Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Réduction des coûts des appels et SMS

l’ARPCE fait économiser plus d’un milliard de Francs CFA par mois aux usagers de la téléphonie mobile au Congo


Par Arpce.cg | Mercredi 5 Août 2015 | Lu 1936 fois | 0 Commentaire

Du 1er août 2015 au 30 septembre 2016, les tarifs de terminaison voix chez les opérateurs dominants de la téléphonie mobile, à savoir MTN et Airtel Congo, ont été plafonnés à 70 Francs CFA TTC. De même, les abonnés des deux opérateurs paieront au plus 10 Francs CFA TTC pour passer un SMS.



C'est ce qu'indique la Décision n°079 du 22 juin 2015 fixant les prix plafonds des communications téléphoniques off-net Voix et SMS pour les opérateurs dominants Airtel et MTN Congo, que vient de rendre publique l'Agence de Régulation des Postes et des Communications Electroniques.

Cette décision intervient conformément aux dispositions de l'article 36 de la Loi n°2009 du 25 novembre 2009 portant réglementation du secteur des Communications Electroniques et aux dispositions du décret n°2015-242 du 4 février 2015 fixant les modalités d'encadrement des tarifs des services de Communications Electroniques. C'est dans ce cadre que l'ARPCE a examiné l'évolution des tarifs de détail de terminaison (off-net) voix et SMS de MTN et Airtel. Pour le Directeur de l'Economie des Marchés de l'ARPCE Congo, Antoine Ndekololo, « il s'est agi pour l'Autorité de Régulation de s'assurer que ces tarifs de détail sont orientés vers les coûts, à l'instar des tarifs de gros que nous avons fixés».

En effet, sur la base des évaluations faites pendant les différents cycles de régulation (2011-2012 ; 2012-2013 ; 2013-2014 ; 2014-2015), l'ARPCE a observé que les gains d'efficacité réalisés par les opérateurs, grâce à la baisse des tarifs de terminaison, n'ont été que très partiellement bénéfiques pour les consommateurs ; les opérateurs n'ayant pas orienté leurs tarifs terminaison de détail vers les coûts. « C'est ainsi que l'Autorité de régulation a jugé nécessaire de fixer les prix plafonds pour les communications voix à 70 FCFA et 10 FCFA pour les communications SMS à partir du 1er août de cette année. Cette mesure qui concerne les sociétés MTN et Airtel, fait économiser aux usagers de la téléphonie mobile un peu plus de 1 milliard de Francs CFA pour un trafic off net mensuel de l'ordre de 50 millions de minutes » souligne pour sa part, le Directeur Général de l'ARPCE Congo, Yves Castanou.

Notons que dans cette Décision n°079 du 22 juin 2015, l'ARPCE indique clairement que la vérification du respect par les opérateurs des prix plafonds fixés « se fera mensuellement ».

Dans l'éventualité où le marché venait à connaître une évolution pouvant remettre en cause de façon fondamentale ladite décision avant la date considérée, le Directeur Général de l'ARPCE précise que « l'ARPCE se réserve le droit de réévaluer les prix plafonds ».

« En cas d'inobservation, par les opérateurs de téléphonie mobile, des prix plafonds fixés (...) la société contrevenante s'expose aux sanctions prévues par la réglementation en vigueur », souligne la Décision n°079 du 22 juin 2015.
Lu 1936 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes