Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nations Unies : Le Congo pour la réaffirmation de son engagement en faveur du multilatéralisme


Par | Mardi 6 Septembre 2016 | Lu 1496 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.com) - Le directeur de l’Organisation des Nations Unies au Ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération et des congolais de l'étranger, M. Flamel Alain Mouanda, a annoncé, le 2 septembre 2016 à Brazzaville, que les idées de la république du Congo à la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies pourraient porter entre autres, sur la réaffirmation de son engagement en faveur du multilatéralisme ; de ses attentes quant à la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030, en cohérence avec l’Agenda 2063 de l’Union africaine.



M. Flamel Alain Mouanda
M. Flamel Alain Mouanda
Il pourrait également s’agir de la réaffirmation du Congo pour la promotion des Droits de l’homme dans toutes ses dimensions de l’Etat de droit aux niveaux national et international ; un accent particulier à mettre sur les droits des peuples autochtones et l’autonomisation des femmes ainsi que l’égalité des sexes.
M. Mouanda a fait cette annonce à l’occasion d’une rencontre d’information et d’échange portant sur le bilan de la 70ème session en cours et les perspectives de la 71ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’ouvre le 13 septembre prochain à New York aux Etats-Unis.
Cette rencontre a été organisée par le Centre d’Information des Nations Unies (CINU) en partenariat avec le Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Congolais de l’Etranger.
L’orateur a informé l’auditoire que la 71ème session de l’Assemblée générale sous la présidence du représentant permanent de Fiji auprès des cette organisation, M. Peter Thomson, élu le 13 juin 2016. Elle aura pour thème, «Pour que notre génération soit réaliste face aux intérêts de nos enfants, nous devons mettre en œuvre l’Agenda de développement durable pour 2030 et l’Accord de Paris sur le changement climatique».
Il a également souligné que le Congo occupe l’un des 21 postes de vice-présidents alloués aux cinq membres permanents du Conseil de sécurité qui sont la Chine, les Etats-Unis, la fédération de Russie, la France et le Royaume Uni.
Il a également indiqué que la cérémonie de haut niveau de cette 71ème session se déroulera du 19 au 26 septembre 2016 et sera suivi des travaux en commission. M. Mouanda a expliqué que le débat de haut niveau comprend le débat général, des réunions de haut niveau et des événements parallèles.
Le débat général qui aura lieu du 20 au 26 septembre 2016 sous le thème «les objectifs du développement durable : une nouvelle impulsion pour transformer le monde», pourrait, a-t-il souligné, être dominé par les questions liées au terrorisme, à la paix et la sécurité internationale, à la migration, à la mise en œuvre du programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris sur le climat.
Abordant la situation des réunions de haut niveau, le directeur de l’Organisation des Nations Unies a fait savoir que la réunion plénière de haut niveau sur la gestion des déplacements massifs de réfugiés et de migrations, conformément à la résolution 70/290, se tiendra le 19 septembre 2016. Le projet de politique qui devra y être adopté réaffirme les principes fondamentaux du droit international des réfugiés et du partage des responsabilités dans l’aide à apporter aux réfugiés.
Il se tiendra aussi, le 21 septembre, une réunion de haut niveau sur la résistance aux agents antimicrobiens à l’issue de laquelle les participants adopteront une déclaration concise et pragmatique, issue des consultations intergouvernementales et faisant l’objet d’un consensus. Celui portant sur le 30ème anniversaire de la Déclaration sur le droit au développement aura lieu le 22 septembre.
En outre, la réunion plénière de haut niveau, pour célébrer et promouvoir la Journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires se déroulera le 26 septembre. En marge du débat général, dans le cadre des événements parallèles, une cérémonie de signature des Traités aura lieu du 19 au 23 septembre 2016 sur le thème «Promotion du cadre juridique international relatif à la mobilité humaine». Elle permettra aux Etats de signer ou de déposer les instruments de ratification et/ou d’adhésion aux 48 traités multilatéraux pour lesquels le Secrétaire général est dépositaire.

Bilan de la 70ème session en cours

Cette session, a dit M. Mouanda, a évoqué la transition entre la fin du cycle des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et l’adoption de l’Agenda de développement post 2015, qui lui, est fondé sur la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable (ODD).
Au cours des débats, les délégations de 193 pays membres de l’ONU, a-t-il ajouté, ont dans l’ensemble, appelé au renforcement de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, à l’occasion de la 21ème Conférence des Etats parties (COP 21), du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris en France.
Le débat général a eu lieu sur le thème : «Les 70 ans des Nations Unies : Perspectives de paix, de sécurité et des droits de l’homme». Au cours de la cérémonie de signature des traités sous le thème : «Soixante-dix ans de traités multilatéraux aux Nations Unies», 46 traités multilatéraux couvrant plusieurs domaines ont été retenus.
Selon l’orateur, l’Assemblée générale a déjà adopté 299 textes de résolutions portant sur l’ensemble des thématiques abordés que les Etats, suivant leur pertinence, sont tenus de mettre en œuvre.

La question de la réforme de l’ONU

L’orateur a répondu à une question liée à la réforme des Nations Unies. Il a dit que la question de la réforme de l’ONU reste pendante et constituera un centre d’intérêt important dans les débats à venir, notamment les espaces relatifs à la revitalisation de l’Assemblée générale.
Cette réforme vise en effet le Conseil de sécurité qui en est la pierre angulaire avec une représentation équitable et l’augmentation du nombre de ses membres. Il s’agit également du renforcement de l’organisation et son rôle dans le cadre de la gouvernance mondiale.
Le Congo en tant que membre du comité des dix de l’Union africaine sur la Réforme du Conseil de sécurité prend une part active au processus en cours et soutient la réforme de cette institution dans son ensemble.
Il sied de rappeler que Le gouvernement du Congo a présenté la candidature du magistrat William M’Viboundoulou pour les huit sièges à pourvoir pour le groupe africain.

Les participants
Les participants
Les Nations Unies

Les Nations Unies regroupent 193 Etats membres et traitent des questions touchant l’humanité, la paix et la sécurité internationales, le désarmement, le développement, l’économie et les finances ; les droits de l’homme, la science, la culture et la santé.

Les Nations Unies sont composées de l’Assemblée générale, du Secrétariat, du Conseil de sécurité ; du Conseil Economique et Social, du Conseil de tutelle et de la Cour internationale de justice. Chaque session de l’Assemblée générale s’étend sur un an avec une partie principale, de l’ouverture à la fin du mois de décembre. La prochaine session sera marquée par l’élection du successeur de Ban Ki-Moon qui quitte le bureau le 31 décembre 2016.

Florent Sogni Zaou
sognizaou@starducongo.com
Lu 1496 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes