Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Miss Indépendance 2012 : Stelle Rosy Odi-Ingoba est la plus belle


Par Brazzaville-adiac.com | Vendredi 17 Août 2012 | Lu 1269 fois | 0 Commentaire



Miss Indépendance 2012 : Stelle Rosy Odi-Ingoba est la plus belle
La jeune fille de vingt-deux ans a été élue au terme d'un concours de beauté âprement disputé entre dix-huit candidates toutes plus belles les unes que les autres représentant les treize districts du département du Pool

La sixième édition du concours de beauté Miss Indépendance a eu lieu à Kinkala, à l'esplanade de la préfecture du Pool, en présence de la marraine de l'événement, l'épouse du chef de l'État congolais, Antoinette Sassou N'Guesso, des membres du gouvernement et de nombreuxinvités.

Sous les projecteurs du podium installé pour la circonstance, les candidates, qui foulaient les planches d'un défilé pour la première fois, ont exhibé leur grâce devant les yeux attentifs d'un jury présidé par Lydie Pongault, directrice administrative et financière des Dépêches de Brazzaville.

Entre des intermèdes musicaux des artistes congolais Zao, Oupta et Chairman, mais aussi de sapeurs, les candidates se sont distinguées en six sorties. Il a fallu, comme le prévoit le règlement, sortir en tenue de ville, en tenue traditionnelle, aux couleurs nationales, en tenue dite de vérité (c'est-à-dire en maillot de bain), et enfin en tenue de soirée.

À l'issue de cette première épreuve, six candidates seulement sont restées en lice. Si la beauté est le critère principal d'une élection de ce genre, l'intelligence a souvent arbitré les postulantes.La dure épreuve de s'exprimer devant le public a finalement défavorisé certaines à la langue chancelante, tandis que d'autres ont eu le courage de parler clairement de leur avenir une fois élue miss Indépendance.

C'est à cet instant, sans doute, que le jury a favorablement retenu Stelle Rosy Odi-Ingoba,représentant le district de Kinkala, qui a revêtu la couronne de Miss Indépendance 2012 devant un public quelque peu divisé.

Une élection mouvementée

Elles étaient toutes belles, toutes ressortissantes du district du Pool, comme le veut le concours de beauté qui accompagne chaque année les festivités de l'indépendance. Mais l'élection de Stelle Odi-Ingoba a suscité quelques grincements de dents, notamment chez ceux qui jugeaient que le nom de la jeune fille n'était pas du département du Pool.

La candidate savait elle aussi qu'une fois son nom prononcé, les âmes sensibles n'allaient pas manquer de protester. Pourtant, Stelle est bien la fille de Lauryathe Bikouta, une ressortissante du Pool bien connue dans le milieu artistique. « Nous n'influençons pas le jury. Et cette fille est bien du Pool, c'est un département dont le matriarcat est un fondement. Sa mère est bien de là. Elle a bien répondu aux critères du jury », a expliqué Ferréol Constant Ngassakys, président de Miss Indépendance. « Au début je ne voyais pas cette fille élue, mais elle s'est distinguée par son intelligence. Le critère de nom importe peu pour moi, si elle a un parent originaire du Pool », a souligné un ancien ministre congolais.

À vingt-deux ans et haute de 1,60 mètre, comparé à ses deux dauphines, Ruth Grâce Youlou(1,75 mètre) et Sarah Mongo (1,76 mètre), Stelle est étudiante en communication des entreprises. Élue Miss Indépendance, elle souhaite mettre sa couronne au service de la protection de l'environnement à travers un magazine. « Je souhaite que le ministère de l'Environnement crée une gazette de presse dont les principaux messages porteront sur la protection de l'environnement, de la faune et de la flore, condition essentielle pour la survie de l'humanité », a déclaré l'heureuse élue, qui a récupéré la couronne de la tête de Marina Grâce Opouya Bockash, Miss Indépendance 2011.

Une voiture pour la miss indépendance

L'épouse du chef de l'État a offert à la Miss une voiture et un voyage à Dubaï en compagnie de ses deux dauphines. Le ministre de la Culture et des arts, Jean Claude Gakosso, a offert aux trois finalistes un voyage à Johannesburg, en Afrique du Sud, avec une visite de safari et un pèlerinage à Soweto au lieu emblématique de la lutte antiapartheid. Les lauréates ont reçu des cadeaux divers, comme un voyage à Pointe-Noire offert par la ministre de la Promotion de la femme, une formation, don du Pnud, mais aussi un lot de dix livres de divers auteurs congolais aux trois Miss, cadeau de la directrice générale du Livre.

Quentin Loubou
Lu 1269 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes