Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC : Guerre au sein de Wenge MMM de Werrason


Par | Jeudi 9 Juin 2011 | Lu 1579 fois | 0 Commentaire



Werrason
Werrason
L’ambiance de fa­mille au sein de l’or­chestre Wenge Musica Maison Mère a été troublée il y a quelques jours à la suite de l’agression dont a été l’objet l’ani­mateur Brigade Sarbati de la part du jeune frère de son collègue Mosamaliya.

L’agresseur avait vio­lemment lancé une bouteille sur la tête de Brigade manquant heureusement sa cible pour al­ler se fracasser sur un mur.

Ne comprenant pas ce qui lui arrivait, Brigade avait saisi la police qui avait interpellé l’agresseur. Cette interpellation permettra de révéler l’identité du comman­ditaire, en l’occur­rence Mosamaliya.

Si au niveau de la police, les choses semblent s’être arrê­tées après la relaxa­tion du jeune frère de l’animateur précité, Werrason s’est saisi de l’affaire pour la porter devant ses fans de la « Majorité Plurielle » à La Zamba Playa.

Des fans qui, a rappelé le « Roi de la Forêt » à l’occasion, partici­pent à la gestion - surtout administra­tive-de son groupe, Wenge MMM.

Fustigeant la conduite du jeune Mosamaliya face à Brigade, Werrason a prié au premier de demander publique­ment pardon à son « aîné » Sarbati. Ce à quoi Mosamaliya s’est astreint. Mais, est-ce à dire que l’af­faire est définitive­ment close ? Il revient à la direction de Wenge MMM d’y veiller afin que la rancœur ne revienne à la charge. Nul à La Zamba Playa n’ayant besoin de guerre fra­tricide au risque de fragiliser à la longue l’orchestre. Qu’on se le dise.
Werrason aux abois, plus de 60.000 $ bloqués a la Banque congolaise

La liquidation de la Banque congolaise, il y a peu, a semblé se faire, sans tenir compte des avoirs de certains clients. C'est le cas devant lequel se trouve l'artiste musicien Noël Ngiama Makanda Werrason qui avait ouvert un compte dans cet établissement financier.

Courroucés par cet état des choses, ses fanatiques font un appel au ralliement en vue d'un sit-in devant l'immeuble qui avait abrité cette banque.

Dans les milieux de l'artiste, on a attribue déjà le blocage des fonds de Werrason évalué à plus de 60.000 $ au titre d'acte d'escroquerie. Logique soutenue par Monib Production, le directeur de marketing et commercial de l'artiste dans une dépêche qu'il nous a fait parvenir.

Le décryptage fait de son texte mentionne que Werrason est escroqué par la Banque congolaise. L'artiste avait ouvert dans cette institution un compte, il y a plus de sept ans. Compte dans lequel il a logé une partie des revenus de la vente des billets d'accès à ses concerts et autres provenant des répétitions payées à la Zamba Playa.

Toujours selon notre source, ce fonds qui s'est élevé à plus de 60.000 $ lui permettait de faire face aux payements des salaires de ses musiciens et autres activités liées à la gestion au quotidien de son orchestre. Suite à cette situation, il se trouve aujourd'hui confronté à un sérieux problème quant à l'achat des billets d'avion, en vue de sa production prochaine au stade de France, laisse entendre Monib Production.

Lorsqu'il y a quelques années, Werrason signait le contrat d'ouverture de compte avec cette banque, il ne se doutait pas un seul instant qu'il pouvait être victime d'un tel désagrément. Il avait placé toute sa confiance en cette banque.

Pratiquement aux abois, il ne sait plus à quel saint se vouer pour entrer dans ses droits, sinon implorer la magnanimité de ceux qui peuvent être en mesure de l'aider à résoudre cet épineux problème.

Dans l'entre-temps, on nous laisse entendre que le groupe risque de connaître un sérieux problème de trésorerie. Ce qui rend ses fanatiques mécontents, et prêtes à un sit-in pour faire pression sur le liquidateur pour qu'il prenne à cœur le problème des épargnants dont l'artiste musicien Werrason. Espérons qu'il obtiendra gain de cause.

Mais de l'avis de certains banquiers bien au fait de la procédure en cas de faillite, Werrason n'est pas seul dans ce cas. En désignant un liquidateur, le gouverneur Jean-Claude Masangu a voulu ainsi suivre la procédure pour qu'on sache la situation réelle de la banque et qu'est-ce qu'on pourra restituer aux épargnants ou aux clients de la BC. En attendant, nous ne pouvons que déplorer la lenteur et demander à l'artiste musicien Werrason de prendre son mal en patience et qu'il puisse calmer ses fanatiques. Un sit-in est une pression certes. Ce qui n'est pas une mauvaise chose mais meut déraper et aboutir à des conséquences incalculables. Mais n'importe comment, le liquidateur doit savoir que l'artiste musicien Werrason et son groupe ont des problèmes de trésorerie conséquence de la mise en liquidation de la BC. Que peut faire ce dernier pour tirer Werrason du merdier ? Question à qui de droit.

Maurice Bakeba/Kale Ntondo/Visa (Kongotimes)
Lu 1579 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes