Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mimi Loleka: une femme aux commandes de la troupe Amigo


Par Forums des As | Samedi 31 Mai 2014 | Lu 543 fois | 0 Commentaire

Dans l’univers du théâtre populaire congolais, Mimi Loleka passe difficilement inaperçue. Vedette du petit écran, l’initiatrice de la troupe Amigo est présente chaque semaine sur la Radiotélévision Groupe L’Avenir (RTGA) où ses pièces captivent de nombreux téléspectateurs. Ambitieuse, déterminée, ’’Milo’’, comme l’appellent affectueusement ses fans, dirige son groupe avec une main de fer.



Mimi Loleka
Mimi Loleka
Révélée au grand public à travers la pièce "Mon sang" du groupe Simba d’Elombe Sukari, Mimi Loleka s’est imposée au fil du temps comme une actrice de référence. Pas étonnant de la voir désormais prester dans des ’’nzonzing’’, ces types de pièce de théâtre où jouent des acteurs de renom provenant de plusieurs troupes de théâtre congolaises.
Propulsée par la magie des médias, qui réduisent les distances physiques en muant le monde en un village planétaire, "Milo" est vite devenue célèbre à l’étranger grâce à ses nombreuses prestations dans des ’’nzonzing’’, très prisés par la diaspora congolaise en Occident.

UNE ARTISTE POLYVALENTE
Forte de cette rénommée, l’ancienne actrice d’Elombe Sukari s’est confortée dans son initiative de diriger son groupe, devenant ainsi l’une des rares femmes à piloter une troupe théâtrale populaire en République démocratique du Congo.
Frondeuse, elle est au four et au moulin dans son groupe Amigo. On la voit à la fois faire le script des pièces, jouer comme actrice, chercher des annonces publicitaires comme tout marketeur... Initiatrice et présidente du groupe, elle commande aussi ses troupes et gére les ressources que les pièces génèrent.
Orpheline de père dès l’âge de 10 ans, célibataire bien que mère de deux enfants, Mimi Loleka a appris à assumer ses responsabilités, à prendre les taureaux par les cornes. Issue de l’ethnie mongo, originaire de la province de l’Equateur, "Milo" a le sang chaud. Selon ses propres confidences, la patronne d’Amigo avoue qu’elle s’enflamme vite et devient souvent brutale quand on l’excite. "Mais vite, confesse-t-elle, je me calme, car je ne suis pas de nature rancunière".
Curieuse, très évéillée, Mimi Loleka tire sans doute ses réflexes de groupes d’encadrement des jeunes où elle a été formée dès le bas âge. Née le 7 avril 1973 à Kinshasa, cette quadragénaire a beaucoup évolué dans les milieux catholiques, notamment au sein du groupe KA (Kizito - Anuarite) de la paroisse Saint Augustin de Lemba et parmi les Scouts.

DANS L’UNIVERS DU THEATRE
Son talent d’actrice s’est aussi éveillé très tôt, dès l’école primaire. Précisément à l’EP 1 Lemba Sud où elle a fait ses premiers pas dans le théâtre. On la reverra plus tard au Lycée catholique Mpiko de Lemba, puis à l’institut technique commerciale Kamo de Matete où elle a décroché son diplôme d’Etat (humanités commerciales) avant de terminer sa course à l’Institut supérieur de commerce (ISC), avec, en poche, un diplôme de graduat en gestion financière.
Au terme de ce cursus académique, Mimi Loleka juge le moment pour plonger corps et âme dans l’univers du théâtre, guidée par son tout premier encadreur, Elombe Sukari. Ayant goutté à la pomme succulente du succès, "Milo" ne voulait plus du tout quitter la scène d’art dramatique. Convaincue qu’elle a le théâtre dans le sang, elle s’est décidée à en faire carrément son gagne-pain et à vivre à la sueur de son front.

UNE ACTRICE SOLLICITEE
Quand elle se résout à voler de ses propres ailes, Mimi Loleka tisse des relations avec plusieurs comédiens locaux. C’est d’ailleurs en leur compagnie qu’elle intègre facilement le monde du "nzonzing", un milieu très prisé par des producteurs qui commandent des pièces théâtrales à écouler auprès de leur puissante clientèle de la diaspora.
Dans "Femme cupide", Mimi Loleka se fait vite remarquer. A Kinshasa comme à l’étranger. Elle gagne non seulement en notoriété, mais aussi sur le plan financier. Ses admirateurs aiment voir comment elle incarne à merveille le rôle de ces mères de famille qui prodiguent des conseils à la jeunesse, souvent exposée aux vices de la société.
"Je joue pour apporter des solutions aux problèmes qui se posent dans nos familles africaines, précisément en République démocratique du Congo, explique-t-elle. J’aime montrer aux femmes africaines la façon d’agir, de gérer et de se comporter en famille".

CURE DE JOUVENCE
Mère sur scène, Mimi Loleka aime plutôt garder son look de jeune fille dans la vie courante. Très souvent, elle s’affiche en public en pantalon moulant, en basket, tout en portant ses bijoux de fantaisie. Imposante par sa taille (1,70m) et par sa masse (98 kgs), elle se veut charmante, séduisante, avec ses fossettes qui perforent de temps en temps ses joues quand elle sourit et ce petit boulevard qui sépare ses dents.
A ses heures perdues, "Milo" préfère aller danser, se trémousser au rythme de Cultura Pays’Vie de Félix Wazekwa. Parfois, elle se plaît à regarder les matches de football des Léopards (sélection nationale de la RDC), ou à grignotter quelques morceaux de viande ou des plats qui lui rappellent l’Equateur, sa province d’origine. En attendant le jour où elle travaillera dans un bureau doré quand la chance lui sourira.

Grâce KABWAU/Stagiaire de l’IFASIC et Yves KALIKAT
Lu 543 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes