Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ligue africaine des champions : AC Léopards de Dolisie sauve le football congolais du chaos


Par Adiac-congo.com | Lundi 16 Mars 2015 | Lu 600 fois | 0 Commentaire

L’Athlétic club Léopards de Dolisie a une fois de plus fait preuve de beaucoup de courage et d’engagement pour redresser la barre du football congolais en perte de vitesse après des contre-performances des Diables noirs, Étoile du Congo et Cara en compétitions africaines des clubs couplées à l’élimination prématurée des Diables rouges U-2O à la CAN du Sénégal.



Les Fauves du Niari vainqueur de Gor Mahia
Les Fauves du Niari vainqueur de Gor Mahia
Le 15 mars au stade national de Nyayo de Nairobi au Kenya, l’AC Léopards de Dolisie s’est imposé 1-0 face à Gor Mahia pour son 56e match africain toutes compétitions confondues (Ligue des champions, coupe de la Confédération et super coupe). Cette rencontre marquait aussi la première sortie internationale de Lamine N’Diaye en tant que nouvel entraîneur des Fauves du Niari.

Les Fauves du Niari ont en effet, ramené de Nairobi, une précieuse victoire, multipliant ainsi leurs chances d’aller le plus haut et plus loin dans cette compétition. Mais il faut le reconnaître que le début de la manche aller des seizièmes de finale de la Ligue africaine des champions n’a pas du tout été facile pour le représentant congolais mis sous pression après les échecs qu’a connus le football national. Bien que jouant en altitude, l’AC Léopards de Dolisie a montré sa capacité à s’adapter à chaque situation.

Les Fauves du Niari passent d’ailleurs un premier quart d’heure assez difficile. Et Chansel Massa a dû s’employer par deux fois pour sauver sa cage. La première sur une puissante frappe de plus de 25 mètres à la première minute et la seconde sur une reprise de tête à la huitième. Il a été toute fois sauvé par la barre transversale qui repousse la tête d’un attaquant kenyan sur un corner à la 9e minute. C’était sans nul doute la meilleure occasion du match pour les Kenyans pendant que les Léopards peinaient à créer les leurs dans les vingt première minutes mise à part la frappe non cadrée à la 13e minute de Mahamane Cissé alors qu’il était oublié par la défense au second poteau.

Avec une ossature ancienne légèrement renforcée, l’AC Léopards ne devrait pourtant souffrir pour vite retrouver ses repères. La suite de la rencontre n’était que la récompense d’une philosophie de jeu née des six participations consécutives en compétitions africaines et aujourd’hui perfectionnée par Lamine Ndiaye. Ce sont d’ailleurs ses poulains qui terminent forts la première mi-temps en se créant deux énormes occasions. Junior Makiessé échoue de quelques millimètres à la 34e minute alors qu’il avait fait le geste qu’il fallait en lobant le gardien qui était venu à sa rencontre. Décisif sur le centre de Bissiki Magnokélé, le capitaine de l’AC Léopards Guelord Bhebey Ndey a vu sa reprise de la tête repoussée par la barre transversale à la 41e minute.

Un avantage psychologique conséquent pour l’AC Léopards de Dolisie

À la reprise, l’AC Léopards de Dolisie a trouvé des ressources pour donner la réponse à ce que ses dirigeants attendaient d’eux sur le terrain notamment par la bonne maîtrise de jeu et conserver le ballon. Collectivement, les hommes de Rémy Ayayos Ikounga étaient à la hauteur. Quand cette équipe des Léopards est sûre de ces principes, l’exploit peut venir aussi du talent individuel. Le but de Césair Gandzé, à la 49e minute le confirme. Le timing est parfait entre son contrôle et sa frappe enchainée du pied gauche. Le ballon placé à gauche de la lucarne a laissé le gardien de Gor Mahia impuissant. La maîtrise technique, la maturité et la solidarité du groupe n’étaient pas les seuls atouts des Fauves du Niari . Grâce à la vitesse de ses excentrés, l’AC Léopards plaçait les attaques rapides à une ou deux touches de balles. Junior Makiessé a confirmé cette force à la 88e minute. Il récupère un ballon dans la moitié de son camp et se lance dans une course folle, laissant derrière lui, deux défenseurs avant de trouver Mahamane Cissé au second poteau. Ce dernier frappe fort et envoie un missile dans le décor.

Ce bon résultat à l’extérieur permet à l’AC Léopards d’aborder la manche retour le 5 avril à Dolisie avec un avantage psychologique conséquent.

La réaction de Lamine Ndiaye, l’entraîneur de l’AC Léopards « On a quand même souffert en début du match il faut le reconnaître. On n’aurait pu encaisser un but mais une fois réglé ce problème de balles longues et appuyées avec le vent, je pense qu’on a maîtrisé le reste du match. Même en première mi-temps, on n’aurait pu scorer malheureusement on a manqué de chance. Je dirai parce que la tête de Guelord on l’a voyait au fond, les occasions de Junior et de Cissé pouvaient aussi aller au fond. Je pense que pour l’ensemble du match le résultat est mérité. Ce qui a fait la difference c’est la maîtrise collective. On n’avait envie aussi de marquer un grand coup. L’adversaire est une bonne équipe. Si vous vous remémorez des cinq ou dix premières minutes, on n’était pas très à l’aise. La première manche est passée. Nous sommes à la mi-temps. Il faut se préparer puis essayer de jouer ce match retour comme il se doit. »

James Golden Eloué
Adiac-congo.com
Lu 600 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes