Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paroisse Saint-Antoine de Padoue (diocèse de Pointe-Noire) : La Schola populaire a célébré le cinquantième anniversaire de sa fondation


Par La Semaine africaine | Vendredi 25 Septembre 2015 | Lu 406 fois | 0 Commentaire

Créée en 1965, la Schola populaire de Mboukou, du diocèse de Pointe-Noire, située dans le Mayombe, à 51 km de la ville océane, a célébré le cinquantenaire de sa fondation, dimanche 13 septembre 2015, lors d’une messe dite par l’abbé Fabrice Mavoungou, aumônier national et diocésain, curé de la paroisse Saint Jean de Ngoyo, qui avait plusieurs confrères prêtres autour de lui.



Les membres de la Schola populaire.
Les membres de la Schola populaire.
L’abbé David Tchicaya a présenté la genèse de la Schola populaire de Mboukou: «C’est avec la construction, en 1958, de la petite église en blanches éclatées, sur la place du marché de Kipanda, (actuel Mboukou), que débutèrent les célébrations eucharistiques, dans ce village, avec le père Antoine de Berlin, un spiritain. Les structures de la vieille communauté ne permettant pas au prêtre de vivre à Mboukou, celui-ci ne vient visiter les chrétiens, célébrer les messes, donner les sacrements que sur rendez-vous. Cependant, à l’absence du prêtre, les réunions de prière étaient animées par un frère indigène nommé Albert Tchicaya, premier catéchiste désigné par le père Antoine Leberlin. L’église de Mboukou grandit, mais se retrouva sans catéchiste. En 1961, affecté à Pointe-Noire par son entreprise, le frère Albert Tchicaya, dans l’esprit d’amour, décida avec l’approbation du père Antoine Leberlin, de nommer Honoré Batia comme nouveau catéchiste. En 1962, appelé à ses fonctions dans une entreprise d’exploitation de bois, le frère Honoré Batia sera obligé de demeurer à Magne. Il se fera succéder par le frère Fulgence Badiabo. Seul ne pouvant pas enseigner le catéchisme suivant les classes et les langues programmées, il travaillera avec le frère Prosper Mouyounda, fondateur de la Schola populaire dont nous célébrons aujourd’hui le cinquantenaire. Ce dernier enseigna le catéchisme en lari, cependant le frère Fulgence Badiabo en kikongo. Très satisfait des résultats du travail des deux jeunes catéchistes, le père Antoine conclut que la mission ayant déjà grandi, pouvait être débaptisé. En concertation avec les autres chrétiens, les deux jeunes catéchistes membres de la schola donnèrent l’appellation de Saint Antoine de Padou. C’est à partir de ce temps-là que la communauté de Mboukou sera appelée Saint Antoine de Padou. En ces années 62, 64 et début 65, la communauté Saint Antoine de Padou, évoluant, connaîtra un groupe des hommes et des femmes chantant pendant les offices religieux, les cérémonies funèbres et les retraits de deuils. Ce groupe chantant choisit comme nom chorale Saint-Antoine. Une chorale qui disparut en 1965 et fut transformée en Schola populaire. Et, ce sera en 1970 que renaîtra cette chorale, mais cette fois-ci, sous le nom de La chorale des adeptes du seigneur actuellement, chorale Mgr Ernest Nkombo, fondé par le prêtre Alfred Mayela. Le 18 juin 1965, Prosper Mouyounda, proclamé catéchiste principal en la mission Saint Antoine de Padoue et catéchiste dans le Mayombe, en séjour à Pointe-Noire, eut un entretien avec le frère Donatien Nkouka. Inspiré par l’Esprit-Saint, il créa le groupe schola populaire de Mboukou dont nous célébrons le cinquantenaire aujourd’hui». Il compte soixante-onze membres.
Signalons que la messe était concélébrée par l’abbé Serge Ngami, curé entrant de Bilala, l’abbé Narevh Manima, prêtre du diocèse de Kinkala, l’abbé Charles, Ngoma, vicaire de la paroisse Saint Paul de Hinda, l’abbé Ladin Matongo, vicaire de la paroisse Notre-Dame de Sibiti (diocèse de Nkayi), l’abbé Davy Tchicaya, responsable de la communauté de Mboukou. Ont également participé à la messe, Mme Elisabeth Mangofo, administrateur-maire de la communauté urbaine de Hinda, et plusieurs fidèles venus de Mvouti, Pounga, Dimonika, Nsessi, Tchitondi, Les Saras.

Equateur Denis NGUIMBI
Sur les notes de Marcel MBOUITI
Lu 406 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes