Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC : Où sont passées les tombes de nos artistes ?


Par SDC, Starducongo.com | Vendredi 8 Avril 2011 | Lu 602 fois | 0 Commentaire



Incroyable, mais pourtant vrai ! Il se passe quelque chose au Cimetière de la Gombe que nous ne pouvons passer sous silence. Il y a plus de deux années, suite à la saturation du Cimetière de la Gombe, un Arrêté du Gouverneur de la ville de Kinshasa avait interdit l’inhumation des corps en ce lieu. Cette opération devrait être délocalisée pour Kinkole dans la commune de la N’Sele ou Benseke dans la commune de Mont Ngafula où des endroits appropriés sont disponibles.

Et pourtant, on ne sait trop pourquoi, peut-être pour des raisons que seuls ne connaissent que l’administrateur du Cimetière de la Gombe ou les fossoyeurs qui y travaillent, on continue encore à enterrer les corps dans ce site interdit. L’endroit devenant inapproprié, par rapport à sa promiscuité, on recourt à une autre façon d’inhumer les corps.

Loin de tout respect dû aux morts, à la Gombe, les corps de nouveaux venus prennent les pas, nous voulons dire le dessus, sur ceux qui les avaient précédés. Dans une même tombe, on enterre deux morts et le premier a le malheur de voir ses traces disparaître au bénéfice du second. Le cas le plus édifiant est celui de la disparition des tombes des artistes ci-après : Tino Baroza, Benjamin Yeya dit " Maboke Ngaliema " dont le nom s’identifie aux sketchs congolais, Sam Samuel Makoma dit " Molangi ya pembe ", " Mundele ndombe ", … Ils ont été tous dans ce Cimetière de la Gombe.

C’est de justesse que ceux qui, de par leurs minables moyens de bord, défendent les intérêts des artistes qu’on a pu récupérer les tombes de Bowane, Lucie Eyenga, Nsengo Diangenda Encaquement Mindondo, Monoko et Mopepe. Cependant, on a pu dénombrer certaines tombes qui sont en perdition dont celles de du guitariste Enoch Zamwangana de Zaiko Langa Langa, du guitariste Gerry Dialungana du Tp Ok Jazz et Bana Ok, du chanteur Moza 1er, sans oublier celle de Ebale Mondial. Si l’autorité de tutelle pouvait remettre de l’ordre dans ce secteur, c’est de deux mains que l’opinion applaudirait son implication. Après tout, qu’est ce que nous lisons à l’entrée du Cimetière de la Gombe ? N’est-ce pas que " Nous aussi, nous étions comme vous " ! Pensez-y, messieurs les décideurs.

Kingunza Kikim Afri (kongotimes)
Lu 602 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes