Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nécrologie/Bernard Ondongo Angouma. Mort d’un grand dirigeant de football


Par Equateur Denis NGUIMBI | Jeudi 16 Avril 2009 | Lu 1929 fois | 0 Commentaire



Nécrologie/Bernard Ondongo Angouma. Mort d’un grand dirigeant de football
Antoine Ibovi, président de la Fécofoot, déposant une gerbe de fleurs devant le cercueil du disparu.
Bernard Ondongo Angouna s’est éteint, lundi 23 mars 2009, à l’hôpital militaire de Pointe-Noire. A l’âge de 58 ans (Il était né le 26 mai 1951, à Olombo, dans le département des Plateaux). Son inhumation a eu lieu mardi 31 mars 2009. Au cimetière Mongo-Kamba. Et en présence de nombreux sportifs, venus de partout.

Avec la mort de Bernard Ondongo Angouna disparaît un dirigeant charismatique du football congolais, un passionné du ballon rond, qui en avait contacté le virus à 11 ans. Sur les terrains vagues de Brazzaville. Où il fut le fondateur de Fleur du Ciel, une équipe de football-pelote. A l’époque, Ondongo Angouna avait pour coéquipiers, entre autres Isidore Mvouba, l’actuel Premier ministre.

En 1968, Bernard Ondongo Angouna s’est investit dans cette équipe, en se proclamant président et capitaine-général. Avant de passer dans l’élite, en 1969, au Standard, aux cotés d’Alphonse Niangou «Yaoundé» (+), François M’Pelé, Mampouya, etc. Il portera les couleurs de cette équipe jusqu’en 1975.
Bernard Ondongo Angouma part, ensuite, à Pointe-Noire, où il est agent de l’entreprise Sacomi, propriété de son frère ainé, Otto Mbongo. Sans renoncer à sa drogue: le football. Aussi devient-il sociétaire d’A.S.Brazza. Puis, une assemblée générale élective le hisse à la présidence de cette équipe.

Courant 1976, Ondongo Angouma est élu président d’Etoile du Congo, section de Pointe-Noire. Ce qui ne l’empêche pas de créer Kimpwanza, qui deviendra Munisport. Et sous son impulsion, naît, aussi, Etoile de Mvoumvou et Fleur du Ciel, versions masculine et féminine. Plus tard, son courage et son sens de commandement le propulsent à la tête d’A.S.P, en qualité de président d’honneur.

Et son dévouement au sport lui fait oublier son nom de famille, pour ne plus se faire appeler que «Président», tout court.
En 1992, avec Fleur du Ciel, Ondongo Angouna est finaliste malheureux de la Coupe Michel Ongagna «Excellent». En la saison 1998-1999, il réalise le doublé Championnat national-Coupe du Congo féminine.

Au plan local, sur dix-huit participations au championnat départemental du Kouilou, Fleur du Ciel a glané dix titres. Par ailleurs, au football congolais, le président Bernard Ondongo Angouna a fourni des virtuoses, entre autres Francis Makaya-Tchitembo, Aminata Passou Ndiaye, Lolo Patrick, Gabin Tchamas, Nzoulou Chardente, etc.
Parti, Bernard Ondongo Angouna laisse 24 enfants. Que la terre lui soit légère. Adieu, Président Ondongo!

LA SEMAINE AFRICAINE
Lu 1929 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes