Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Municipalisation de la Lékoumou : plus de 400 milliards pour la modernisation de ce département


Par | Mardi 6 Mai 2014 | Lu 514 fois | 1 Commentaire

Sibiti, (Starducongo.com) - 450 milliards, tel est le coût prévisionnel de cette vaste ambition de développement du département de la Lékoumou. Celui-ci a été rendu public, le 05 mai 2014, lors du lancement officiel de la municipalisation accélérée de ce département, à Sibiti, par le président Denis Sassou N’Guesso, devant la population enthousiaste.



Le coup d’envoi officiel des travaux a eu lieu à la « Place du complexe sportif » de Sibiti, en présence des autorités civiles et militaires de la Lékoumou,
Le coup d’envoi officiel des travaux a eu lieu à la « Place du complexe sportif » de Sibiti, en présence des autorités civiles et militaires de la Lékoumou,
Au centre de ce montant, 107 projets seront réalisés durant une longue période des travaux de toutes sortes. L’ambition qui anime le président Denis Sassou N’Guesso au sortir de cette politique, développer et transfigurer cette partie du pays longtemps resté en marge de la modernité. Ce montant prend en compte tous les projets retenus, a déclaré Jean Jacques Bouya, ministre à la Présidence de la République, chargé de l’Aménagement du territoire et de la Délégation générale aux Grands travaux,

Les ouvrages à réaliser en urgence sont ceux du « premier périmètre », directement liés à la célébration, à Sibiti, du 54ème anniversaire de la fête de l’indépendance nationale et du 10e anniversaire du processus de municipalisation accélérée au Congo.

Il s’agit, entre autres, de l’aménagement et le bitumage des voiries urbaines de Sibiti, sur 27,7 km y compris le boulevard du défilé ; l’aménagement et le bitumage des chassées aéronautiques de l’aéroport et ses voies d’accès ; la construction du palais présidentiel et du pavillon présidentiel de l’aéroport ; la construction du stade omnisports de 7000 places ; la construction des systèmes d’électrification basée sur une centrale thermique diesel à deux groupes de 1350 KVA chacun et d’une puissance totale de 2700 KVA, distribué par un réseau moyenne tension 20 KV sur 25 km.

La ville de Sibiti sera aussi dotée d’un système d’adduction d’eau potable par la réhabilitation de l’existant, c’est-à-dire la remise en fonctionnement de 7 forages dont la capacité de production oscille entre 60 et 70 m3 et de l’ancienne bâche de 300 m3. D’autres nouveaux équipements, en préparation, portent sur la construction de forages d’une capacité de 120 m3/h assorti d’un ouvrage de stockage de 500 m3.
La longueur du réseau, quant à elle, passe de 30 à 45 km, après extension pour la seule ville de Sibiti. Au total, 500 branchements sont prévus au terme du projet.

L’exécution des autres projets se fera graduellement. C’est le cas de la construction des installations terminales de l’aéroport de Sibiti ; la construction et l’équipement de l’hôpital général ; la construction de la gare routière de Sibiti ; la construction des systèmes d’électrification et d’adduction d’eau potable des chefs-lieux de districts etc…

S’agissant des projets « préfectoraux », ils portent, entre autres, sur la construction, la réhabilitation ou l’extension et l’équipement des établissements d’enseignement primaire et secondaire, assortis des logements du personnel ; de même pour les centres de santé intégrés dans les chefs-lieux de districts, avec des logements du personnel ; la construction et l’équipement des logements des magistrats, des commissariats de police et des postes de police, ainsi que des logements de fonction…

A cela tout cela s’ajoute une série de grands projets de développement et d’aménagement du territoire, notamment les routes interurbaines qui vont participer au désenclavement de la Lékoumou, par leur caractère supra-départemental. En exemples, la réhabilitation de la route Loudima-Sibiti, 56 km sur 84 km sont réalisés en grave bitume ; le bitumage de la route Sibit-Mapati-Ibe-Kengué, 54 sur 100 km du tronçon sont bitumés ; l’étude de la route Zanaga-Lékana ; la construction de la ligne électrique 30 KV sur 80 km, Moukoukoulou-Mayéyé-Sibiti, avec la construction d’une sous station 30/20 KVA à Mayéyé. Le tracé est défini et 150 poteaux électriques déjà implantés.

2004-2014, 10 ans depuis que cette politique de développer et de doter tous les départements des infrastructures de bases devant rendre moderne la vie attrayante aux populations longtemps restées en marge des réalités modernes. L’occasion était donné au ministre Bouya pour faire un bilan sommaire de la « municipalisation accélérée » qui, en 10 années, a connu un assaut pour le rééquilibrage du territoire afin de sortir l’arrière-pays de la précarité ; 10 ans de réévaluation des rapports entre les citoyens, entre les territoires, entre les villes et les campagnes ».

En 10 ans d’activités sans discontinuer, ce programme a généré un actif de 200 km de voiries urbaines, 42 hôtels de préfecture, sous-préfecture, et de ville ; environ 35 autres bâtiments publics,
349 postes de transformation, 673 km de ligne moyenne tension, 746 km de lignes basse tension, 13 usines d’eau potable et 320 k de réseau d’eau.

Le coup d’envoi officiel des travaux a eu lieu à la « Place du complexe sportif » de Sibiti, en présence des autorités civiles et militaires de la Lékoumou, des populations venues nombreuses pour soutenir l’action du président Sassou N’Guesso, des membres du gouvernement, des diplomates, des députés et sénateurs.

A cette occasion, au cours d’un rituel traditionnel marquant l’adhésion des populations de la Lékoumou à la politique de paix et de construction du pays, les sages de la Lékoumou ont fait porter au couple présidentiel, une tenue distinctive faite en raphia. Et ils ont élevé le président Denis Sassou N’Guesso au rang de « Mwéné supérieur », la plus haute distinction coutumière, tout en lui demandant de poursuivre son œuvre salvatrice.

Wilfrid LAWILLA
Lu 514 fois


Vos commentaires:

1.Posté par bitoum le 07/05/2014 13:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ok cest bien.le congo doit entierement se moderniser.merci de penser a construire 7 postes de stationnement gros porteurs au niveau de l'aeroprot de pointe noire.3 dans le sens tour de controle caserne des sapeurs pompiers et 4 autre dans le sens tour de controle aero service(quitte a deplacer aeroservice et l'aero club). il faut aussi construire un nouveau bloc technique a l'aeroport de pointe noire avec les memes equipements tech presents a brazzaville.ainsi si jamais il y avait un pb a brazzaville le bni de l'af centrale base a bzv sera juste transfere a pnr tout comme le civ ccr de brazzaville qui sera transfere a pnr(ou ollombo maintenant).a la date d'aujourdhui si ,jamais il y avait un pb le bni sera transfere a dakar comme en 1997 et le civ ccr a ndjamena comme en 1997. donc j'en appelle aux autorites de l'anac aerco ministere des transports d'examiner cette question de l'aeroport de pnr.il y va egalement de l'allongement de la piste d'atterissage .il faut l'etendre de 2600m a 3300 comme a brazzaville.c'est pourtant si simple.

il y a les gares du cfco a refaire un nouveau bureau regional de l'oms a construire.l'actuel fut construit en 1952. l'ethiopie a deja moderniser le siege de l'ua.dernier point j'attends les coups d'envoie des universites de pnr kinkala dolisie ouesso ...quand on est president c'est pour travailler.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes