Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pascal Tsaty-Mabiala, empêché, une deuxième fois de sortir du pays


Par La Semaine Africaine | Mardi 4 Août 2015 | Lu 448 fois | 0 Commentaire

Décidément, le gouvernement garde une dent dure à l’égard du secrétaire général de l’U.pa.d.s (Union panafricaine pour la démocratie sociale), le principal parti de l’opposition, créé par l’ancien président Pascal Lissouba, au lendemain de la Conférence nationale souveraine de 1991, et qui le porta au pouvoir en 1992, avant d’être renversé en 97.



Tsaty-Mabiala (droite) et les autres leaders des forces politiques et sociales opposés au changement de la constitution.
Tsaty-Mabiala (droite) et les autres leaders des forces politiques et sociales opposés au changement de la constitution.
Dans la période de la tenue du dialogue national sans exclusive, à Sibiti, du 13 au 17 juillet dernier, Pascal Tsaty-Mabiala, député de son état, avait été empêché de voyager, alors qu’il faisait les formalités à l’aéroport international Maya-Maya. Raison évoquée? Officiellement, il n’y en a pas. Mais, l’on stipulait que les acteurs politiques étaient interdits de sortir du pays, avant et pendant le déroulement du dialogue. D’autres personnalités politiques, comme Gabriel Oba-Apounou, sénateur et membre du bureau politique du P.c.t, parti pourtant au pouvoir, et Rigobert Ngouolali, dirigeant d’un parti d’opposition, avaient été empêchés, durant la même période, de quitter le pays. Pour Gabriel Oba-Apounou, c’était même dramatique, puisqu’il voulait se rendre en France, pour des raisons médicales. Pour revenir à Pascal Tsaty-Mabiala, dont le parti a boycotté et les consultations présidentielles et le dialogue de Sibiti, il a été empêché, pour la deuxième fois, lundi 27 juillet dernier, de quitter le pays pour se rendre en Belgique où il serait invité à une conférence internationale. Il lui a été rétorqué qu’il termine d’abord son dialogue alternatif, avant de voyager. Après la clôture du dialogue de l’opposition, pourra-t-il alors voyager?
Lu 448 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

Politique