Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Littérature : un colloque sur l'œuvre de l'écrivain et dramaturge Sony Labou Tansi


Par Brazzaville-adiac.com | Jeudi 9 Mai 2013 | Lu 440 fois | 3 Commentaires



Littérature : un colloque sur l'œuvre de l'écrivain et dramaturge Sony Labou Tansi
L'association pour l'étude des littératures africaines basée en France, organise du 14 au 15 novembre prochain un colloque international sur l'œuvre de Sony Labou Tansi intitulé « Sony Labou Tansi en scène, une expérience théâtrale du monde »

À cet effet l'association lance un appel à l'endroit de tous les chercheurs, universitaires et artistes.

« Le théâtre est au coeur de la conception que l'écrivain congolais Sony Labou Tansi se fait de l'écriture, car comme celle-ci, il établit un lien physique, voire érotique, entre les mots et les corps, confondus alors en chair-mots-de-passe. Dans sa quête d'une expérience incarnée du verbe, Sony Labou Tansi cherchait à rendre vivante toute parole », a témoigné un organisateur du colloque. « Le Kairos de la représentation théâtrale est en ce sens la visée de toute sa démarche créatrice, l'accomplissement de la force de vie qu'il cherche à donner au verbe. Si dans les romans, poésies, lettres et conférences, on trouve une dimension dramaturgique et scénique, de visualité, de performance, c'est peut-être au théâtre de Sony énergumène que s'allume le moteur de son énergie créatrice, que s'accomplit et s'entend pleinement sa folie de nommer », a-t-il poursuivi.

Pourtant, les pièces de Sony Labou Tansi sont aujourd'hui mal connues, peu jouées et à peine étudiées, alors qu'elles donnent d'indispensables clés pour une lecture du reste de son œuvre. La raison d'être de ce colloque servira à conserver une importante mémoire des mises en scène qui risque de se perdre, notamment pour des textes qui n'ont toujours pas fait l'objet de publication.

Ce colloque voudrait comprendre la façon dont ce théâtre novateur a été, et peut encore être pratiqué par des acteurs, par des metteurs en scène, par des lecteurs et par tous ceux que Sony Labou Tansi cherchait obstinément à interpeller de pièce en pièce.

Les communications concerneront plusieurs axes portant sur la vie des différentes troupes au Congo et en particulier du Rocado Zulu Théâtre et des témoignages de ceux qui ont joué avec Sony Labou Tansi ou participé à son théâtre ; sur l'esprit, les façons de faire, les techniques des répétitions ; sur les collaborations avec des metteurs en scène, les compléments de regard qu'il a demandés ou qui lui ont été imposés ; sur le lien avec le théâtre de guérison, dimension pédagogique, prophétique ; sur les expériences croisées de mise en scène de Sony Labou Tansi à travers le monde (Europe, Afrique, Amérique) ; enfin, sur les inspirations de Sony Labou Tansi.

Désirée Hermione Ngoma
Lu 440 fois


Vos commentaires:

1.Posté par jean Felhyt KIMBIRIMA le 10/05/2013 05:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Belle initiative, qui son les l'organisateur des ce colloque et Comment le contacter?Je suis comédien metteur en scène Congolais résident et travaillons en France et je travail beaucoup sur l'oeuvre de Sony Labou Tansi , j'ai déjà participer a un colloque organiser à paris a l'université Paris 13.Je voudrais y participer par le biais de mon spectacle "Le point virgule" un texte publier en 1982 dans la revue l'Afrique litteraire.

2.Posté par RUFIN HODJAR EL SALSERO CALIENTE le 10/05/2013 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Respect pour ce grand écrivain congolais, c'est une manière de ne pas oublier son œuvre, je me demande pourquoi on insérerait pas dans le programme éducatif congolais l’étude de ses grands noms à l'instar de Jean Malonga, Sylvin Mbemba , Tchicaya U Tamsi et autres...... Il faut que le livre revive au Congo, les gens ne lisent pas et préfèrent passer leurs journées en écoutant les promesses utopiques des politicards. L'avenir du Congo est dans la lecture, dans le Livre, source du savoir.

3.Posté par KETA NGANGA le 10/05/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L' homme n' est rien sans l' Homme, dit -on . C'est une bonne initiative. SONY LABOU TANSI était un GRAND, que j ai eu la chance de connaître, parce que habitant le même quartier à BRAZZAVILLE , et de plus que j ai connu dans le domaine de théâtre . il m' emmenait aux répétitions de ROCADO ZULU. Je suis comédien et je travaille actuellement sur son recueil de poèmes : POEMES ET VENTS LISSES. Je pourrais apporter mon témoignage. et dire quelques poèmes.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes