Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pierrette Adams Elle est désormais avec Alpha


Par I. Amane | Dimanche 30 Novembre 2008 | Lu 1040 fois | 0 Commentaire

On pourrait dire d’elle qu’elle est un melting-pot de nationalités. En Pierrette Adams se retrouve l’Afrique. Elle s’est forgée une carrière de chanteuse avec le soutien de Boncana Maïga, de la presse et de son époux. Pendant que son dernier album fait son petit bon homme de chemin, c’est avec Alpha Blondy qu’on l’a surprend.



Pierrette Adams Elle est désormais avec Alpha
Pierrette Adams est probablement l’une des artistes du continent africain qui, à force de travail, sont devenus incontournables. Née le 5 mai 1962 à Pointe Noire, au Congo-Brazzaville, elle connaît une enfance difficile. Mais ne lui demandez pas de vous parler de cette triste partie sa vie, elle n’en dira pas un seul mot. Sa carrière démarre quand elle décide de vivre en Côte d’Ivoire. Elle y passe 19 années avec son époux, Florentin Duarte. Un jour, une nouvelle lui parvient.

Un enfant a été victime de violence de la part d’un adulte. Ce qui l’inspire pour l’enregistrement de son tout premier essai musical qu’elle intitule Journal intime, sorti en 1994. Et c’est le succès. Elle considère cette œuvre comme le souvenir le plus marquant de sa carrière : “ Mon meilleur souvenir date de dix ans. Au tout début de ma carrière. Je n’avais fait qu’un seul album (Journal intime, 1994). J’étais à Abidjan. On m’appelle pour me dire qu’à Brazzaville et à Pointe-Noire, ma chanson Journal intime fait un véritable carton et qu’il faut que je vienne absolument pour y donner un concert. Je n’avais jamais fait de live, je ne savais pas vraiment chanter, j’avais enregistré cet album juste pour venir en aide à quelqu’un. Le jour du concert, j’arrive au stade. Il était plein à craquer. Et il y avait près de 100 mètres de queue à l’extérieur. J’ai demandé, incrédule, s’il y a avait une première partie avant moi. Non, j’étais la seule artiste programmée ! Je n’avais que six chansons dans mon album. Donc pas de quoi tenir un véritable concert. Sur scène, j’ai fini mon répertoire en trente minutes. On s’est regardé avec les musiciens, le public en redemandait. Alors on a refait le répertoire trois fois...” Elle utilise plusieurs genres musicaux populaires et dansants pour se positionner dans la sphère musicale africaine : le zouk, le ndombolo, le soukouss et le zouglou. En 1996, avec Mal de mère, et en 1998, avec Je vous salue maris, elle relance sa carrière. En 2000, elle sort Absolument qui connaît un succès. En 2003, Anesthésie et un best of pour la consécration de ses 10 ans de carrière.

Cette dame au cœur d’or s’occupait des enfants sans foyer pendant son séjour ivoirien. Un engagement social qui lui a valu d’être très estimée en Côte d’Ivoire, où sa notoriété est toujours intacte. Seulement, en raison de la situation de crise, elle a dû arrêter ses activités pour poser ses valises à Dakar, au Sénégal. Aujourd’hui, elle s’est installée à Paris. Son dernier album, Coma profond sorti en 2007 a reçu un bon accueil surtout le duo avec Alpha Blondy.

Flashafrikmag

Lu 1040 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes