Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Paulin MIZIDY, collectionneur d'objets d'arts dévoile ses trésors à l’Institut français du Congo


Par | Lundi 15 Juillet 2013 | Lu 372 fois | 0 Commentaire



Paulin MIZIDY, collectionneur d'objets d'arts dévoile ses trésors à l’Institut français du Congo
Brazzaville, (Starducongo.com) - L’institut Français du Congo (ex-ccf) accueille pendant tout le mois de juillet une exposition-vente d'objets d’art d’Afrique Équatoriale et des tableaux de l’École de Peinture de Poto-Poto. Le vernissage a eu lieu le 04 juillet dans le hall de l'IFC sous le regard admiratif de l’Ambassadeur de France au Congo , Jean-François Valette.

« Une collection c’est bien plus qu’une suite d’objets , c’est toute la personnalité du collectionneur qui s'y cache. » Cette citation tirée du mot de bienvenue du Directeur Général de l’institut Français du Congo éclaire la lanterne du public sur l’esprit de l’événement.

C’est à la suite de « son exil français » que la fibre de collectionneur de Paulin Mizidy, passionné d’arts, s'est rallumé. En effet dans sa jeunesse, Paulin Mizidy collectionnait des timbres. C’est à la vue d’un timbre avec l’image d’une statue Kota (ethnie d’Afrique Centrale que l’on trouve au Sud du Congo Brazzaville et au Gabon) que sa passion pour les objets d’arts est née.
Riche sur le plan qualitatif et sentimentale, sa collection constitué de statues Punu, Kota, Kongo , ont chacune une symbolique dans leurs ethnies d’origines. Toutes ont une signification importante et comptent beaucoup aux yeux du collectionneur, qui a déclaré : « C’est à la fois un jour de tristesse et de bonheur. Tristesse de se séparer d’œuvre d’arts, bonheur de les exposer. »

Paulin MIZIDY, collectionneur d'objets d'arts dévoile ses trésors à l’Institut français du Congo
Dans son imposante collection , on trouve notamment des objets d’arts Kota et Punu. Paulin Mizidy pense que les objets d’arts Kotas sont la « mascotte de l’Afrique ».Quant au public présent pour le vernissage dans le hall de l’ex-ccf, il a regardé avec admiration les masques Punus, Kebe-Kebe, masques à cornes, masque faciale, reliquaire Kota, Masque Hemba...

Cette passion pour la collection d’œuvres d’arts lui vient de sa tendre enfance.Paulin Mizidy dit en souriant que son père l'avait surnommé « le chiffonnier », parce qu’il gardait précieusement tout ce qu’il avait.

Ou bien est-ce la nostalgie du pays qui l’a conduit vers cette passion à devenir collectionneur d’objets d’arts ? Il répond sans ambages : « peut-être aussi que c’est la nostalgie du pays, en collectionnant j’ai découvert la richesse de la culture congolaise, ses rites, ses fétiches exposés dans des musées ». Parole d’un collectionneur.

Angelo Revo
redaction@starducongo.com
Lu 372 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes