Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quand René-Serge Blanchard Oba jette l’éponge…

Association sportive Etoile du Congo


Par G.M. | Mercredi 26 Novembre 2008 | Lu 1688 fois | 2 Commentaires

C’est décidé, René Serge Blanchard Oba, président général d’Etoile du Congo, s’en va. Sa décision de se retirer a été annoncée jeudi 20 novembre 2008, à 12h. Elle est, dit-il, irrévocable. Et dans son sillage, deux autres membres du comité exécutif du club, en l’occurrence, le colonel Grébert Ngampika, vice-président du club, et Camille Matama, secrétaire général, se sont, eux aussi, désengagés de leurs fonctions au sein du club le plus titré du Congo.



René-Serge Blanchard Oba, démissionnaire.
René-Serge Blanchard Oba, démissionnaire.
Qui l’aurait crû, il y a encore quelques semaines? C’est un véritable contre-pied réussi par René-Serge Blanchard Oba. Jeudi 25 septembre 2008, après une longue période de réflexion, il avait annoncé son retour en force à la tête du club, suite à une crise ouverte. Entre lui et des Stelliens conditionnés, semble-t-il. Qu’il n’abandonnerait pas le club à des mains inexpertes. Est-il rassuré qu’un personnage faisant partie de «la loge» lui succédera? La crise a-t-elle persisté? Vient-il de craquer? En a-t-il gros sur le cœur, après les péripéties vécues, cette année, par la section football? Ne supporte-t-il plus l’attitude trop critique de certains supporters, qui l’ont vilipendé et qui continuent, semble-t-il, dans l’ombre, leur travail de sape, pour le faire partir? Autant de questions que tout le monde se posera.

Une page vient, donc, d’être tournée. René-Serge Blanchard Oba aura passé trois ans à la tête de l’Etoile du Congo. Il avait succédé, le 15 janvier 2005, à Firmin Ayessa. Ce dernier avait démisssionné dans les mêmes circonstances de crise au sein de l’Etoile du Congo. L’ancien administrateur-général de la Sotelco (Société de télécommunications du Congo), devenu président d’un parti politique, le M.s.d (Mouvement pour la solidarité et le développement) vient de faire autant, en jetant l’éponge. Une démission bien originale, faite devant les journalistes. Dans la foulée, il a annoncé qu’une assemblée générale élective sera convoquée et présidée par les sages et les présidents généraux, dépositaires du pouvoir à l’Etoile du Congo. Son voeu: voir de nouveaux hommes, encore dans l’ombre, avec de nouvelles énergies, poursuivre la modeste entreprise que lui et son équipe dirigeante ont tenté d’amorcer.

René-Serge Blanchard Oba ne sera, donc, pas candidat à sa propre succession. «Pour l’intérêt de l’Etoile du Congo et pour donner la chance aux autres de poursuivre les réformes allant dans le sens de la professionnalisation de nos activités», a-t-il déclaré.

Oba a choisi de partir, mais sans rancune, «au regard de la chaleur humaine, de l’engouement des Stelliens qui m’ont accompagnés et témoignés leur reconnaissance», affirme-t-il. C’est pourquoi, il se mettra toujours à la disposition du club, pour apporter sa modeste expérience, loin des instances dirigeantes, aux nouveaux Stelliens appelés à relancer la machine. Parce que son slogan, dit-il, est: «pour les victoires d’Etoile du Congo, oui; pour la mort d’Etoile du Congo, non!».
René-Serge Blanchard arendu son tablier. Cette démission, qui a l’air d’un sacrifice au changement, ne fait pas moins dire à d’aucuns que les équipes dites «grandes» sont des «avaleurs de dirigeants». A qui le tour?
Lu 1688 fois


Vos commentaires:

1.Posté par aris aristocrate le 28/11/2008 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que c'st mieux comme-ça, parce que Oba pense vraiment qu'il est devenu un chef au congo, on a pas besoin de toi à la tête de notre equipe, don tu peux partir sans crainte, tu n'as même pas pu gagner un seul titre etant president, go out

2.Posté par Chernick2mS le 28/11/2008 21:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Dommage!¨
Pourtant,avec le bureau sortant de l'étolle,la courbe du gotha foot ballistique Congolais prennait une allure ascendante;notamment suite à la compétitivité qu'affichait certains clubs sur le plan National.En outre,il faut ajouter que ce bureau a offert à cette équipe,une image de compétiteur sur le plan International.
Toutefois,je souhaite bonne chance au futur staff,mais aussi,je les mets en garde,car dans le pays de l'étoile du congo,seuls les stélliens sont juges et parties.
2mSupreme

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes