Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Référendum constitutionnel : Brazzaville se vide de ses habitants


Par | Samedi 17 Octobre 2015 | Lu 2609 fois | 0 Commentaire

Brazzaville, (Starducongo.cm) – Ce n’est un secret pour personne : il règne une atmosphère inhabituelle empreinte de peur et d’inquiétude à Brazzaville depuis l’annonce par les autorités de la tenue du référendum le 25 octobre courant et par l’opposition de l’organisation d’un meeting décisif le 20 du même mois.



Précédent meeting de l'opposition sur le boulevard Alfred Raoul
Précédent meeting de l'opposition sur le boulevard Alfred Raoul
Par la route, les rails ou les airs, plusieurs habitants de Brazzaville ont choisi de s’éloigner de la capitale pour se mettre à l’abri des tensions politiques actuelles qui font craindre une grave crise pouvant déboucher sur un affrontement entre les deux parties.

A tort ou à raison, des familles entières rejoignent d’autres villes et régions du pays, notamment à Pointe-Noire au Kouilou où elles espèrent trouver un peu de tranquillité et de sécurité. Il suffit de se rendre à l’aéroport Maya Maya pour les voir se précipiter à quitter Brazzaville en compagnie de leurs progénitures. Même ambiance sur les routes menant à l’intérieur du Congo, notamment dans le sud du pays ou encore à la gare ferroviaire de Brazzaville où, là aussi, l’inquiétude se fait sentir.

Plusieurs officiers qui s'étaient installés au centre-ville se sont repliés au-delà des quartiers sud et nord.

« Il vaut mieux partir loin d’ici et de ses politiques qui ne pensent qu’à leurs intérêts égoïstes », s’est confié d’un ton énervé à SDC un fonctionnaire. « Je n’ai pas l’intention de travailler ce 20 octobre, quand bien même les autorités n’ont pas donné de consignes dans ce sens. Ce jour-là, mes enfants, ma femme et moi resteront chez nous, à la maison », assure-t-il.

« L’opposition comme la majorité croit vraiment maitriser les Congolais. Les deux se trompent carrément : cette fois-ci, la population ne se fera pas avoir. Nous savons ce qui se passe dans ce pays, ce qui marche ou ne marche pas et qui des deux parties se moque des populations. Référendum ou pas, nous allons cette fois-ci nous faire entendre », avertit un taximan.

Comme ce dernier, une enseignante s’interroge en ces termes : « Je ne sais pas si ces politiciens nous prennent vraiment pour des cons. Même quand tout va pour le mieux, ils trouvent toujours quelque chose pour semer le trouble parmi les paisibles populations. C’est à croire que ce pays ne fonctionne que par la bêtise. Non seulement rien ne marche comme il se doit dans ce pays, voilà qu’ils trouvent un prétexte pour aggraver la situation», offusque-t-elle.
Faute de sources fiables, les Congolais s’accrochent tous les jours aux nombreuses rumeurs qui arrosent la ville. Des rumeurs qui n’arrangent pas les choses d’autant plus qu’elles accentuent de plus belle les inquiétudes des uns et des autres.

Rosalie KM
Lu 2609 fois


Nouveau commentaire :

Publions des commentaires constructifs pour avancer

RD Congo | Actualités | Football | Beauté et Mode | RD Sport | RD Economie | Handball | RD Société | Les arts | Gouvernement | RD Album | Arts martiaux | Monde | High Tech | Basket-ball | Indiscretions | Athlétisme | Sports | Portraits | Autres Sports | Interviews | Tennis | Afrique | Interviews Sports | Maghreb | Dans les bacs | Festivals | Rétrospective | Paroles de chansons | Livres | Divertissement | Cuisine congolaise | Vitrine | Ambassades | Actualité RDC | Sante | Economie | RD Politique | RD Tribune | Ils ont dit | Polémique | Live | Concert | Société | Zoom | Anecdotes