Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC : Werrason, un accueil papal dans l’ex-Vivi


Par | Dimanche 29 Mai 2011 | Lu 1087 fois | 0 Commentaire



RDC : Werrason, un accueil papal dans l’ex-Vivi
Jamais un pasteur ou un musicien n’a été accueilli comme WERRASON à Boma. Pour la première fois de sa carrière, la méga star de la musique congolaise a reçu un accueil papal dans l’ex- Vivi, première capitale du Congo Démocratique. Non seulement il a exporté son plein habituel dans cette partie du pays mais, surtout Son arrivée a fait trembler la terre dans la ville portuaire du Bas Congo. Enfants, jeunes et vieux ont été éblouis par son passage gravé par la visibilité éclatante de son sponsor Primus qui contrôle le terrain. Tout a commencé par un carnaval motorisé organisé par la Bralima-Boma.

Débout sur le toit ouvrant d’une jeep 4x4 à la couleur du sable, Werrason a drainé une foule immense provocant un embouteillage monstre sur les grandes artères de la ville. Une démonstration de force d’un long cortège parti de l’usine de la Bralima – siège jusqu’au port international en passant par les coins reculés de Boma. Une occasion pour l’artiste de mesurer sa popularité dans ce territoire du Bas Congo.

Au total, plus d’une cinquantaine de véhicules de la brasserie étaient alignés pour annoncer et confirmer la présence des enfants terribles de Wenge MMM dans la ville. Les fanatiques ont de leur côté, loué de dizaine des voitures pour témoigner leur soutien au Phénomène de la musique. Ensemble, ils ont sillonné toute la ville durant 45 minutes avant de livrer sa première production scénique. Arrivés le samedi 21 mai 2011 vers 3heures du matin, le Roi de la forêt et ses lionceaux ont affronté le public bomatracien dans la soirée au cours d’un concert VIP, dans la salle de fête de l’église catholique Saint Antoine.

Sur invitation et guichet fermé, ce rendez-vous riche en sons et lumières a connu la participation de la crème des évolués de Boma. Professionnalisme et visibilité de « Primus, Toujours leader », voilà une organisation parfaite d’un événement qui a marqué les amoureux de l’art d’Orphée. Notons que conduite par Gyslin Luzolo (Senior Brand Manager/PRIMUS), l’équipe de marketing de la Bralima –Kinshasa avait mis la main à la pâte pour la réussite de cet événement du Phénomène Ngiama de la jungle.

A 22h15’ l’armada de Wenge MMM prend possession de la salle pour décoller en destination d’un voyage spectaculaire et plein de mélodies. On se bousculait dans tous les sens pour avoir une portion de place dans salle mais, nombreux n’ont pas pu à cause du débordement à l’intérieur comme à l’extérieur. Heureux sont ceux qui ont pris place à bord « d’air Maison mère » aux couleurs de leader des bières. Soulignons que devant une assistance responsable, les guerriers combattants de Wenge MMM, sous la conduite du chanteur Héritier Watanabe, ont démarré la scène avec des anciens succès du groupe pour remémorer encore les fanatiques. Pour donner satisfaction à l’assistance, le spectacle est scindé en deux tableaux notamment, le premier consacré aux titres nostalgiques dont : «Djodjo Ngonda» ; «Coco Madimba» ; « Le représentant » ; « 13 ans »…

Tandis que le second réchauffé par la montée du Roi de la forêt en personne sur la scène, est marqué par la présentation d’une nouvelle musique aux spectateurs. L’attaque mitraillette s’est éclatée en renouant avec le public au rythme des nouveaux tubes du groupe, «Techno Malewa » à la une. Le tempo et les mélodies du genre rumba soutenus par les voix séduisantes de chanteurs ont fait changer la température dans la salle. La démonstration de danses et chorégraphies par Werrason et ses poulains n’ont pas laissé aussi indifférente l’assistance. C’était une très bonne occasion pour ceux qui sont venus en couple de se trémousser sur la piste de la scène. Le groupe a coupé le souffle du public durant toute la nuit jusqu’aux environs de 2heures du matin, l’heure à laquelle le concert VIP avait pris fin.

Bal populaire au terrain ITP/ Boma : « Werrason, beauté kena dada». Ce slogan en Kikongo qui signifie : « la beauté de Werrason coule excessivement », a fait rage lors de la production populaire de Noël Ngiama, dimanche 22 mai 2011.En effet, une foule compacte estimée à peu prés à cent milles têtes sont débout en entente du spectacle de Wenge MMM, surtout ceux qui n’ont pas eu l’occasion d’assister à la soirée VIP.

Les mélomanes sont venus de partout même de coins les plus reculés pour suivre la méga star en concert a ciel ouvert. Une mobilisation jamais connue depuis l’histoire de la musique congolaise. Personne n’a voulu rater cette occasion. Le go du spectacle est donné à 20h30’ sous le coup des projecteurs de la brasserie. Sur le podium, les infatigables musiciens de Maison Mère entonnent la première note musicale avec charme et aisance. Au clair de lune du soir, ils se signalent dans la chanson « Téléphone » signé « juge président » Werrason.

A la hauteur de la scène, ils continuent avec d’autres mélopées enchanteresses qui vont toucher la foule jusqu’aux extrémités du terrain. La soirée s’annonce fracassante pour les fanatiques qui, d’autres ont choisi de suivre le concert sur la toiture du grand bâtiment de l’ITP Boma. Surtout que le répertoire a accroché pas mal tout ce qui bouge sur place. La prestation de musiciens a été appréciée. Signalons qu’à la différence du concert VIP, le groupe a joué quatre chansons avant l’apparition du Roi de la forêt sur la scène.

C’est aux environs de 22 heures que le leader a fait son entrée sous les applaudissements de la foule agrémentée par le rythme de la chanson fétiche « Kibuisa Mpimpa ». Après son apparition, Werra soutenu par ses choristes dynamiques s’est déchaîné en revisitant son spectacle présenté en la salle Zénith de Paris en 2004. Ce moment a réveillé les sentiments et l’émotion les plus remarqués de la soirée populaire à Boma. Des cris d’animations d’animateurs : Brigade Sarbati et Diego, ont aussi soulevé la foule. Il y a eu une communication parfaite entre les musiciens et les fans. Même les responsables de la Bralima Boma ont été séduits par le rythme endiablé du Roi de la forêt. Personne n’a résisté à la force envoûtante de la star. Pour lier l’utile à l’agréable, les danseuses ont fait une exhibition spectaculaire de la danse qui a davantage emballé aussi l’assistance.

Soulignons que Werra a regagné Kinshasa dans la soirée du lundi 23 mai 2011. Tandis que les musiciens et les danseuses sont arrivés hier mardi. Toujours égal à lui-même, la star a laissé une bonne impression dans la ville portuaire grâce à son succès éblouissant sous les couleurs de son sponsor brassicole.

Jordache Diala/La Prospérité (via kongotimes)
Lu 1087 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes