Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Monsieur René Serge Blanchard OBA comme Président par intérim de l’IDC

Déclaration du Conseil des Présidents du Jeudi 11 Août 2016


Par | Mercredi 17 Août 2016 | Lu 1363 fois | 0 Commentaire



INITIATIVE POUR LA DEMOCRATIE AU CONGO(I.D.C.)

René Serge Blanchard OBA
René Serge Blanchard OBA
En l’absence de son Président André Okombi Salissa qui est en situation arbitraire de privation de liberté, le Conseil des Présidents s’est réuni ce jour.

Le conseil a désigné Monsieur René Serge Blanchard OBA comme Président par intérim de l’IDC.

Le Conseil a procédé à une analyse de la situation politique nationale à la veille de la commémoration de la fête de l’indépendance. Il en ressort que le Congo est plongé dans une confusion politico-institutionnelle et dans une instabilité socio-économique qui, au fil des jours, prennent une ampleur inquiétante.

Depuis le référendum anticonstitutionnel du 25 octobre 2015, le holdup électoral du 04 avril 2016 et la mise en place d’une République dite « nouvelle », le climat sociopolitique est marqué par la pratique brutale des arrestations arbitraires, des intimidations et des enlèvements des militants et sympathisants de l’Opposition Républicaine. La vie publique reste ponctuée par des procédures judiciaires fallacieuses, d’une obsession sécuritaire sans fondement réel.

La situation insupportable du Département du Pool, objet de bombardements par le pouvoir en place, préoccupe également au plus haut degré. On dénombre à ce jour plus de deux milles citoyens en errance dans les forêts, et un nombre incalculable de morts.

Par ailleurs, la mauvaise gouvernance du pays fragilise la trésorerie publique, rendant ainsi problématiques l’investissement public, le paiement des salaires des agents de l’Etat, des bourses d’étudiants et des pensions de retraite avec leurs effets pernicieux sur la paix sociale. En outre, les licenciements à répétition et les fermetures d’entreprises sur l’ensemble du territoire national, et particulièrement dans la capitale économique, mettent en péril l’équilibre sociétal.

L’IDC en tant que Plateforme Politique de l’Opposition Républicaine, réaffirme son attachement aux principes qui sous-tendent les bases de sa création, notamment l’instauration d’un Etat de droit démocratique et l’épanouissement intégral de l’homme.
L’IDC se félicite de la rencontre des différentes composantes de l’Opposition Républicaine avec le Secrétaire Général Adjoint de l’ONU chargé des affaires politiques, le 22 juillet 2016 au siège des Nations Unies à Brazzaville. Cette rencontre historique augure la tenue d’un dialogue politique inclusif, sous l’égide de la communauté internationale. Seul un tel cadre délibératif engageant l’humilité partagée de l’ensemble de la Classe politique, peut sortir le pays de la crise de légitimité historique des Institutions actuelles, et le préserver d’une implosion prévisible.

Le monologue gouvernemental de Sibiti a montré ses limites, tout comme la légalité de fait, soutenue par les armes, qui en découle. Le PCT et l’ensemble du Pôle du consensus de Sibiti devraient comprendre une des leçons de notre histoire, à savoir que l’arrogance politique n’a jamais été la réponse appropriée une crise de légitimité historique. Loin s’en faut.

Dans un esprit de réconciliation républicaine, l’IDC exige du Pouvoir de Brazzaville, de saisir la symbolique forte de la Fête de l’Indépendance Nationale, pour libérer sans autre forme de procès, le candidat à l’élection présidentielle Jean Marie Michel MOKOKO et tous les dirigeants de l’Opposition et autres compatriotes arbitrairement détenus à la Maison d’arrêt ou ailleurs. De même, l’IDC exige du Pouvoir de Brazzaville, la levée de l’Etat de siège illégal dans le Département du Pool, ainsi que la levée de l’interdiction de libre circulation des dirigeants de l’Opposition Républicaine.

L’IDC appelle l’Opposition Républicaine à sauvegarder son unité à l’aune de la Charte de la Victoire du 29 février 2016, afin de poursuivre avec efficacité son combat noble et pacifique pour un retour à la normalité démocratique.

Dans la quête d’un consensus républicain, vertu cardinale de nos traditions, l’IDC demande au Peuple Congolais de demeurer confiant quant à l’avenir du Pays.

Fait à Brazzaville, le 11 Aout 2016

Pour le Conseil des Présidents de l’IDC
Le Président par Intérim
René Serge Blanchard OBA
Lu 1363 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique