Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Musique: les célèbres chansons de Grand Kallé rassemblées dans un double CD


Par Adiac-congo.com | Mercredi 20 Novembre 2013 | Lu 718 fois | 0 Commentaire

Le double album rétrospectif consacré à l’œuvre et à la vie de Joseph Kabasele est intitulé « Le grand Kallé His life, His Music, Joseph Kabasele and the Creation of Modern Congolese Music ».



Il est agencé chronologiquement et rassemble les œuvres les plus célèbres de Grand Kallé ainsi que des titres inédits retrouvés sur bandes et sur vinyle. Les CD sont accompagnés d’un livret de 104 pages qui raconte toute la carrière du Grand Kallé, de 1951 à 1970, soit 20 ans de carrière qui ont marqué la musique populaire congolaise et africaine.

Le volume 1 du double album contient 22 chansons sorties entre 1951 et 1962 à savoir « Valerine Regina »; « Kale kato »; « Parafifi »; « African jazz »; « Baila »; « Tujala tshibemba »; « Mokonzi ya mboka »; « Temble nye »; « Table ronde »; « Naweli boboto »; « Indépendance cha cha » ; « Jamais kolonga » ; « Africa bola ngombi » ; « Matanga ya mobido » ; « Kamulanga » ; « Bana na nwa » ; « Nabongisa kala » ; « Tika ndeko na yo te » ; « Mama ngai habanera » ; « African jazz mokoli... » et « Miwela-miwela » ; « Bolingo suka te ».

Le volume 2, pour sa part reprend 16 chansons sorties entre 1964 et 1970 à savoir « Mindule mipanzana » ; « Jolie nana » ; « Nzambe e mungu » ; « Makwela ya bana mboka » ; « Merengue fontaine » ; « Biwela-biwela » ; « Carrefour Addis Ababa » ; « Butsana mama » ; « Lipopo ya banganga » ; « Moselebende to bolingo » ; « Mbombo ya tshimbalanga » ; « BB 69 » ; « Ko ko ko… » ; « Suzi na edo » ; « Africa boogaloo » et « Mokili zala ata juste »

Né le 16 décembre 1930 à Matadi, Joseph Kabasele « Grand Kallé » est décédé le 11 février 1983 à Kinshasa. Il est l'un des principaux créateurs de la rumba congolaise. Sa célèbre chanson « Indépendance Chacha » est devenu l'hymne des indépendances africaines. Le coffret, produit par Ken Braun de Sterns Music, rend ainsi hommage à l’une des figures les plus importantes de la musique congolaise et africaine en général. En 1953 Joseph Kabasele a fondé l'orchestre African Jazz avec lequel il a révolutionné la musique congolaise. C’est au sein de son orchestre que sera révélé un jeune chanteur qui deviendra rapidement célèbre : Tabu Ley Rochereau. Chef d'orchestre, chanteur, compositeur, impresario, Joseph Kabasele a créé en 1960 sa propre maison de disques, Surboum African Jazz, qui a soutenu de nombreux jeunes musiciens de l’époque. C'est à juste titre qu'il est aujourd'hui considéré comme le père de la musique congolaise moderne.

Patrick Kianimi
Lu 718 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer


Dans la même rubrique :
< >

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes