Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour la promotion de l’industrie musicale congolaise. Serge Kakudji, une voix exceptionnelle porteuse d’espoir


Par Groupelavenir.cd | Mercredi 31 Octobre 2012 | Lu 477 fois | 0 Commentaire



Pour la promotion de l’industrie musicale congolaise. Serge Kakudji, une voix exceptionnelle porteuse d’espoir
Serge Kakudji, chanteur lyrique et contre-ténor, est de Kolwezi en République démocratique du Congo. A l’âge de 6 ans, Serge est attiré par l’opéra via la télévision. A l’âge de 7 ans, il intègre un chœur d’enfant à Lubumbashi où il est initié à la technique vocale et prend goût à la musique d’opéra.

Il a participé à plusieurs stages et rencontres culturelles dont un atelier avec Faustin Linyekula en mai 2006 et au Zimbabwe en avril de la même année lors du Festival international de la voix. Il a obtenu plusieurs prix, notamment celui de la meilleure voix lors du concours organisé par l’Alliance franco-congolaise en 2001. Il a également obtenu le prix de la meilleure voix à la première édition du festival Nzenze Ngoma ya kwetu en février 2007.

En décembre 2006, il a interprété pour Faustin Linyekula dans la pièce Dinozord au festival New Crowned hope à Vienne en Autriche et au théâtre royal flamand de Bruxelles.

Au cours de la même année, il représente la République démocratique du Congo à la première édition du Festival International « La Voix » à Harare, au Zimbabwe, organisé par l’Alliance Française et l’AFAA. Il participe en particulier aux masters classes de Jacques-Greg Belobo et Lokua Kanza. Sa voix séduit Benat Achiary et Nathalie Manfrino venus se produire lors de ce festival.

En mars 2007, Serge Kakudji joue dans sa pièce « Likembe opera", le premier spectacle qu’il a écrit et le premier opéra en langue swahili. Entre avril et mai 2007, il fait un stage à l’opéra de la Monnaie à Bruxelles. En juillet 2007, il chante Mozart dans la pièce Dinozord II au festival d’Avignon où il interprète pour Faustin Linyekula.

Entre septembre 2007 et juin 2008, il continue à suivre les cours de chant à l’Institut de musique et pédagogique de Namur en Belgique. En avril 2008, il remporte le premier prix du concours national de chant de la royale artistique de Verviers en Belgique. En mai 2008, il joue la pièce Dinozord III au festival Alcantara à Lisbone au Portugal. En août 2008, il joue au festival Paris quartier d’été au palais royal. En 2008 et 2009, la tournée internationale du spectacle Pitié (musique de Fabrizio Cassol, chorégraphie d’Alain Platel) le fait connaître à un large public.

A ce jour, ce jeune artiste continue à s’effrayer le chemin dans la cour de grand dans sa discipline et par de création de haute facture… c’est donc un artiste à suivre de prêt.

Saint Hervé M’Buy
Lu 477 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes