Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Maradona, une idole au pouvoir


Par SDC, Starducongo | Mercredi 29 Octobre 2008 | Lu 933 fois | 0 Commentaire

L'idole de l'Argentine est de retour aux affaires. Depuis la démission d'Alfio Basile, le nom de Diego Armando Maradona était sur toutes les bouches. "El Pibe de oro" a confirmé à une radio, mardi, qu'il est bien le nouveau sélectionneur argentin. Une information confirmée par Julio Grondona, le président de la Fédération. De son côté, Carlos Bilardo devient manager de la sélection albiceleste.



Maradona, une idole au pouvoir
Carlos Bianchi, Miguel Angle Russo, Sergio Batista... Non, Diego Armando Maradona ! Qui d'autre que le symbole de l'Argentine était mieux placé pour reprendre en mains les destinées de la sélection ? Assurément personne. C'est en tout cas le choix effectué par Julio Grondona, président de la Fédération argentine, qui a néanmoins nommé Carlos Bilardo pour le superviser. Mais «El Pibe de oro» a d'ores et déjà assuré que ce sera bien lui qui sélectionnera les joueurs et qui assurera les entraînements. Une nomination qui va assurément bercer d'illusions tout un pays qui adule aujourd'hui encore celui qui les a tant fait rêver comme joueur.

Maradona n'arrivera pas seul. Julio Grondona a décidé de lui adjoindre un staff étoffé. Une réunion aura lieu mercredi afin de nommer le groupe d'entraîneurs qui aidera "El Diez". On sait déjà que, outre Bilardo, ancien sélectionneur, qui aura un rôle de manager, Fernando Signorini occupera la fonction de préparateur physique. Un changement de pratique avec dont Grondona avait commencé à parler à la presse dans la matinée, estimant: "la responsabilité ne peut être portée par une seule personne, nous allons voir si nous poursuivons avec ce système avec un seule technicien."

L'Ecosse puis la France

Il avait sans doute déjà une idée très précise en tête. Accompagner Maradona, qui ne possède pas un passé d'entraîneur transcendant paraît une sage décision. Il a débuté en 1994 aux commandes du Mandiyú de Corrientes pendant 12 matches puis en 1995 il a dirigé le Racing Club de Avellaneda ne restant que huit mois, avec pour seul coup d'éclat un succès contre Boca à la Bombonera. El Diez possède néanmoins de sérieux atouts dans ses manches. A commencer par une aura toujours aussi exceptionnelle. De plus, pour la première fois de sa carrière, il aura sous ses ordres un groupe de qualité notamment formé par... son gendre, "Kun" Agüero, l'un des symboles de l'équipe avec Lionel Messi. Le talent ne manque pas et il y a fort à parier que Maradona saura fédérer le groupe autour de lui.

Ce ne sera pas de trop car après la défaite au Chili (Alfio Basile, démissionnaire, avait clairement eu le sentiment que ses joueurs l'avaient lâché), la sélection albiceleste ne pointe qu'au troisième rang du classement des qualifications pour la Coupe du monde 2010. C'est en Ecosse, le 19 novembre prochain, que Maradona va étrenner ses galons. L'Albiceleste prendra ensuite la direction de Marseille pour un match amical contre les Bleus le 11 février prochain. On en salive d'avance.

Sports.fr
Lu 933 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes