Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mupapa : le médecin qui rêve d'être président du Congo


Par Lanouvellerepublique.fr | Jeudi 14 Novembre 2013 | Lu 1025 fois | 0 Commentaire

Donat Mupapa, 53 ans, est médecin urgentiste à Romorantin depuis février. En 2016, il briguera la présidence du Congo.



C'est l'une de ces personnes qui permettent de gagner une élection. Ce jour-là, en sortant du bureau de Jeanny Lorgeoux, sénateur-maire de Romorantin, Donat Mupapa a le sourire. S'il a rendu visite à ce spécialiste de l'Afrique, c'est qu'à 53 ans, le médecin urgentiste de Romorantin s'apprête à remiser sa blouse blanche.

En mars 2016, ce social-démocrate briguera la présidence de la République démocratique du Congo (RDC). « Le changement chez nous ne peut venir que des Congolais de l'étranger », assure-t-il, convaincu. Arrivé en France en 1997, ce réfugié politique bouillonne à l'idée de faire campagne. « Mon pays a besoin de renouvellement politique », martèle-t-il.
Militant au sein de l'Union pour la démocratie et le progrès social, un des partis d'opposition au régime de Kabila, Donat Mupapa a décidé de tourner la page. Et d'agir.
Lassé par les discours réformateurs qui n'ont jamais vu le jour, attristé par la corruption qui « gangrène » son pays, « Docteur Ebola » (*) se présente comme celui qui peut « ramener l'ordre et imposer la démocratie » au Congo. Un programme ambitieux alors que le pays est toujours rongé par la guerre civile.

" Docteur Ebola ", partisan d'une IVe République

Alors il s'est lancé dans la recherche d'hommes d'affaires prêts à investir en RDC, échafaude des projets de jumelage entre villes françaises et congolaises… Quand on lui demande si son étiquette de « Français » ne risque pas de lui être préjudiciable, il rappelle que « quand Kabila a été élu, il venait de Tanzanie ». « Qu'un Congolais de la diaspora se présente, c'est une aubaine pour le Congo », insiste celui qui a sévi au Samu 41, à Blois, pendant deux ans.
Si l'échéance est encore loin, dans la coulisse, cet expert en maladies infectieuses et tropicales s'active. Sa fédération des Républicains et démocrates congolais créée en juin sème là où elle le peut les graines de « la surprise et du changement ».
Partisan du libre-échange, élevé par les jésuites, l'urgentiste suit une feuille de route : « apporter la paix au Congo et mettre sur pied la IVe République ». Et tirer un trait sur des années de règne du clan Kabila.
S'il échoue ? « L'ambition ne s'arrêtera pas », promet-il.

(*) Au Congo, il a été chef d'équipe de prise en charge des patients atteints du virus Ebola lors de l'épidémie de 1995.

Julien Coquet
Lu 1025 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes