Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Patrick Eric Mampouya : « Une psychose s'est installée à Brazzaville»


Par | Jeudi 26 Décembre 2013 | Lu 8560 fois | 31 Commentaires

Congo, (Starducongo.com) - Militant politique de longue date, Patrick Eric Mampouya revient sur la tragique journée du 16 décembre 2013 et le climat qui règne actuellement à Brazzaville. Il est interrogé dans le cadre d’une série d’entretiens que nous réalisons avec les acteurs politiques et associatifs de tout bord sur les questions d’actualité.



Eric Mampouya (D) au domicile du colonel Ntsourou (G)
Eric Mampouya (D) au domicile du colonel Ntsourou (G)
Starducongo.com : La journée du 16 décembre a été marquée par un violent accrochage entre les forces publiques et la garde du colonel Ntsourou. Comment les Congolais ont-ils vécu cette journée ?

La journée du 16 décembre 2013 n'est que l'arbre qui cache une forêt nommée Congo Brazzaville, qui est en réalité un pays hyper militarisé, hyper sécurisé. Je m'explique, nous sommes encore, un des rares pays au monde dans lequel chaque déplacement du Président de la République est précédé et suivi d'un déploiement des hommes en armes de guerre et des véhicules blindés. Nous sommes un des rares pays au monde où des hautes personnalités civiles et militaires disposent chacune d'au moins une dizaine "d'éléments armés et de convois d'hommes en armes" et cela de manière ostentatoire.

Bien entendu, plus d'une année après mon retour définitif dans notre pays, ces hommes en tenue de combat, armés jusqu’aux dents qu’on croise à presque chaque coin de rue est un spectacle affligeant, même ceux de mes compatriotes qui n’ont jamais quitté le pays ne s’accommodent pas de ce spectacle, tout ce déploiement de force à toute heure du jour ou de la nuit montre que le Congo Brazzaville est un pays instable. Si vous rajoutez à cela les exactions dont sont quotidiennement coupables les populations de la part de ces forces armées, vous comprenez qu’on est ici dans un pays pas normal; le nombre exponentiel d’agents censés assuré la sécurité est de facto insécurisant.

La journée du 16 décembre 2013 est malheureusement un énième traumatisme vécu par les Congolais. Du ciel comme par terre, ils ont vu se déferler des hommes en armes, véhicules blindés et hélicoptères de combat ; une violence inouïe au centre-ville dès les premières heures du matin.
L'incident de la veille, le 15 décembre 2013, laissait présager une journée de violences le lundi suivant, je dirais pour les initiés, ceux qui s'intéressent à la chose publique. Seulement, nombreux ont été surpris par la sauvagerie de l’attaque, les moyens déployés pour capturer un individu dont les domiciles avaient copieusement été perquisitionnés lors de son incarcération (on se demande d’ailleurs où a t-il pu trouver les armes en si peu de temps), d'autres pris au piège d'une "opération de police" qui en réalité était une opération préméditée, (je le crois) de longue date.

Cris par ici, bousculades par là, courses poursuites, coup de fil aux familles, des écoles, lycées et université de Brazzaville se sont vidés en quelques heures. Bref, une panique généralisée qui a eu pour conséquence des enfants égarés, la fermeture des administrations des écoles, des entreprises des magasins etc.
Plus grave, nous avons été informés des décès liés aux traumatismes psychologiques. Le décès du célèbre propriétaire d'un bar dancing à Talangai, monsieur LOUAMI qui a trouvé la mort à la suite d'un arrêt cardiaque. Nos hôpitaux ne disposant pas de statistiques, nous ne pourrons faire un bilan fiable des dégâts collatéraux liés à cette tragique journée du 16 décembre 2013. Le Congo va mal c’est certain !

Starducongo.com : Peut-on aujourd’hui dire que la tension a vraiment baissé et que la vie a repris son cours normal à Brazzaville ?

Malheureusement non. Une psychose s'est installée dans Brazzaville. Cela peut s'expliquer de la manière suivante. Primo, les hommes du pouvoir au Congo ont habitué depuis plusieurs décennies les populations à créer des vrai-faux coups d'Etats, des procès bidons, des vrai-faux complots, bref, une espèce de règlements de compte style "camorra italienne". Je vous rappelle qu’il y a encore des rafles, des enlèvements et des captures qui s’opèrent discrètement. Voilà l’ambiance qui règne actuellement au Congo, à Brazzaville en particulier.

Des versions contradictoires que l'on soit porte-parole de la police nationale ou celui du gouvernement. Des rumeurs qui vous parviennent de partout, des tenants et des proches du pouvoir évacuant discrètement leurs proches, enfin des hommes en armes, toujours plus nombreux nuit et jour, sillonnant sirènes hurlantes les rues et avenues de notre ville capitale. Tout ceci entretien un climat de peur de suspicion et d'inquiétude qui ne rassure personne.

Assez curieux pour une "opération dite de police" censée rétablir l'ordre, assez curieux pour un pays où régnerait "la paix et la tranquillité des esprits", assez curieux pour un pays qui se veut "émergent en 2025". Indiscutablement ma chronique "Drôle de pays" prend là tout son sens, le Congo Brazzaville étant effectivement un pays assez particulier ! Je pense que tous les Congolais devraient être psychanalysés pour que ce pays redevienne un jour normal.

Starducongo.com : Plusieurs versions ont été données sur l’origine de cet incident. Vous qui êtes au fait de l’actualité, laquelle vous parait la plus plausible ?

Être au fait de l’actualité ce n’est pas vraiment ça, disons que, comme citoyen, je m’intéresse au devenir de mon pays. Personnellement pour cerner ce que vous qualifiez de "incident" que je qualifierais moi de "tragédie", il faut remonter au 4/03/2012 pour faire court. Pour moi la tragédie du 4/03/2012, dite explosion des munitions de l’ECCRAMU est la conséquence prévisible d'un Etat en faillite, corrompu, clientéliste, certains diront un Etat pourrit ou un non Etat.
A la suite de cette tragédie, beaucoup parmi nos compatriotes, dont moi même avions pensé et espéré que le Chef de l'Etat, le Président SASSOU NGUESSO avait là l'occasion de restaurer l'Etat et la République en se débarrassant des clans, des petits-chefs, des courtisans, des pervers narcissiques, des petits comploteurs etc. qui ont concouru de près ou de loin à cette tragédie.
Deux exemples pour étayer mon analyse. Le projet de financement de la délocalisation et la construction des casernes avait été initié et adopté par le Chef suprême des armées, Chef du gouvernement, le Président de la République en personne.

Le deuxième, le procès dit des "explosions du 04/03/2012" a démontré le caractère accidentel de cette tragédie, pour une histoire de "bouffe chauffée" au charbon de bois par le sieur KAKOM. Tout ceci dans une caserne militaire à proximité d'un site sensible.
A cela il faut ajouter, la présence dans une caserne militaire des explosifs civils, propriétés des grandes entreprises de BTP de la place. Malheureusement, nous avons regardé pantois, une enquête et une instruction curieuse, bâclée et orientée vers un homme, le Colonel Marcel NTSOUROU, plus grave vers une communauté ethnique, la communauté Téké. Nous avons été tous choqués à la suite de l'interpellation au début de l'enquête, des avocats du Colonel Marcel NTSOUROU (Maître MALONGA et Maître HOMBESSA). Souvenons-nous de cette sortie médiatique du Ministre Emmanuel YOKA stigmatisant la présence au domicile de Monsieur NTSOUROU des "journalistes Tékés".

Nous étions là, à mon humble avis devant une instrumentalisation policière, médiatique et judiciaire pour faire de NTSOUROU Marcel le bouc émissaire et le parfait coupable de cette tragédie.
Un procès contradictoire a eu lieu, arguments contre arguments, en tout cas nous nous sommes fait notre opinion, l'innocence de Marcel NTSOUROU saute aux yeux. Le réquisitoire du Procureur de la République MOUKALA MOUKOLO, puis le verdict lu par le Président de la Cour Criminelle Maturin BAYI condamnant à sursis le principal accusé Marcel NTSOUROU sont venus conforter notre lecture. Cependant les menaces et interpellations qui se sont abattues sur les deux magistrats précités ont indiscutablement démontrés la vraie nature et les objectifs du procès du 04/03/2012.
Marcel NTSOUROU dehors, ancien du système et du sérail, connaissant les méthodes de ses "anciens amis", s'est mis à l'idée de communiquer et de prendre à témoin la nation et la communauté internationale sur le sort que n'avait cessé de concocter le pouvoir contre sa personne, sa famille et ses amis. Crime de lèse majesté pour le pouvoir quand il dit sur Rfi être disposer à témoigner dans l'affaire dite "des disparus du Beach".

Je pense que pour un certain courant au sein du pouvoir, la ligne rouge avait été franchie. L'affrontement a commencé auparavant par médias interposés pour atteindre son paroxysme dans le carnage au domicile du Colonel Marcel NTSOUROU le 16/12/2013.
A mon humble avis, le pourvoi en cassation pour casser le verdict du procès, le "billet d'écrou", l'interdiction d'au moins six journaux indépendants en un mois, enfin la vrai-fausse fusillade du 15/12/2013 ne sont que des épisodes tragiques montés de toute pièce, méthodiquement dans certaines officines du pouvoir pour faire taire un homme du sérail devenu très gênant.
A ce titre, tous les coups sont permis pour ceux qui ont longtemps fonctionné dans un système dictatorial, formés dans les écoles soviétiques. L'Etat de droit, une vue de l'esprit, des simples slogans destinés à la consommation internationale.

Starducongo.com: Il est souvent reproché au colonel de ne pas accepter le fait qu’il ne soit pas promu au grade de général. Avez-vous ressenti cette rancune à l’égard des autorités lorsque vous l’avez rencontré ?

En effet, j’avais rencontré le Colonel Marcel NTSOUROU d'abord à la maison d’arrêt de Brazzaville, lors de sa première incarcération, puis plusieurs fois pendant sa libération. Comme la plupart de mes compatriotes et la communauté internationale, ses différentes interviews dans la presse m'ont édifiées sur ses véritables motivations. Pour avoir discuté avec l’homme de tous les sujets sans tabou ni faux-fuyants pendant des longues heures, je peux affirmer que l'homme sort du lot de la majorité de nos officiers. Une culture générale dense, un homme entier et un officier à cheval sur les principes.

A mon avis, l'homme est sorti blessé dans son amour propre au travers des souffrances et des persécutions subies par les siens. Je dirais aussi que l'homme répugne l'injustice, la médiocrité et l'indignité. Il avait accepté, à contre cœur certes, le fait de ne pas porter les galons de Général. C'était à mon avis une préoccupation mineure pour lui. L'arbitraire et la traque dont il se sent victime le sortaient de ses gongs.
Il a la conviction qu'un groupe d'individus pour des raisons tribales et obscures lui en veut à mort. Autrement dit, la rancune, si rancune il y a s'est forgée progressivement au vu des actes illégaux (capture, traque, tortures morales, tortures physiques des siens ...) sur lui et ses proches, et ceci de manière récurrente.

Le Colonel Marcel NTSOUROU n’a jamais été un haineux, un voyou et encore moins un terroriste armé qui menacerait l’Etat, Le Colonel Marcel NTSOUROU veux résister et se défendre contre ceux qui veulent sa perte, l’étiquette de chef de bande entretenant des mercenaires à son domicile est un montage éhonté de la part de ceux-là même qui étaient ses collaborateurs.

La classe politique (opposition et partis au pouvoir) ne s’était pas exprimée tout au long de cette crise. A votre avis, est-ce par crainte de l’envenimer? Ou voulait-elle se donner un temps de réflexion ou encore marquer son indifférence ?

Les Congolais ont peur, peur de celui qui est censé les protégé et qui les maltraite jour après jour, peur du Président Denis SASSOU NGUESSO car au fil des années tous les congolais se sont rendus compte que leurs vies ne comptent pas pour celui qui est censé les protégés. Le père de la nation est plus préoccupé par son confort matériel, sa sécurité personnelle et sa longévité au pouvoir que par le bien être de son peuple.

Les congolais transpirent la peur, la peur commande "qu'il faut toujours se tenir du côté de celui qui tient le caillou...". Comprenez : "il faut toujours se tenir du coté de celui qui a les armes même quand celui-ci a l'odeur du cadavre et de la mort". D’ailleurs, toute honte bue, certains partis et non des moindres ont fait de cette maxime leur slogan.
Dans ces conditions, les partis au pouvoir et ceux de l’opposition préfèrent ravaler leurs indignations, raser les murs, et bomber le torse dans les milieux autorisé à l’abri des oreilles indiscrètes plutôt que d’attirer l’attention et donc la colère du grand méchant loup sur eux.
Avez-vous entendu un seul parti de l’opposition ou de la majorité prendre position sur l’arrestation des journalistes, sur l’interdiction de certains titres de la presse écrite ; pas moi.
Les congolais ont l’odeur de la peur, il suffit de les regarder droit dans les yeux pour s’en rendre compte et ils n’ont pas tors, ce qui ne veut pas dire qu’ils ont raison d’avoir peur.
Les seules personnes qui osent encore s’indigner et dénoncer au Congo Brazzaville sont les avocats et les journalistes, je voulais dire certains avocats et certains journalistes qui malheureusement sont aussi victime de l’arbitraire (menaces et agressions en tous genres, arrestations arbitraires, emprisonnement etc.).
J’aimerais que chacun s’interroge sur ce qu’il aurait fait s’il avait été à la place du Colonel Marcel NTSOUROU étant entendu que la présomption d’innocence s’applique à tous prévenus tant qu’il n’a pas été condamné. Le Colonel Marcel NTSOUROU avait été jugé et acquitté donc innocenté.

Aujourd’hui le Colonel Marcel NTSOUROU, sa femme Charlotte NTSOUROU et sa fille de 16 ans ont été placés en détention à la maison d’arrêt de Brazzaville, si ce n’est pas de l’acharnement alors je ne m’y connais pas.
Enfin, j’aimerais demander à tous les congolais d’avoir une petite pensée pour tous les compatriotes qui sont morts au cours de cette tragédie (aussi bien aux cotés du Colonel NTSOUROU que du coté des forces armées).
En ces jours de fête, la douleur de leurs parents devrait être partagée par toute la nation.

Propos recueillis par Alain Bouithy

Lu 8560 fois


Vos commentaires:

1.Posté par lara le 26/12/2013 20:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis choquee de constater dans cet article que Mr TSOUROU soit considere comme une victime.Si le regime en place vehicule la peur, alors lui aussi. Pourquoi veut-il seulement maintenant temoigner sur l''affaire des disparus du beach?

2.Posté par pipo le 26/12/2013 21:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
M. Ntsourou n'est pas un ange. Cela dit, s'Il veut témoigner parce que le procès qui s'est déroulé au pays était une mascarade. maintenant qu'il ne fait plus partie du clan, il dévoile. C'est tout. Aussi, il n'est jamais trop tard dans tout ce qui relève de crimes contre l'humanité. Je pense même qu'on devais se réjouir qu(il ait quelqu'un qui nous dise la vérité.

3.Posté par YAMOUWONDA le 26/12/2013 22:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour répondre aux questions, celles qu on ne lui avait pas posées, des vrais juges dans un vrai tribunal j imagine.

4.Posté par Mfuna le 27/12/2013 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Interressant..

5.Posté par Mfunda le 27/12/2013 09:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le jour du seigneur arrive pour la liberation du congo......

6.Posté par Le Nibolek de Loudima le 27/12/2013 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Colonel NTSOUROU et le Chef d'Etat Major des FAC sont des voisins. Seul un mur mitoyen les sépare. Des parcelles côte à côte et non dos à dos. En septembre seulement que NTSOUROU est sorti d'une prison où il a passé 17 mois. Sa maison a été perquisitionnée lorsqu'il était en prison. Comment fait - il alors pour se "doter" de quantités importantes d'armes qui sont qualifiées même de "lourdes" par le porte parole de la Police Nationale? Il faut aussi ajouter que le domicile de NTSOUROU se trouve dans un camp militaire. Le neveu du Chef de l'Etat, le Colonel Edgard NGUESSO, est même l'un des voisins du Colonel Marcel NTSOUROU. Tous ces éléments poussent à comprendre qu'il y a anguille sous roche.

7.Posté par Elumba le 28/12/2013 02:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cette barbarie me dégoûte . Toute cette armada pour neutraliser une cinquantaine de gens ? On dit qu'ils étaient armés. Tout en allant dans le même sens que le commentaire précédent , on aperçoit qu'aucune arme de guerre ne traine par terre à côté de chaque cadavre ! Le règne de Monsieur SASSOU - NGUESSO doit prendre fin en 2016 et que le Congo se choisisse vraiment d'autres dirigeants. Celà me révolte encore plus quand on sait que c'est lui-même , le président SASSOU , qui dirigeait les opérations pour neutraliser NTSOUROU. On aurait aimé qu'il mette sa science militaire au bénéfice du pays lorsque les angolais nous ont attaqué et on fait prisonniers, nos militaires !

8.Posté par Hervé le 28/12/2013 17:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'ARMEE CONGOLAISE, QUELLE ETAIT VRAIMENT TA MISSION CHEZ NTSOUROU? VOILA BIENTÔT DEUX SEMAINES OU LA MAISON DU COLONEL ALLIE DEVENU ENNEMI A ETE ASSIEGE, BEAUCOUP DE MORTS FURENT OCCASIONES, LES POPULATION SOUMMISE A VOTRE TERREUR, VOUS ETES INCAPABLES DE NOUS MONTRER SINON DES ARMES DU MOINS UNE SEULE ARME TROUVEE CHEZ L'ENNEMI OFFICIEL DU DEVRAVE ET BARBARE CHEF COBRA. ALORS DE QUOI S'AGISSAIT EXACTEMENT POUR QUE CETTE OPERATION MUSCLEE SOIT ENGAGEE EN PLEIN CENTRE VILLE LE 16 DEC. DERNIER? QU'ATTENDEZ VOUS POUR NOUS MONTRER LES ARMES EN QUESTION? NOUS AVONS VU LES CORPS, NOUS AVONS VU L'ARGENT PRIS DANS LES POCHES DE NTSOUROU, NOUS AVONS VU COMMENT SA CHEMISE A ETE ENLEVEE, NOUS AVONS VU COMMENT IL A ETE MENOTE, NOUS AVONS COMMENT IL A ETE DECHAUSE, MAIS NOUS N'AVONS JUSQU'ICI VU LES ARMES EN SA POSSESSION? OU SONT ELLES PASSEES? VOUS AVEZ DERANGER LE PEUPLE POUR RECUPERER LES ARMES OU SONT ELLE, NOUS VOULONS LES VOIR? ET SURTOUT VOIR LES CORPS DES VICTIMES AVEC LES ARMES? DANS LE NOMBRE DES PERSONNES DECEDEES, IL Y A TROIS FEMMES TRAVAILLANT COMME DOMESTIQUE CHEZ NTSOUROU. MORTES CHACUNE AVEC UNE BALLE DANS LA TETE

9.Posté par KANOCHI le 29/12/2013 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis outré par ce que montre cette vidéo, l'armée congolaise ou la police, c'est ça ? Mais je vois des des éléments entrain de se partagé le butin: il y a un qui extirpe une valisette, un autre une table basse de salon , d'autres activent à emporter un congélateur, ... ces sont que des voleurs et des pilleurs. Tout est là voyons !!! Oh gardons ça comme pièce à conviction pour le jour du jugement final du congo de nguesso et cie.

10.Posté par YAMOUWONDA le 29/12/2013 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tous ces militaires ou policiers qui n ont aucune réserve .Il n y a qu a écouter surtout ce qu ils disent. Le lingala est même devenu une langue de travail.

11.Posté par Bayi le 29/12/2013 18:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Sassou dirigeait les operations contre l'attaque de la maison Ntsourou.
Pour ceux qui ne veulent pas voir la vérité, il est reconnaitre que jamais dans le monde, les perquisitions ne se passent pas ainsi et ne se terminent pas par des carnages. L’attaque du domicile du colonel Marcel Ntsourou, le lundi 16 décembre 2013 à Brazzaville par les pouvoirs publics avec des armes lourdes; chars et hélicoptères de combat est une violation fraglante de la loi internationale. Le carnage qui s'est suivie est un crime contre l'huminité. Les évenéments , témoignent réellement que le Congo est digiré par un président fou, criminels et une bande d'officiers, clique aussi. Contrairement à la thèse avancée, il n' y avait pas de milice ni d'armes lourdes dans le domicile de Ntsourou situé d'aillurs dans le camp militaire. Les personnes tuées sont dans la quasi majorité des pauvres civils désarmés. Le problème de Ntsourou n'est pas nouveau. Sassou Nguesso avait tout à gagner et rien n' à perdre en le réglant par le dialogue et non par la force déporpotionnée des armes qui a occassionné un nouveau massacre et provoqué une panique géneralisée au sein de la population. S'il faut se referer à l'interdiction faite" aux avocats de rendre visite aux membres de la famille Ntsourou à la maison d’arrêt, à certains journalistes de presse libre, à certains opposons de voyager à l'étranger,le pouvoir de Brazzaville compte renforcer son"caractère inique et cruel du pouvoir " et exploiter honteusement affaire. Il cherche opérer des arrestations arbitraires, enlevements et certes une nouvelle guerre contre les habitants de certaines régions. Le Congo risque de revivre une fois encore la même chose vaicues après l'assassinat du président Marien Ngouabi en 1977, la guerre de Brazzaville en 1997 de 1999 à 2003 dans les régions Pool, Bouenza, Lekoumou, Niari en passant par le problème du Beach, tous profoqués par Sassou Nguesso et ses hommes de main. En tout cela, le peuple congolais et la communauté internationale doivent ils encore laisser le nommé dictateur assouvir sa soif de tuer, terroriser, menacer la paix réelle pour garder son pouvoir sanglant?

12.Posté par cng le 29/12/2013 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@"Bayi" ??? Tu n'es pas Bayi.... donc casses toi!! As tu des evidences tangibles pour soutenir ce que t'as ecrit?? Penser une histoire la bricoler puis rediger sur le net-c'est peuvent faire tous. On imagine ce qu'y aurait du avoir lieu et on vomis au public comme une verite. La video de starducongo est actuellement la seule evidence... - ! Si Sassou voulait en finir avec Ntsourou et le faire tair, il aurait commandite son execution, ou soit la paraliser par bales... mais ce n'est pas ce qui s'est passe. Ceux qui sont morts sont ceux qui ont les armes dans les mains et ont tire sur les forces de l'ordre. Rassurez vous que si ces hommes confines chez Ntsourou sortaient mains levees et haut, sans tirs de balles, il n'y aurait jamais eu de morts.... Allez aux USA, et tentez de resistez la force public... vous recevrez le poids le plus lourd de la sanction dans votre vie-- meme une balle sur la tete. La police, FBI, et autres agences de l'ordre publique ne tolerent jamais que les interpelles aient des armes.... ET C;'EST AU CONGO QUE VOUS VOULEZ QUE CA EXISTE? QUE DE REVEURS VOUS ETES! Les 2 officiers superieurs Ntsourou et son mec, sont des voyoux... comme on peut imaginer d'autres encore dans les rangs de cette armee. Il faut en finir avec ce banditisme. Quand on est officier, on doit respecter l'ethique... meme si ce Ntsourou croit avoir ete traite injustement, mais il n'est pas le seul d'etre traite de la sorte. Si tu aimes ton peuple comme Ntsourou croit l'etre, il n'aurait jamais accepte des hommes armes dans son domicile. Il a cru a la force, faire peur a Sassou... aaaah bon? Mais Anga etait plus fort que lui, et ou est il? On ne soutient pas Sassou ici, mais estime fort bien que l'authorite de l'Etat doit etre toujours respectee dans pays integre si nous pensons que nous y sommes... MEME SI C'EST UN CRAPEAU QUI DIRIGE LE PAYS, IL FAUT S'Y RENDRE COMPTE QUE CE CRAPEAU A LE POUVOIR. OBAMA DONNE LES LECONS AUX AFRICAINS, MAIS IL N'EST AIME PAR TOUS LES AMERICAINS POURTANT. Donc vous pouvez hair Sassou, mais il y'a aussi bcp qui l'aiment et croient ce qu'il fait est juste.

13.Posté par S.Manunta le 30/12/2013 00:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ cng
Bien dit mon frere, nos compatriotes sont nés et ont grandi dans le desordre et pensent que cette façon de faire doit continuer pour l'eternité.

14.Posté par Soleil le 30/12/2013 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commentaire 12 et 13, vous n êtes que des INDIVIDUS SANS INTELLIGENCE COMME DES BOUCS! Tu fais allusion à OBAMA? Obama ne permettrai pas que quelqu un porte atteinte à l intégrité territoriale des USA! Il n y a qu' à voir comment il a réagit envers tous ces dictateurs qui martyrisent leur population! Saddam Hussein, Kadhafi et autres.... Il aurait réagit violemment si les angolais avaient attentés à l intégrité des USA, ce que le diable de Mpila ne peut faire. Cependant, Ce Diable de Mpila sort tout l arsenal de guerre congolais pour un seul individu, parce que cet individu ne veut pas obéir à ses ordres sordides et veut faire jaillir la lumière sur l affaire du Beach! Il n y a eu aucune déclaration officielle sur l incursion des angolais en terre congolais et, pour un seul individu plusieurs déclarations!! Mais où était Bienvenu OKIEMY lors de cette incursion angolaise? Pourquoi n a t il rien dit à ce sujet! Mais des qu' il s agit d'un congolais....on a entendu tout ce qui s'est dit à ce sujet à commencer par le porte parole de la police! Vous verrez le discours du Diable de Mplia à la fin de l année dans quelques jours où il va se réjouir comme l avait prédit le colonel Ntsourou! Les congolais souhaitent qu' il soit révélé tous les secrets de Sassou depuis la mort de Massamba Debat en passant par celui de Marien, du cardinal et aujourd' hui de la haine contre le colonel Ntsourou!!!! Nous avons besoin d être éclairé sur ces différents sujets! Celui qui n a rien à dire se taise! Comment encourager une seule personne à tuer tout le monde sans rien faire? Vous croyez certainement que la fin n arrivera pas? Tenez vous tranquille car nous sommes déjà à la fin de ce régime sanguinaire qui se nourri de sang des innocents congolais! TROP c est TROP! Il faut que le DIABLE de MPILA s' en aille avant 2016 au risque de voir le Congo perdre tout ces habitants et laisser le total règne à Sassou, sa famille et ses fidèles à l'instar de Florent Ntsiba, Oba Pierre, Rodolphe ADADA, Pierre NGOLO, OBARA, OBouande Philippe, Kouni, Placide Lenga, Bienvenu Okiemy etc.... Il faut que cela s arrête et le plus tôt serait le mieux! Il ne leur suffit pas de dilapider les richesses du pays dont pas même un quart des congolais ne profite!!!! Que eux et eux seuls! Le Congo n'est pas une propriété privée!!!! Comment justifier que tous ceux qui sont aux affaires càd qui occupent les plus hautes fonctions de l Etat soient TOUS des ressortissants de la CUVETTE donc des MBOCHI et KOUYOU. Pour ceux qui ne le savent pas renseignez vous!!! Et même les fonctions militaires!! A commencer par les ministre de la défense MONDJO, le chef d' etat major OKOI, le DDPN Denguet, et las autres serge OBOA de la sécurité de la présidence, Jean Dominique Okemba, ENGOBO, TOUS meme au gouvernement et les DG....La liste est si longue!!!!! Quelle est cette république où il n y a que les gens de la cuvette qui dirigent?????? OU sommes nous donc???? C est cela la démocratie? Les gars de la cuvette sont-ils les plus intelligents du CONGO? Il est temps que les congolais sortent de leur torpeur et s'arme de courage afin de sortir dans les rues et manifester sans peur! IL est temps que le PRINTEMPS BANTOU COMMENCE!!! Que ceux qui ont des oreilles entendent!!!

15.Posté par BB93 le 30/12/2013 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Commentaire 11 et 14,merci de bien éclaircir ces gens qui sont aveugles et qui font semblant d'oublier l'histoire sanglante de notre pays qui continue jusqu'à aujourd'hui.N'oublions pas que beaucoup de nous avions perdu un membre de la famille et quand je repense a ce qui s'est passé en 97,et quand je pense que je ne reverrais plus un de mes proches.Mes yeux sont toujours noyés de larmes à chaque fois.
Ceux qui n'ont jamais perdu un etre cher, attention de ne pas venir remuer les plaies de tous ceux qui sont déja bien affectées.

16.Posté par BB93 le 30/12/2013 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et encore un bain de sang en RDC à cause d'une tentative d'un coup d'état manqué.

17.Posté par cgn le 30/12/2013 19:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ solei! ... quelle honte?? ""....l Etat soient TOUS des ressortissants de la CUVETTE donc des MBOCHI et KOUYOU. Pour ceux qui ne le savent pas renseignez vous!!! "" c'est ce que tu ecris!! Alors ou est ta partialite dans ton entendement??? Donc te repondre c;est perdre du temps a un ramasseur de poubelle quelque part en France... casse toi. Le Congo ne vera plus jamais ces histoires guerres... je te le rassure!! Quant a Obama... t'es vraiment un con!! Je n'ai pas du temps a t'apprendre l'histoire contemporaine du monde.... lis, et lis ...

18.Posté par S.Manunta le 30/12/2013 21:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ soleil
Bravoooooooooooooooooooooooooooo cng je ne repond pas a cet idiot, tu l'as deja fait à ma place.

19.Posté par Elumba le 30/12/2013 22:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@cng Aucun des cadavres qu'on voit n'a une arme près de son corps. Pourtant on nous a dit que ces gens étaient armés. C'est à mon tour de vous demander d'ouvrir vos yeux. Si ces hommes étaient armés comme on l'a prétendu, l'intérêt du président SASSOU aurait été de laisser ces cadavres gisant par terre avec leurs armes comme PIECES à CONVICTION! Or, il n'en est rien du tout! Question: pourquoi lorsque le procureur invite les journalistes à aller voir TSOUROU, ce dernier est toujours menotté, alors qu'il est dans une cellule et plein d'hommes armés l'entourent? La réponse est qu'on veut l'humilier davantage. On le présente comme un animal aux yeux du monde entier. Savez-vous que ce fait une énorme entorse aux droits les plus élémentaires de la personne? Il ne vous aura pas échappé qu'on interdit à ses avocats de le rencontrer? Tout se passe en toute opacité. C'est celà le respect des droits de l'homme et de la défense? Vous dites que si SASSOU avait voulu tuer TSOUROU, il l'aurait fait. Justement ce traquenard a été organisé pour le faire taire définitvement. TSOUROU doit d'être en vie grâce à son réflexe d'avoir appelé RFI très tôt et d'informer de ce qui se passait autour de son domicile. Cette information a été relayée sur les ondes de cette radio. C'est ainsi que le président Kabila, le président Alpha Condé, le président Djotoda vont appeler Monsieur SASSOU pour s'enquérir de ce qui se passait! TSOUROU doit la vie grâce à RFI, sinon il aurait été abattu. C'est vous qui demeurez dans l'obscurantisme. Depuis quand, une opération de police est conduite avec des blindés, des lances-roquettes, des hélicoptères de combat etc pour neutraliser un individu? Et puis, il ne vous arrive même pas de vous demander comment ce fait-il qu'on ait suspecté TSOUROU d'avoir des armes chez lui alors qu'il habite à coté de la résidence du CEMG des FAC? SASSOU-NGUESSO dirigeait lui-même les opérations. Vous êtes très mal informé. Même Jeune Afrique en a parlé.

20.Posté par Soleil le 31/12/2013 15:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
MERCI ELUMBA! Commentaires 17 et 18 n ont aucune culture!!! C est triste s'ils sont réellement des congolais!!! Je ne me trompe pas lorsque je soutien que le PAYS TOUT ENTIER EST DIRIGE PAR LES GARS DE LA CUVETTE!!! Prouvez moi le contraire!!!! Votre stupidité aura raison de vous! Qui sait peut être êtes vous parents de sassou ou faites vous partie de son escorte!
Martin Luther KING DISAIT: LA LIBERTE N EST JAMAIS DONNEE VOLONTAIREMENT PAR L OPPRESSEUR, ELLE DOIT ETRE EXIGEE PAR L OPPRIME.
L opprime ici est le peuple congolais et l oppresseur est le Diable de Mpila avec son escorte de démons!

Et Victor HUGO soutenait qu' IL EXISTE UNE CHOSE PLUS PUISSANTE QUE TOUTE LES ARMEES DU MONDE, C EST UNE IDEE DONT L HEURE EST VENUE.

Il est vraisemblable que l heure du printemps bantou est arrivée et nul ne s'y opposera, pas même la police de NDenguet et l armée de Mondjo. STRICTEMENT PERSONNE!!!

21.Posté par Soleil le 31/12/2013 15:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
QUI VIVRA VERRA LE PRINTEMPS ARABE AU CONGO AVANT 2016!

22.Posté par BB93 le 31/12/2013 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonne fete de fin dannée à tous.

23.Posté par pipo le 31/12/2013 21:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
longue vie à Ntsourou et ses anciens amis afin qu'ils répondent un jour devant la justice de tout ce qui leur est reproché

24.Posté par cng le 01/01/2014 13:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A tous ces crapeaux qui crient ici.... ecoutez ce debat direct par ceux qui vous vivent a Brazza!

25.Posté par cng le 01/01/2014 13:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.youtube.com/watch?v=7knKTP7XT10
ecoutez ici

26.Posté par cng le 01/01/2014 13:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.youtube.com/watch?v=D6CDouyCPQk

Ntsourou n'a jamais ete seint ....

27.Posté par cng le 01/01/2014 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
http://www.youtube.com/watch?v=5Gc1XM9omqQ
Ecoutez ce voyou jusqu'a son dernier mot.... la malediction. Ceux qui continuent a croire que l'Europe s'est construite et fait beau vivre parceque les gens peuvent faire ce qu'ils veulent? Aaaah, quell officier en Europe peut avoir chez lui des hommes armes, et s'opposer a une percusission?? On Europe on t'arretera meme quand t'as un couteau en mains quand tu es interpelle..... on t'arretera meme quand tu n'as rien dans les mains et quell la policie veut te fouiller ou t'interpeller...
Ntsourou refuse d'obeir a l'ordre dans son pays pour esperer a une asyle francaise ou en France il n'aura meme pas un mot a dire contre un petit blanc qui l'insultera : espece de singe!? Si nous continuons a ne pas respecter nos propres lois, parceque nous pensons qu;elles sont forgees par les soit disant dictateurs, nous continuerons non seulement a nous armer de la haine, mais aussi de creer un cercle d'epreuves malheureuses qui ne prondront jamais fin. Ntsourou a proceede a l;intimidation, et au chantage= actes graves en Occident, meritant une peine de prison a long terme... Ntsourou avait tout le droit de faire ses 5ans de travaux forces... que je crois d'ailleurs il n'aurait pas fait, peut etre 3ans... puis sortir ensuite du Congo officiellement pour France la ou il aurait depose une pleinte contre Sassou et autres... Or il s'est laisse prendre par la haine et l'impatience... Maintenant il veut se faire seint... mais il a participe aux massacres des congolais.... s'il peut dire quelque chose contre ce regime, alors il est donc cerftain d'etre lui meme l'un des l'auteurs des crimes

28.Posté par Tiamy le 03/01/2014 11:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut stopper le fou Sassou Nguesso;cet homme peu instruit mais très assoiffé du pouvoir, qui tente par tous les moyens brutals à se maintenir au pouvoir.Sassou! Pourquoi monter des scénarios pour massacrer tant de gens et créer la peur, panique au sein de la population et ensuite procéder à l'arrestation des gens, des journalites, opposants etc? Combien de temps le Congo va continuer à vivre tant de malheurs que tu inflige depuis la fin des année 1960? Le peuple congo est fatigué de tes intrigues: Carnage, Assassinats après la mort de Ngouabi, Tueries du Beach, génocide dans la région du Pool, explosion des armes à destruction massive le 4 mars 2012 etc dont tu es responsable.Ce qui s'est passé le 16 décembre à Brazzaville n'est autre qu'un massacre. Un nouveau crime contre l' humanité Sassou Nguesso est plus que jamais déterminé à conserver le pouvoir et à s'y maintenir par la force des armes.Combien de temps les congolais doivent' ils continuer de vivre dans la peur dans un régime Hitlerien? Les congolais sont la précarité, la misère abolus. Ils sont victimes du chomage infini, des maladies, épidemies de tout genre à cause du manque d'hygiène, de l'eau dans les villes."L’argent qui aurait servi au peuple congolais sert à acheter massivement les armes de guerre et de destruction massive, de corrompre chefs d’Etats africains, quelques médias panafricains « juristes » de bas niveau. le président autoproclamé," n’a jamais voulu assumer les actions sales, poussant toujours les cadres autour de lui a se salir les mains pour lui. Il donne toujours dans ce cas des ordres verbaux pour les nier dès qu’ils posent problème liant ses cadres par des promotions illégales, des possibilités d’enrichissement .Dans le cas de la guerre du Pool,
qui a débuté le 29 août 1998 et pris fin en décembre 2002, en ce qui me concerne, ce monsieur, pourtant commandant en chef des forces armées congolaises, n’a jamais signé ne fusse qu’une seule directive engageant les forces armées au combat."
http://www.clc-congo.com/lettres/interview-du-colonel-marcel-ntsourou-parue-dans-le-nouveau-regard.Congolais nattendez pas du tout 2016. Il faut tout faire par voie de gr`ves, désobeisance ciivile à renrenverser le dictateur et sa clique.

29.Posté par alankoyo le 04/01/2014 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne vois pas en quoi cette histoire concerne les congolais!C`est un reglement de comptes entre anciens associes qui tourne mal!Sassou et nstourou sont deux assassins endurcis qui ont le sang des nombreux congolais sur les mains.Ntsourou a surement voulu se montrer trop gourmand et son patron veut lui montrer que le congo est la propriete privee d`un seul homme:Nguesso!
Ce conflit n`a aussi rien de tribal en ce sens que les mbochis et les tekes sont un seul peuple:Les mbochis sont les descendants directs des tekes!Pour ceux qui veulent trainer les ngalas dans cette histoire,qu`ils sachent que les mbochis n`ont jamais ete ngalas.Les mbochis sont les descendants des premieres souches mongos venus des environs de mbandaka en rdc et qui s`etaient installes sur les territoires tekes.De ce metissage est ne le peuple mbochi!On peut s`en convaincre juste en examinant les noms mbochis comme nguesso,nguepio,ngatse,ngakosso,ngobila,ngakala,nganongo,ngalefourou,....tous ces noms sont d`origines tekes et il nya aucun ngala qui porte ces noms.C`est dire ce conflit est un conflit familial qui ne concerne nullement les congolais.Que sassou arrete son cinema!

30.Posté par Ndamba le 05/01/2014 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment Sassou Nguesso et sa clique peuvent' ils justifier l' utilisation déporpotionnée de l’arme lourde, le 16 décembre à brazzaville ; dans une localité " où les souvenirs et les traumatismes psychologiques des guerres successives antérieures sont encore vivaces au sein de la population civile? Gouverner , faire la politique, c'est prévoir, avoir recours aux négociations, aux consensus et aux réconciliations." Denis Sassou Nguesso, qui est par ailleurs médiateur dans la crise politique en RCA et l’un des facilitateurs du conflit à l’Est de la RDC entre le pouvoir du président Kabila et la rébellion du M 23, devrait choisir la bonne porte qui le ferait rentrer dans l’histoire des grands hommes du 21e siècle. Le dialogue, toujours le dialogue, pour laver le linge sale en famille."(Ghys Fortuné DOMBE BEMBA /le 08.12.2013) http://www.zenga-mambu.com/fiche.php?id=4137.
L’utilisation des armes lourdes de guerre contre la maison de Ntsourou est fermement à condamner." Le monde entier doit condamner les exécutions sommaires,la politique de terreur et d' intimidation pratiquée par le dictateur génocidaire Sassou Nguesso et sa clique au Congo. L' intervention musclée du 16 décembre n' a été "qu'une menière de faire disparaitre la part de vérité du colonel Ntsourou sur l'affaire des disparus du Beach et d'autres telles que celle des massacres du Pool" tout en envoyant un signal contre toute velléité de désobéissance face au projet de changement de la constitution qui puisse permettre à Soussou Nguesso et sa clique de se maintenir au pouvoir. Contrairement à ce qui a été avancé par le pouvoir moribond, il n' y avait pas d' armes lourdes, ni de milice chez Ntsourou.Les images montrées attestent d'ailleurs, car Il n' y avait par ailleurs pas d'armes du tout visibles près des corps des morts déchiquetés qui gisaient dans des mares de sang. Et les dites armes ne pouvaient guère etre exibées par les forces gouvernementales dont nombreux de ces membres se sont livrés à piller les biens de Ntsourou devant les cameras. La politique de terreur et d' intimidation,est le caractère inique et cruel du pouvoir satanique, criminel, maçonnique de Sassou Nguesso depuis des années. Un exemple parmi tant d'autres est celui des assassinats de " deux présidents de la république et d' un cardinal: Marien Ngouabi et Massamba Débat, Emile Biayenda en 1977, suivis d’exécutions sommaires au petit matin, de procès de farce liés à ces assassinats’’.
Notons de nouveau: Les exécutions sommaires des gens le 16 décembre 2013 au domicile de Ntsourou par les forces gouvernementales dirigées par Sassou Nguesso en personne avec l'appui de Ndengué le chef de sa police qui conduit l'appareil répressif , sont donc un aussi un crime contre l'humanité qui s'ajoutent à ceux déjà connus au Congo sous le régime Sassou Nguesso. faute de ne pasavoir trouver des armes chez Ntsourou, on se remet à incarcerer de nouveau, ici et là les gens qui n'ont absolument rien fait ici là. On suspecte des opposants, certaines personnalité qu' ils étaient dans le soit disant complot Ntsourou contre les institutions de la république. Tout cela pour tromper encore le monde et vouloir prouver ce qui n'est pas du tout vrai. Au Congo Brazzaville; "en matière de procédure pénale, dans le domaine des infractions politiques, on identifie d’abord les auteurs, puis on leur colle une infraction et après seulement on cherche les preuves à fabriquer sous l’arrosoir des tortures. Ainsi marche le Congo à l’ère de SASSOU-NGUESSO "
http://www.afriqueeducation.com/index.php?option=com_content&view=article&id=232
Le rôle du président de la République est de veiller au respect de la Constitution, protéger les intérêts du peuple,garantir l'indépendance du pays,incarner l’unité nationale. Face à ces devoirs et responsabilités, Sassou Nguesso le complice de l’attentat du DC 10 d’UTA en 1989, brille pour le non respect de la constitution et la loi en géneral. Sassou Nguesso est "un génocidaire, criminel-président qui est la cause de la divisions ouverte entre les populations du Nord et celle du Sud au Congo-Brazzaville.Il a fait du congo sa propriété privée.(voir le problème des biens mal acquis), Pendant le génocide dans la région du Pool, organisés par lui, Sassou Nguesso "a introduit des armées étrangères au Congo-Brazzaville, dont l'armée angolaise, l'armée tchadienne, l'armée rwandaise et l'armée de Mobutu" pour semer la mort la désolation à une partie du peuple dont il prit la charge de dirigé. Il a ensuite organisé les tueries du beach. Il a lui-même commandé l'assaut contre la résidence du colonel Ntsourou et les explotion de Mpila au départ."Sassou Nguesso, ses enfants et sa clique volent sans moindre retenue l'argent des congolais et mènent une vie d’opulence pendant que les populations croupissent dans la misère grandissante. L’argent qui aurait servi au peuple congolais sert à corrupre de chefs d’Etats africains, médias panafricain, et à quelques « juristes » pour l’aider à faire modifier la disposition constitutionnelle qui l’empêche de se représenter". Les conditions sont réunis pour que les congolais s' unissent comme un bloc à oeuvrer pour la liberération. Il n' y a pas question d'attendre naivement l'année 2016. Sassou Nguesso, sa famille, clique méritent normalement d' être sans retard poursuivi devant les tribunaux pour trahison et crimes contre l'humanité. Les Congolais, le monde doivent se mobiliser pour la libération du colonel ntsourou, de sa famille et de tous ces gens,jeunes incarcerés et sans cesse torturés. Il faut exiger le départ immédiat, pacifique de Sassou Nguesso, de sa famille et de son clan.

31.Posté par alankoyo le 06/01/2014 12:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour ceux qui parlent des ressortissants de la cuvettes squattant le pouvoir,je tiens a leur dire que 70% de la population mbochie se trouve dans les plateaux.Les mbochis ne representent meme pas 20% de la population de la cuvette.Les kouyous ont dirige ce pays pendant 10 ans , il n`ya jamais eu une seule guerre civile au congo ni d`assassinats insenses des citoyens congolais.La premiere guerre civile de 1958 avait pour acteurs les mbochis(opango) et les kongo/laris(youlous).La guerre de 1997 , les mbochis (sassou) .Marien ngouabi reste a ce jour le president le moins tribaliste dans toute l`histoire du congo-brazza.Au temps de ngouabi,il nya avait qu`un seul kouyou ministre dans tous les gouvernements successifs de l`epoque;pas un seul kouyou dans le bureau politique(en dehors de ngouabi!),pas un seul kouyou qui s`etait enrichi a cause de ngouabi.....etc.....Qui peut prouver le contraire n`a qu`a le faire!Les mbochis ne representent qu`eux-memes et quelques associes de leurs entreprises malsaines.Ils ne representent ni la majorite de la population de la cuvette ni les ngalas.

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes