Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC. Bakunde Ilo Pablo n’est plus


Par | Dimanche 25 Septembre 2011 | Lu 1319 fois | 1 Commentaire



Bakunde Ilo Pablo en compagnie de ses anciens camarades Bozi Boziana, Papa Wemba, feu Bimi Ombale et Jossart N’Yoka Longo
Bakunde Ilo Pablo en compagnie de ses anciens camarades Bozi Boziana, Papa Wemba, feu Bimi Ombale et Jossart N’Yoka Longo
Bakunde Ilo Pablo, ancien batteur de Zaïko Langa Langa est décédé à Kinshasa, à l’âge de 60 ans , des suites d’une longue maladie, selon une information livrée ce jour par l’asbl « Artiste en danger » qui, depuis plusieurs mois, ne cessait de multiplier des S.O.S en faveur de l’artiste qui était alors hospitalisé et dont l’état était jugé préoccupant. Selon cette association, la nécessité d’une prise en charge et d’une évacuation vers l’étranger pour des soins appropriés aurait permis à Pablo de tenir, à défaut de s’en sortir.

En 2008, des rumeurs l’avaient annoncé mort alors qu’au cours de la même année, il avait pu bénéficier d’un traitement médical à Johannesbourg en Afrique du sud grâce à l’assurance santé de la Société nationale d’assurances (Sonas).

Ancien batteur de Zaïko Langa Langa de 1974 à 1988, il a été le co-fondateur de Zaïko Familia Dei né d’une scission de Zaïko en 1988. Parmi les dissidents, on comptait notamment Bimi Ombale, Nsumbu Lengi Lenga alias Yha Lengos, J.P. Buse, Yvon Kabamba, Jimmy Yaba, Petit Poisson, Mandjeku, Bébé Atalaku, Djo Moplat, Jo Maly, José Lema, Petit Cachet, Beniko Popolipo Zéro faute... Au début des années 90, cette formation musicale se fit remarquer avec la chanson « Oiseau rare » de Bakunde llo Pablo, et entreprit une longue tournée euro-américaine. Depuis, Pablo n’a plus été actif sur la scène. La dernière fois qu’on l’a vu, en compagnie de ses anciens collègues, ce fut lors des retrouvailles à l’occasion de la sortie de prison du chanteur Evoloko Jocker.

Bakunde Ilo Pablo qui, en 1974, fut incorporé dans Zaïko, en remplacement de Mary Joe (Méridjo), arrêté et transféré à Ekafela, dans la province de l’Equateur, a signé les meilleures chansons de sa carrière avec ce groupe. Dans le lot, on retrouve « Ando » et « Ndonge » (1974), « Eboza » (1975), « Alekanda » (1976), « Libota » et « Matata » (1977), « Feti » et « Mangobo » (1978), « Princesse Sanura » (1981), « Matsi ya Ilo » (1986)|

Jossart Muanza (AEM)
Lu 1319 fois


Vos commentaires:

1.Posté par MIME le 03/10/2011 19:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PAIX A SON AME

Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes