Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mystère autour de la mort d’un étudiant congolais en Tunisie


Par Lephareonline.net | Mercredi 10 Juin 2015 | Lu 512 fois | 0 Commentaire

Randy Ntumba Kazambu, jeune étudiant congolais de 23 ans, inscrit à l’Université de Sousse, à 140 km de Tunis, en Tunisie, a trouvé la mort le jeudi 4 juin 2015 à la suite d’une chute libre depuis le troisième niveau du bâtiment universitaire qu’il fréquentait.



Scène qui a bouleversé la communauté universitaire tout entière, et congolaise particulièrement, des témoins ont rapporté que la tragédie a eu lieu autour de midi, alors que la victime a succombé, vers 17 heures, à la suite de graves dommages causés par cette chute.

Interrogés sur la cause de cette tragédie, étudiants et autres personnels universitaire avancent plusieurs thèses sur lesquelles les limiers s’attèlent déjà afin de fixer les membres de la famille du défunt sur ce qui s’est réellement passé. Dans le lot d’hypothèses formulées, une opinion soutient tout d’abord la thèse d’un suicide, disant que le jeune homme auraient quelques problèmes académiques et d’argent.

Piste balayée d’un revers de la main par le géniteur du jeune homme, Jean-Pierre Ntumba Kazambu que Le Phare a abordé, hier lundi 8 juin 2015. A l’en croire, en effet, cette thèse est ficelée de toutes pièces pour cacher la vérité sur ce qui parait comme un homicide. « Mon fils ne pouvait pas mettre fin à sa vie, car il n’avait aucun souci d’argent comme certaines langues l’affirment. D’ailleurs, cette même semaine, lundi 1er juin 2015, nous avions cordialement discuté au téléphone, lui et moi. Puis, plus tard, durant la semaine, il a parlé avec ses sœurs et même avec ses amis du quartier. L’ambiance était cordiale comme d’habitude entre nous et lui…», a-t-il expliqué.

D’après le père de l’infortuné, des sources lui ont révélé que peu avant la précipitation de son fils du haut de cet étage, une bagarre avait éclaté au-dessus. « Lorsqu’il est tombé, ceux qui sont montés pour voir d’où il venait n’ont trouvé personne. D’où pour moi, il s’agit d’un crime crapuleux dont les enquêteurs doivent dévoiler tous les contours… », a-t-il lâché.

Convaincu d’un forfait intentionnel, Jean-Pierre Ntumba a déclaré que l’idée de suicide ne pouvait traverser l’esprit de son fils, car il venait à peine de débarquer dans cette ville et d’aborder ses études avec enthousiasme en Informatique industrielle.

En effet, le jeune Randy Ntumba est arrivé dans cette ville le 24 décembre 2014, quelques mois après le début des cours, mais s’était vite adapté en rattrapant les retards dans certains de ses cours. Etudiant modèle et assidu, il s’était déjà fait remarquer à Kinshasa où il a fait ses études en réalisant des résultats satisfaisants autant sa famille, ses amis que ses connaissances. Son décès inopiné a profondément troublé ceux qui l’ont aimé. A ce jour, ils réclament qu’une seule chose : toute la lumière sur cette affaire. Dossier à suivre.

Tshieke Bukasa
Lu 512 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes