Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC : l'ONU estime que l'armée congolaise peut combattre seule les rebelles


Par AFP | Jeudi 23 Janvier 2014 | Lu 368 fois | 0 Commentaire

L'ONU a estimé mercredi que l'armée congolaise pouvait combattre seule les rebelles ougandais dans l'Est de la République démocratique du Congo, sans que les Casques bleus prennent une part active aux affrontements comme le souhaiterait Kinshasa.



Les Forces armées de la RDC (FARDC) "ont montré à de nombreuses reprises qu'elle sont capables de se battre et vous en voyez les résultats", a déclaré à la presse le général Carlos Alberto dos Santos Cruz, chef de la force militaire de la Mission de l'ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco).

Le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, avait déclaré mardi à la presse que "nous n'avons pas désespéré jusqu'à présent de voir la force Monusco se joindre aux FARDC sur le terrain". Il avait noté l'apport logistique de l'ONU mais regretté qu'en ce qui concernait le "déploiement sur le terrain d'unités combattantes, là les FARDC ïsoientû seules".

Le général dos Santos Cruz répondait à des journalistes qui le pressaient de questions pour savoir pourquoi la brigade d'intervention de la Monusco ne participait pas activement à l'offensive lancée le 16 janvier contre l'Alliance des forces démocratiques ougandaises (ADF), des rebelles ougandais installés dans le Nord de la province du Nord-Kivu.

"Le plan de la conduite de cette opération revient exclusivement aux FARDC", a ajouté l'officier, rappelant que la Monusco fournissait à l'armée congolaise un soutien logistique (carburant, munitions, alimentation, évacuations sanitaires) et tactique.

"Notre soutien est tout ce qu'il y a de plus normal", a-t-il ajouté, et "nous allons continuer de la sorte".

Le colonel Prosper Basse, porte-parole militaire de la Monusco, a assuré que l'armée congolaise progressait contre les ADF et que les rebelles devraient être "bientôt" mis hors d'état de nuire.

Le général dos Santos a également dit que plusieurs bataillons de la brigade d'intervention de la Monusco étaient déjà mobilisés contre d'autres groupes armés, notamment les rebelles hutu rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

L'ONU a fait de la neutralisation des FDLR (présentes en RDC depuis 1994 et accusées de nombreux crimes contre les civils) un objectif prioritaire, mais les troupes de sa brigade d'intervention, autorisées à recourir à la force de manière offensive, tardent à les attaquer de front.

Vendredi Washington a pressé la Monusco de "redoubler d'efforts" dans sa lutte contre ce groupe.

Après avoir érigé les FDLR comme sa première cible, Kinshasa a indiqué clairement mardi que les FARDC comptaient désormais s'attaquer simultanément à tous les groupes armés (plusieurs dizaines) encore présents au Nord et au Sud-Kivu.

L'Est de la RDC est déchiré par les conflits depuis vingt ans. Les milices y prospèrent, trouvant dans le contrôle de l'exploitation de ressources minières ou forestières une source importante de revenus.
Lu 368 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes