Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Publication : La trilogie des Grands Lacs de Gaspard-Hubert Lonsi Koko


Par | Dimanche 28 Août 2016 | Lu 1151 fois | 0 Commentaire

Kinshasa, (Starducongo.com) - L’essayiste réformiste et romancier, Gaspard-Hubert Lonsi Koko publie La trilogie des Grands Lacs.



Publication : La trilogie des Grands Lacs de Gaspard-Hubert Lonsi Koko
Publié aux éditions L’Atelier de l’Égrégore, le nouvel opus est un ensemble de trois ouvrages relatifs aux investigations du détective privé Cicéron Boku Ngoi dans deux pays d’Afrique, plus précisément la République du Zaïre, de nos jours la République Démocratique du Congo, ainsi que le Rwanda.

« Ces enquêtes – à savoir Dans l’œil du léopard, La chasse au léopard et Au pays des mille collines – sont donc connectées et peuvent être considérées comme une œuvre unique ou bien comme trois œuvres distinctes », souligne l'édieteur.

La trilogie des Grands Lacs est disponible en format numérique. Au-delà de l’aspect imaginaire soutenant la trame de différentes investigations de Cicéron Boku Ngoi dans ces deux pays, le lecteur éveillé peut aisément percevoir la géopolitique en cours en Afrique centrale et dans la région des Grands Lacs africains. Ainsi la stratégie interplanétaire se développe-t-elle en Afrique, au détriment des autochtones, dans l’optique – surtout pour les Occidentaux, la Russie et la Chine – de s’imposer comme la puissance militaire et économique du vingt-et-unième siècle.

Gaspard-Hubert Lonsi Koko est l’auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles. Son œuvre couvre plusieurs genres allant de l’essai au roman, en passant par le témoignage...

La trilogie des Grands Lacs
Gaspard-Hubert Lonsi Koko
L'Atelier de l'Egrégore
Sortie : septembre 2016.

EXTRAITS

« Une voix diabolique, voire satanique ou luciférienne ? Cicéron Boku Ngoi réalisa soudain que le diable ne s’habillait pas que chez des grands couturiers européens. Il portait aussi la casquette Stetson, mesurait 1,75 mètre et avait la peau noire. Quelque part, en enfer, Satan devait être en proie au blues. »

« Le citoyen Ngwena se vit escorter par les deux armoires à glace. Le docteur risquait de ne pas être libéré de sitôt. Les brutes de la Division spéciale présidentielle, contrairement à la courtoisie, évidemment feinte, qu’avait affichée le major des Forces armées zaïroises lors de l’interrogatoire, ne se montreraient pas tendres. L’avenir du détenu était par conséquent incertain. Il valait mieux ne pas se retrouver dans sa situation. »

« On pouvait déjà s’attendre, dans les mois à venir, au durcissement du régime mobutiste. Ces prémices auraient pu en effet pousser les observateurs les plus prévenants à préfigurer la bestialité qui allait le caractériser quelques années plus tard. C’était donc dans l’atmosphère d’un mauvais casting, qui se déroulait sous les yeux des éléments français de la CRS, que les différents individus présents au Bobongo évoluaient – les uns comme acteurs et les autres en tant que spectateurs. »
Lu 1151 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes