Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mons: Mustapha et Tiziana sont à la rue avec leurs 4 enfants âgés de 5 mois à 6 ans


Par Laprovince.be | Jeudi 3 Septembre 2015 | Lu 383 fois | 0 Commentaire

Tiziana, Mustapha et leurs 4 enfants, qui ont entre 5 mois et 6 ans, viennent d’être expulsés de leur logement social, de la société Toit et Moi, à Maisières. Ce mardi matin, un huissier est venu sonner à leur porte et les a mis dehors. La famille traînait un retard de loyer de 10 mois et n’a pas respecté les plans de payements proposés. Alors, un juge de paix a tranché : c’est l‘expulsion.



Ils font les cent pas dans Mons, tantôt près de la Grand Place, tantôt à la gare ou encore au centre commercial. Depuis ce mardi matin, Tiziana, Mustapha et leurs 4 enfants sont à la rue, car ils viennent d’être expulsés de leur logement social.

Ils habitaient une maison à Maisières, de la société Toit et Moi. « Ils sont venus frapper à la porte, ils étaient une dizaine. Il y avait un huissier, des déménageurs, un agent de quartier. Ils ont emballé toutes nos affaires et nous ont mis dehors, raconte Tiziana, 26 ans On n’a pu prendre que quelques affaires avec nous. On a la poussette du petit de 5 mois, j’ai pris quelques langes, des biberons et c’est tout ».

Depuis, Francesco, 6 ans ; Maëlys, 3 ans et demi ; Fadiala, 2 ans et demi ; Andi Bachir, 5 mois et leurs parents errent dans les rues, sous la pluie, le vent et sans abris. « Je sais qu’on a nos torts, car on n’a pas payé notre loyer pendant 10 mois. Mais on avait de gros problèmes d’argent. Ma compagne a perdu ses allocations de chômage, moi j’ai droit qu’à une pension de personne handicapée (NDLR : il a été amputé d’une jambe). On avait du mal à joindre les deux bouts. Je préfère nourrir mes enfants et leur apporter ce dont ils ont besoin plutôt que de payer un loyer ».

Du coup, la société de logement Toit et Moi a entamé une procédure d’expulsion. Un juge de paix a tranché : ils doivent partir. « On nous a proposé des abris de nuit, mais c’est un mauvais endroit pour les enfants. Je pensais qu’on allait au moins pouvoir nous proposer un logement d’urgence. Pour nous, grandes personnes, on s’en fout d’être à la rue, mais ça me dégoûte pour les petits... »
Lu 383 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes