Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Natation : Rachel Dominique Ngouabi élue membre de la confédération africaine


Par Brazzaville-Adiac.com | Vendredi 19 Octobre 2012 | Lu 1333 fois | 1 Commentaire



La présidente de la Fédération congolaise de natation, reconnue pour sa combativité par la Confédération africaine de natation (Cana), met son expérience au service du continent

Rachel Dominique Ngouabi a été élue membre de la Cana au cours de l'assemblée générale de la structure qui s'est tenue le mois dernier, en marge des championnats d'Afrique qui se sont disputés au Kenya.

Elle a livré ses premières impressions le 13 octobre au terme d'une compétition de détection que sa structure a organisée dans un hôtel de Brazzaville. « Pendant un certain nombre d'années, le Congo n'a pas participé aux compétitions africaines. Quand nous sommes arrivés, nous avons reconnu l'autorité africaine. Ce qui a fait que nous ne sommes pas restés figés à la fédération internationale. Nous avons beaucoup agi et ils ont beaucoup aimé cette combativité en dépit du fait qu'il y a des problèmes d'infrastructures sportives dans notre pays », a expliqué Rachel Dominique Ngouabi.

La nouvelle équipe dirigeante mise en place depuis 2009 s'est heurtée non seulement à l'absence de crédits alloués aux fédérations sportives, mais aussi au manque d'infrastructures adéquates dans le pays ne permettant pas jusqu'à présent d'organiser un championnat national digne de ce nom. « On nous demande d'organiser le championnat national, mais un vrai championnat national se déroule dans des bassins homologués pour que les chronos puissent au moins être comparés aux autres pays. Nous sommes en train de bricoler pour montrer aux gens que nous sommes là. À l'intérieur, il y a de la volonté, mais il n'y a pas de moyens pour les suivre », s'est- elle inquiétée.

Dans l'urgence des préparatifs des Jeux africains de 2015, la Féconat multiplie les phases de détections dans les bassins non homologués pour initier les enfants à différentes techniques de nage. « Nous n'avons pas le choix. S'il faut attendre d'avoir une piscine homologuée, à la dimension d'un bassin olympique, on ne va rien faire. Nous sommes obligés de montrer notre motivation d'autant plus que les Jeux africains de 2015 arrivent. Nous nous préparerons avec les moyens du bord », a regretté la présidente de la Féconat.

Selon elle, la présence d'infrastructures dans un pays constitue, pour les fédérations qui n'ont pas les moyens de leur politique, un atout pour intéresser les différents sponsors. « On nous demande de chercher des centres d'accueil, mais avec quels moyens ? Il faut que les choses bougent. Je disais au ministre que nous, les petites fédérations, avons du mal à drainer les sponsors sans infrastructures. Ils viennent quand l'espace favorise leur visibilité », a-t-elle souligné.

James Golden Éloué
Lu 1333 fois


Vos commentaires:

1.Posté par Kadiatou BA le 25/11/2014 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Félication à Rachelle et bonne continuation

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes