétaire d’Etat / Etats-Unis d’Amérique.


Par | Lundi 5 Mai 2014 | Lu 490 fois | 0 Commentaire



Etats-Unis – Grands-Lacs : Osez une approche mutuellement avantageuse pour les peuples Congolais et Américain !

John Kerry
John Kerry
Lettre ouverte à l’attention de Monsieur John Kerry
Secrétaire d’Etat / Etats-Unis d’Amérique.

Goma, le 1er mai 2014

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Vous venez en République Démocratique du Congo cette semaine pour, avez-vous annoncé, discuter de comment consolider les progrès réalisés dans la neutralisation des groupes armés, de comment poursuivre les efforts de démocratisation et de stabilisation à long terme du pays, « y compris à travers un processus électoral ponctuel et transparent ».

Votre visite arrive à point nommé, et votre agenda est conçu à propos, au moment où le mandat de la MONUSCO (présente en RDC depuis 14 ans !) et de sa Brigade d’intervention censée neutraliser les groupes armés actifs dans l’Est de la RDC vient d’être renouvelé, et où on fait un premier bilan – plus que mitigé, à notre sens – de l’Accord-cadre d’Addis-Abeba. Au moment aussi où la question de l’alternance démocratique, du respect des constitutions, des échéances et de la transparence des processus électoraux se pose avec une rare acuité autant en RDC qu’au Burundi et au Rwanda (la situation dans ces derniers pays étant, comme vous le savez, d’une influence considérable sur la stabilité ou non de l’Est de la RDC).

Sans méconnaître les efforts louables consentis ces dernières années par votre gouvernement pour soutenir la pacification, la stabilisation et la démocratisation de la République Démocratique du Congo, notre pays, et pour atténuer les souffrances de sa population à travers l’aide humanitaire, nous déplorons les incohérences qui continuent de caractériser la politique et la diplomatie américaines dans la sous-région des Grands-Lacs.

A titre d’exemple, les Etats-Unis n’ont de cesse à soutenir militairement, politiquement et économiquement l’armée rwandaise et le régime de Paul Kagame, en dépit de nombreuses déclarations outrées sur son rôle dans la déstabilisation de l’Est de la RDC, ou de ses atteintes graves et répétées contre les droits fondamentaux et la démocratie dans son pays.

Autre exemple, la place privilégiée qu’accordent les Etats-Unis à leurs intérêts économiques en RDC, au mépris total des principes de démocratie, de bonne gouvernance, de transparence et de respect des droits de l’Homme que vous dites défendre, dans un pays dont les Américains connaissent pertinemment bien le degré de corruption, d’opacité, et même de violence, aussi bien dans l’exploitation des ressources que dans leur gestion et leur répartition.

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

A l’occasion de votre visite à Kinshasa, nous pensons que vous avez l’opportunité d’envoyer un message plus digne des puissants Etats-Unis d’Amérique. Un message en direction des dizaines de millions de populations Congolaises et d’autres pays de la sous-région des Grands-Lacs, avec lesquelles l’Amérique a plus intérêt à établir des relations solides, durables et mutuellement avantageuses, plutôt qu’à continuer de flirter avec des régimes, avec des résultats aussi limités qu’éphémères, où en fin de compte l’humanité, et donc l’Amérique aussi, est perdante.

Nous savons qu’il n’y a pas de recette-miracle pour amener la paix et la stabilité en RDC et dans les Grands-Lacs. Nous ne nous faisons pas non plus d’illusions sur la puissance des Etats-Unis, tout comme nous restons convaincus que le sort du Congo est avant tout entre les mains de ses propres filles et fils.

Néanmoins, nous croyons dans l’idéal de paix, de justice et de prospérité que l’humanité a en commun, et que les autres Peuples du monde peuvent

A l’occasion de votre visite à Kinshasa cette semaine, nous vous demandons :

1. De dire clairement et sans détours au président Joseph Kabila que l’Amérique tient au respect de la constitution que le Peuple Congolais a voté par référendum, et qui l’empêche de tenter de se représenter pour un troisième mandat, et commande le respect de l’échéance de 2016 pour une alternance démocratique au pouvoir ;

2. De décourager publiquement les manœuvres en cours pour modifier la constitution du 18 février 2006, notamment ses dispositions relatives au mode de scrutin à tous les niveaux ;

3. D’insister auprès des autorités Congolaises pour l’effectivité de la réforme du Secteur de sécurité et de la justice, ainsi que la mise en œuvre effective de la décentralisation, comme gages indispensables de la stabilisation. Sans la décentralisation, les élections locales et provinciales sont une perte de temps et d’énergie…

4. D’annoncer publiquement la position des Etats-Unis d’Amérique au sujet de la création des chambres mixtes ou d’un tribunal spécial pour le Congo afin de rendre possible le jugement des crimes graves commis en RDC depuis 20 ans, notamment ceux documentés dans le rapport « Congo Mapping » de l’ONU d’octobre 2010 ;

5. D’appeler publiquement le Rwanda et l’Ouganda à renvoyer en RDC les membres du M23 se trouvant sur leur territoire, conformément à leurs engagements dans l’Accord-cadre d’Addis-Abeba ;

6. D’appeler publiquement le Rwanda à l’ouverture de l’espace politique, à la réalisation d’un travail historique et judiciaire permettant une vraie réconciliation entre Hutu et Tutsi, en tant que la stabilisation de l’Est de la RDC (en particulier la question des FDLR) dépend en partie, mais considérablement, de la situation politique au Rwanda. De même, appeler publiquement le régime du président Pierre Nkurunziza du Burundi au respect des règles démocratiques et des droits fondamentaux dans son pays, afin de favoriser une alternance politique apaisée.

Encore une fois, nous sommes convaincus que l’Amérique aura plus à gagner dans un Congo uni, stable et en paix, ayant des institutions fortes, et fonctionnant normalement, au centre de l’Afrique. Les dividendes d’une telle approche sur un plan sécuritaire, politique et économique pour l’Amérique et le monde sont incalculables. Mais bien plus, les populations congolaises ayant longtemps souffert des guerres de prédation et de la mauvaise gouvernance y trouveront leur compte et s’épanouiront. En un mot, tout le monde y gagnera mieux, y compris les pays voisins de la RDC.

Dans l’espoir que ces mots trouveront un écho favorable auprès de vous, nous vous prions de bien vouloir croire, Monsieur le Secrétaire d’Etat, à l’expression de notre très haute considération.

Pour la LUCHA :

Bienvenu Matumo Serge Sivyavugha Micheline Mwendike

Qu’est-ce que la LUCHA ?

Lutte pour le Changement (LUCHA) : un mouvement citoyen des jeunes Congolais révoltés par la situation de leur pays, convaincus de la nécessité d’un changement radical du système actuel, et déterminés à lutter énergiquement, mais toujours dans la non-violence, pour l’avènement d’un Congo Nouveau, qui sera véritablement indépendant, uni, paisible et prospère.

Pour en savoir plus sur le mouvement Lutte pour le Changement (LUCHA) :
Prospectus :
https://drive.google.com/file/d/0B0r114rrPo25NlpZeG9OdVZUbVU/edit?usp=sharing
Page Facebook : https://www.facebook.com/lucha.rdcongo
Twitter : https://twitter.com/luchaRDC
Blog : https://congolucha.wordpress.com
Lu 490 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes