Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Procès sur l’assassinat du colonel « Mamadou » – Mende doit être entendu!


Par Lecongolais.cd | Mercredi 8 Octobre 2014 | Lu 393 fois | 0 Commentaire

Neuf mois après l’assassinat du colonel Mamadou Moustapha Ndala, la justice congolaise décide enfin d’ouvrir le procès de ce qui ressemble à un crime commandité par la haute hiérarchie militaire. Les « présumés assassins » de ce valeureux officier ont commencé, mercredi 1er octobre, à défiler à la barre de la Cour opérationnelle du Nord-Kivu siégeant en chambre foraine. La première audience s’est limitée à l’identification des prévenus ainsi qu’à la confirmation des charges. Il n’est pas sûr que ce procès fournisse des indices susceptibles de remonter au commanditaire. Au moment de boucler ces lignes, on apprenait le décès, jeudi matin, du sergent-major Ngabu. Chauffeur du colonel Mamadou Ndala, Ngabu a comparu la veille…



Lambert Mende
Lambert Mende
«Le colonel Mamadou Ndala, commandant de la brigade URR des Forces armées de la République démocratique du Congo basée dans la province du Nord-Kivu, a été tué jeudi 2 janvier dans une embuscade dans le village Ngadi, entre l’aéroport de Mavivi et Beni-ville». C’est la déclaration officielle faite quelques heures après cet attentat par le ministre des Médias et porte-parole du gouvernement, Lambert Mende Omalanga. «(…), la jeep à bord de laquelle il se trouvait a été attaquée par des éléments identifiés comme appartenant à un groupe armé ougandais. Ses deux gardes de corps qui étaient en sa compagnie ont également péri dans cette embuscade», ajoutait-il. Le même Mende fera état quelques jours après de l’arrestation de « plusieurs militaires congolais dans le cadre de cette enquête ». C’est le cas notamment d’un certain lieutenant-colonel Tito Bizuru.

Le ministre Mende devrait être entendu ne serait-ce en tant que « témoin ». Il doit répondre au moins à deux questions. Primo : D’où provenaient les informations qu’il avait diffusées ce même jeudi 2 janvier 2014 – quelques heures après l’attentat – alors que la police judiciaire n’avait pas encore fait sa descente sur la scène du crime? Quel élément matériel lui a permis de désigner les rebelles ougandais de l’ADF-Nalu comme étant les auteurs présumés de cette attaque?

En attendant, à Béni, dix prévenus (quatre officiers dont un colonel, quatre soldats de rang, un civil et un élément ADF-Nalu) se sont succédés, mercredi 1er octobre, à la barre. Il est fait état d’une vingtaine de « suspects » en fuite. Il semble que « des recherches sont en cours ». Neuf mois après le crime…

Commandant du 42ème bataillon commando des forces de réaction rapide des FARDC, le colonel Mamadou Moustapha Ndala, a été tué le 2 janvier dans la banlieue de la ville de Beni. Il se rendait à Eringeti dans le cadre de la planification des opérations contre les rebelles ougandais des ADF-Nalu. L’attaque a eu lieu dans une zone contrôlée par l’armée congolaise.

Quelques heures après cette mort violente, des doigts accusateurs ont été pointés en direction d’un officier supérieur appartenant à la garde prétorienne de « Joseph Kabila ». Il s’agit du général Muhindo Akili Mundosi, alias « Mundos ». Placé en résidence surveillée dans un premier temps, le « suspect » faussera compagnie à ses gardiens. C’est du moins l’information diffusée à l’époque par certaines sources à Beni.

Des observateurs sont surpris par plusieurs faits :

D’abord, la désignation du général Timothée Mukuntu Kiyana pour conduire les enquêtes. L’homme a atterri à Beni dès le 3 janvier. Magistrat militaire à l’impartialité douteuse, « Tim », comme l’appellent ses proches, fait partir des « analystes » du Conseil national de sécurité. Il s’agit donc d’un des « hommes du Président ». Un inconditionnel parmi les inconditionnels de « Joseph Kabila ». Neuf mois après, les conclusions des investigations menées n’ont jamais été publiées.

Ensuite, l’interpellation musclée, le samedi 18 janvier, à Kinshasa, du capitaine Moïse Banza. Il s’agit du dernier aide de camp du défunt Mamadou Ndala. Que lui reproche-t-on? Selon Lambert Mende, « Moïse Banza était recherché depuis près d’une semaine pour ne pas avoir répondu à l’ordre de retourner à Beni et de se présenter devant la justice militaire ». L’arrestation de cet officier a eu lieu alors qu’il se trouvait en compagnie des journalistes de France 24 et ceux de RFI. L’homme voulait manifestement livrer « sa part de vérité » sur les circonstances exactes de l’assassinat de son « patron ». Banza n’a plus jamais été revu. On espère qu’il sera présent au procès à Beni.

Enfin, la nomination, le 13 septembre, du général « Mundos » – qui passe pour le suspect numéro un dans l’assassinat de « Mamadou » – en qualité de commandant de l’opération « Sukola » dans ce district de l’Ituri. Il succède au général Lucien Bahuma Ambamba, décédé le 30 août dernier, à Kasese, en Ouganda.

Au moment de boucler ces lignes, on apprenait, via Radio Okapi, que « le sergent-major Ngabu, chauffeur du colonel Mamadou Ndala, est décédé ce jeudi 2 octobre à Beni vers 5 heures locales ». Il était au volant de la Jeep de commandement du colonel Ndala au moment de l’attentat. Inculpé « pour non assistance à personne en danger », le sergent-major Ngabu a créé l’événement lors de la première audience, mercredi 1er octobre, en revenant sur sa déposition faite au procureur général. Il avait déclaré à celui-ci que le véhicule du colonel Ndala avait pris feu au moment de l’attaque. Il a rejeté cette déclaration arguant qu’il l’avait faite sous la contrainte. En l’absence de son conseil…

B.A.W (avec ACP)
Lu 393 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes