Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mue M'Puati Luemba va défendre les couleurs du cinéma congolais en France


Par SDC, Starducongo.com | Dimanche 20 Mars 2011 | Lu 902 fois | 0 Commentaire



Le film « Mundand'a Kisansi » du réalisateur congolais Jean-Marc Poaty, dit Mue M'Puati Luemba, a été sélectionné pour la douzième édition du festival Ciné Sud. Celui-ci aura lieu du 25 au 27 mars à la Passerelle de Meschers en France.

Vingt-deux films réalisés par des auteurs venus de treize pays d'Afrique ont été sélectionnés pour ce festival qui vise d'une part, l'éclosion du jeune cinéma africain et la valorisation de la création, d'autre part, le brassage des cultures par la rencontre des réalisateurs africains.

« Mundand'a Kisansi » est un film documentaire sur l'artiste musicien Antoine Moundanda, une icône de la musique congolaise. Produit par Play Film (France) et Inzo ya Bizizi (Congo), il dure vingt-six minutes. C'est un film portrait de ce personnage mythique de la musique congolaise, dont le refrain Qu'est ce que c'est ? est fredonné par les habitants des deux rives. Cet artiste est aussi célèbre par ses chansons que par son instrument de prédilection : le kisansi ou la sanza.

À travers ce film, qui est une transmission de témoin de la vieillesse à la jeunesse, Mue M'Puati Luemba scelle le lien entre l'ancienne et la nouvelle génération. Le réalisateur a filmé des souvenirs impérissables d'un passé récent vécu dans la maison paternelle, où la réminiscence du savoir ancestral de Kongo dia Ntotila (Royaume du Kongo) fondé vers 600 de notre ère, vient illuminer sa vie.

Mue M'Puati Luemba est auteur, conteur, comédien et metteur en scène. Après des études supérieures, il s'intéresse à l'art et à la culture en véritable passionné. Durant la décade 2000-2010, il va consacrer tout son temps au théâtre, à la peinture et au conte. En 2006, il se lance dans le septième art en participant à des formations cinématographiques au Congo et ailleurs. Quatre ans plus tard, il réalise son premier film « Ntita », un film de vingt-six minutes, puis « Ntomu, Ntonu », film de treize minutes.

Hervé Brice Mampouya (Brazzaville-Adiac)
Lu 902 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes