Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC : Le « Mabanga », dénature sensiblement la qualité de la musique congolaise


Par | Dimanche 12 Juin 2011 | Lu 474 fois | 0 Commentaire



JB Mpiana
JB Mpiana
De tout temps l’artiste musicien a été appelé à user de créativité pour se prendre en charge. Mais hélas, en même temps que la musique devient hautement lucrative dans l’univers international, la musique congolaise se doit, dès lors, de répondre aux exigences de la compétitivité.

Entre-temps, le phénomène « Mabanga » qui est une valeur ajoutée, dénature sensiblement la qualité de la musique congolaise. A longueur de journée, en effet, l’on cite dans des chansons des noms des personnes, pour les glorifier.

Pour l’heure, même des autorités du pays trouvent plaisant que leurs noms soient exaltés dans des chansons. Cette ampleur que prend le phénomène « Mabanga » à encenser des politiciens est diversement appréciée.

Certains observateurs trouvent cela incompatible avec le bon sens. Il nous revient que le ministre de la communication y était même revenu u cours d’un point de presse.

Les observateurs s’inquiètent que la décision, à cet effet, soit restée muette à ce jour. Cependant, l’on constate que le recours à grande échelle au phénomène « Mabanga » dénature la musique congolaise.

Mais il s’avère qu’entre la détermination des artistes de toujours recourir à ce phénomène, et le souci de pérenniser la valeur de la musique congolaise, il faille trouver un juste milieu.

Ceci revient à suggérer une ligne de conduite qui serait de stricte observance c’est-à-dire qu’il leur soit ordonné d‘essentiellement recourir aux « mabanga » pendant leur production en concerts, mais pas dans les enregistrements. Cela épargnerait de nombreux auditeurs de la litanie de noms que l’on cite comme sur un écriteau.

En tout cas, la musique congolaise mérite d’être honorée par la qualité d’œuvres présentées à la consommation du grand public. En définitive, un plaidoyer devrait être fait aux artistes, afin qu’ils reviennent au bon sens d’une musique originale congolaise.

Matoko Kambulu Bernardin/L’Avenir (Kongotimes)
Lu 474 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes