Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

RDC: le gynécologue Denis Mukwege rentre à Bukavu ce lundi


Par Radiookapi.net | Dimanche 13 Janvier 2013 | Lu 387 fois | 0 Commentaire



Le gynécologue Denis Mukwege, qui s’est exilé en Belgique après une tentative d’assassinat en octobre 2012, rentrera avec sa famille à Bukavu (Sud-Kivu) le lundi 14 janvier. Le docteur Nfundiko, médecin directeur ad intérim de l’Hôpital de référence de Panzi dirigé par le docteur Mukwege, a livré cette information au cours d’une conférence de presse tenue ce samedi 12 janvier au sein de cet établissement hospitalier.
«Nous avons vu le gouverneur [du Sud-Kivu] et il nous a promis de mettre une garde rapprochée à la disposition du docteur Mukwege. Nous sommes dans un pays des droits. Tout Congolais ou toute personne qui vit sur le sol congolais a le droit d’une protection collective ou individuelle de la police», a expliqué le docteur Nfundiko.
Denis Mukwege s’est fait connaître pour les soins administrés aux femmes victimes de viols dans l’Est de la RDC.
Dans un entretien accordé ce samedi à la Radio télévision Belge francophone (RTBF), le gynécologue a accusé les militaires de participer aux violences sexuelles dans cette partie du pays.
Au cours de cette interview, il a également déclaré que les enfants issus de viols dans l’Est de la RDC sont à leur tour victimes de violences sexuelles.
«Je travaille maintenant depuis plus de 10 ans à la prise en charge des femmes victimes de violences sexuelles. Depuis quelques années, j’ai observé que les femmes que j’avais soignées et qui ont eu des enfants issus du viol, ces femmes revenaient puisqu’elles étaient violées pour la seconde, la troisième fois. Mais ce qui était encore plus grave, c’est que j’ai observé que, parmi ces femmes, il y en a qui revenaient avec les enfants issus du viol qui étaient, à leur tour, violés» a-t-il regretté.
Le docteur Mukwege a été victime d’une tentative de meurtre à Bukavu à la fin du mois d’octobre 2012. Exilé en Belgique après cet incident, il avait promis de revenir dans sa ville « dès qu’il aura une sécurité suffisante».
Cette tentative d’assassinat avait suscité plusieurs réactions au pays et à l’étranger. Le Département d’Etat américain avait appelé «le gouvernement de la RDC à mener une enquête minutieuse sur l’attaque du 25 octobre contre le Dr Denis Mukwege», exprimant sa « profonde inquiétude » face à cette «violence insensée».
Gynécologue de formation, le Docteur Mukwege dirige l’Hôpital de Panzi, à Bukavu qui prend en charge gratuitement les femmes victimes des violences sexuelles.
Ce traitement combine une prise en charge psychologique, médicale et sociale, afin de les aider à surmonter les traumatismes auxquels font face de nombreuses victimes des violences sexuelles après leur agression. Son hôpital s’est spécialisée notamment dans la réparation des fistules vaginales.
Lu 387 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes