Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paris : le ministre des Sports est venu à la rencontre des sportifs de la diaspora


Par Brazzaville-Adiac | Jeudi 26 Avril 2012 | Lu 1026 fois | 0 Commentaire



Paris : le ministre des Sports est venu à la rencontre des sportifs de la diaspora
Une réunion s'est tenue le 22 avril après-midi à l'ambassade du Congo à Paris entre le ministre des Sports, Léon-Alfred Opimbat, et une assemblée de sportifs et techniciens de la diaspora. Une rencontre franche et intéressante qui devrait permettre d'optimiser les compétences et les richesses d'une diaspora prête à servir le pays, malgré un sentiment d'abandon de la part des fédérations

Dimanche après-midi, la délégation ministérielle dirigée par le ministre Léon-Alfred Opimbat et les sportifs de la diaspora se sont rencontrés à l'ambassade du Congo à Paris « dans la lignée de l'action entreprise depuis deux ans par le Congo pour valoriser sa diaspora », comme l'a expliqué l'ambassadeur Henri Lopes, hôte de l'évènement. En sa qualité de diplomate, Henri Lopes a souligné que les sportifs, « qui par leurs activités touchent le grand public congolais et étranger, sont à leur manière les ambassadeurs du pays », rappelant qu'à l'image d'un Jo-Wilfried Tsonga, « ils sont d'abord Congolais », même quand ils ont la double nationalité.

L'avenir est dans la synergie des forces vives locales et de la diaspora

Dans sa marche en avant vers le renouveau du sport congolais, le ministre Léon-Alfred Opimbat, activement épaulé par des membres de la diaspora - comme Nadia Loubaki, ancienne Diable rouge handball, Salomon Babemdze, président de l'association Congo Terre de foot et Fortuné Tabouna, membre du Bana Fan club Diables rouges - avait fait de cette rencontre une priorité. Pour le ministre des Sports, « le Congo a besoin d'une mutualisation de toutes ses forces vives, tant locales qu'issues de la diaspora. »

De nombreuses disciplines représentées dans l'assemblée

Face à la délégation ministérielle, une quarantaine de sportifs, techniciens ou parents de sportifs (les pères du footballeur Christopher Samba et du judoka Mike-Alan Elanga) ont répondu à l'appel. Plusieurs disciplines étaient représentées : le football (Kamel Djabour, sélectionneur adjoint, Barel Mouko, Fodé Doré, Plaisir Bahamboula, milieu offensif franco-congolais formé à Sochaux, Isaac N'Gata), mais aussi le handball (joueuses comme Bassarila, Okomba, les sœurs Itoua, Jocelyne Mavoungou, etc., entraîneuse comme Clarisse Opondzo ou dirigeants comme messieurs Kistadi Zorrino et Daniel Louzolo), la boxe (les frères Kitoko, Jocelyn N'Gabala, etc.), le judo (les frères Minguili, Tatiana Bvegadzi, etc.), le basket (Théophile Damba), le taekwondo (Kamba Bwanga).

Les sportifs de la diaspora ressentent un profond sentiment d'abandon

Frustrés par un sentiment général de négligence de la part des fédérations et instances dirigeantes à leur égard, les sportifs de la diaspora ont tenu un discours franc et engagé. Parfois musclé, souvent passionné, le débat est néanmoins resté courtois et constructif. Dénonçant « les places de mission détournées par des cadres du ministère ou des proches des dirigeants » au détriment des sportifs, « des athlètes, plusieurs fois médaillés au niveau français, européen ou mondial, négligés par les fédérations » au profit de sportifs « n'ayant jamais concouru au plus haut niveau », « ces nombreuses demandes d'accréditations auprès des fédérations restées lettres mortes », ou encore les handballeuses soumises « au droit de cuissage » sous peine d'être privées de sélection, les participants ont fait état de dysfonctionnements, souvent évoqués dans les couloirs, mais dénoncés ouvertement pour la première fois.

Le ministre s'engage à affronter les dysfonctionnements du sport congolais

Face à l'évocation de ces allégations, le ministre a rappelé la mise en place des contrats d'objectifs entre le ministère et les fédérations. Conscient que ces mesures peuvent paraître impopulaires, Léon-Alfred Opimbat veut toutefois prendre le taureau par les cornes afin de faire table rase du passé et repartir sur des bases saines. Il a ainsi signifié aux participants qu'à défaut de régler tous les dysfonctionnements du jour au lendemain, il s'engageait « à les affronter, au risque d'être critiqué », ajoutant que « sans contrevenir à l'esprit de l'olympisme et à la maxime du baron de Coubertin, l'essentiel n'est pas seulement de participer, il faut aussi gagner. »

Les techniciens ont mis leurs compétences au service du pays

Une fois l'abcès crevé, l'échange a pris une tournure plus positive. Plusieurs entraîneurs, comme Jean-Élie Ngoya, entraîneur des U21 du FC Brussels ou encore Jean-Luc Kitoko, entraîneur de l'équipe de France de full-contact, ont fait part de leur volonté d'apporter leur expertise et leurs connaissances au Congo. Parfois critiques à l'égard du système, les participants n'en ont pas moins démontré qu'ils étaient disponibles pour leur pays, comme en témoigne leur présence. Reste désormais, et seul le temps le dira, à ce que cette réunion soit le premier pas sur la route menant vers les podiums.

La franchise et la capacité d'écoute ont bonifié ce débat

C'est dans ce sens qu'Henri Lopes a conclu cette « réunion de départ », saluant « la franchise des intervenants » et félicitant « la modestie et l'écoute » du ministre des Sports, le premier depuis la prise de fonction de l'ambassadeur à Paris « à venir à la rencontre de la diaspora et des ses richesses ». L'ambassadeur a également souligné que Congo avait les talents pour briller, à l'image de la Jamaïque, face aux plus grandes nations mondiales : ne dit-on pas que le petit piment pique plus fort que le grand... Le mot de la fin revint au ministre Opimbat, « passionné par les passions et touché par les douleurs », qui s'est engagé à ce que les sportifs de la diaspora puissent pleinement apporter leurs compétences, main dans la main avec les acteurs locaux, pour que le sport congolais brille de nouveau.

Camille Delourme
Lu 1026 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes